Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pastry Case - Leopold Skin - St-Augustine - The Delano Orchestra
Nouveau Casino  (Paris)  8 avril 2009

A l’aube d’une grande tournée auvergnate, les membres fondateurs du label Kütu Folk - les clermontois dont tout le monde parle - pose le temps d’une soirée leur chemise à carreaux sur la scène du Nouveau Casino à Paris.

 

19h30, l’équipe Froggy’s Delight venue en force entre dans l’antre (pour votre information, le hasard a voulu que bon nombre des grenouilles qui nourrissent votre webzine préféré soient originaires de cette région si chère à Valéry Giscard d’Estaing).

Il est encore tôt, on ne peut pas dire qu’il y ait foule. Accoudés au bar, nous discutons au fur et à mesure que la salle se remplit. Ça et là, nous captons quelques noms exotiques tirés de conversations : "Murol", "Riom", "La Bourboule"… Une occasion idéale pour réviser sa géographie auvergnate, qui est avouons-le sans honte, pas au top de sa forme ("Ah bon La Bourboule c’est en Auvergne ?! C’est marrant, ça sonne plutôt comme une station balnéaire de Loire-Atlantique…". En tout cas, il semblerait que chacun s’amuse à citer les noms des communes que les Kütu Folk s’apprêtent bientôt à traverser au fil de leur tournée.

Parmi les quatre groupes qui doivent se produire ce soir, Pastry Case est le premier à se lancer.

Quatre musiciens composent cette formation, dont deux que nous retrouverons plus tard, à savoir Damien alias Leopold Skin ainsi qu’Alexandre de Delano Orchestra. Leur pop-électro-folk est aussi charmante qu’elle est inventive. Tout est prétexte à la créativité musicale, les instruments qu’ils soient traditionnels, plus actuels (claviers, utilisation des samples) ou infantiles (mélodica, kazoo) y participent pleinement. Les chœurs aériens nous envoûtent et Pastry Case nous amène ainsi dans son pays des rêves torturé et séduisant. On regrette seulement leur set trop court.

S’en suit Leopold Skin. Songwriter talentueux, il est ce soir accompagné de François-Régis alias St-Augustine et d’Alexandre de Delano Orchestra. Dans un style folk bien plus traditionnel que leurs prédécesseurs scéniques, Leopold Skin excelle franchement. Des compositions bucoliques portées par un chant de velours, tout est histoire de délicatesse. A seulement 21 ans, on se dit que pour lui la sensibilité est innée. Pendant une trentaine de minutes, Leopold Skin a fait d’un simple concert une œuvre de poésie que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

Âmes sensibles, cette soirée vous est dédiée. St-Augustine va tout simplement faire perdurer le sentiment de bien-être dans lequel Leopold Skin nous avait plongé. Damien aka Leopold Skin est d’ailleurs du voyage, tout comme Clément bassiste de Delano Orchestra ainsi qu’une charmante violoncelliste. Sous ses airs de timide, François-Régis, maître d’orchestre de cette formation pop/folk ne l’est définitivement plus lorsqu’il se met à chanter. Gorge déployée, son chant est naturellement assuré, il se dégage d’ailleurs de ce jeune homme (au visage balafré ce soir) un charisme évident. Avec ses compositions mélancoliques mais jamais tristes, il nous enveloppe de douceur et c’est sans rechigner qu’on se laisse chouchouter.

Pour clore cette soirée Kütu Folk, la grande famille qu’est ce label (vous l’aurez compris) a pris la décision de placer en tête d’affiche The Delano Orchestra.

Choix judicieux pour plusieurs raisons. D’abord parce que les Delano bénéficient d’une notoriété plus appuyée que leurs confrères, puisqu’ils s’étaient imposés comme l’une des révélations du Printemps de Bourges édition 2008.

Ensuite, parce que leur style folk-post-rock contient une énergie naturelle qu’il convient de laisser s’exprimer en toute fin de concert, tel le bouquet final d’un feu d’artifice. Et effectivement, on en prend plein les yeux et les oreilles. Les compositions construites selon un schéma clairement post-rock trouvent leur originalité dans les instruments utilisés. Au delà des classiques guitare, basse, batterie, on trouve un violoncelle ainsi qu’une trompette. Ou quand Sparkelhorse rencontre Calexico rencontre Mogwai. Une potion ultra-efficace de laquelle sort un tourbillon fou emportant avec lui une salle entière et surtout consentante.

Pari plus que réussi pour les Kütu ce soir à Paris. Les voilà déjà repartis pour leur tournée "Coopé" (ndlr : Coopérative de Mai) à travers le pays auvergnat. On envie toutes ces villes qui vont découvrir le phénomène et qui n’ont encore pas conscience du moment riche et heureux qu’elles vont vivre. On espère pour les Kütu comme pour les autres villes de France, une tournée bien plus vaste.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Dossier Kütu Folk Records de Pastry Case - St-Augustine - Leopold Skin - The Delano Orchestra
Pastry Case en concert à Château Grange-Fort (9 mai 2009)
L'interview de Pastry Case (12 mai 2009)
L'interview de Leopold Skin (12 mai 2009)
La chronique de l'album Will Anyone Else Leave Me de The Delano Orchestra
La chronique de l'album Now that you are free my beloved love de The Delano Orchestra
La chronique de l'album EITSOYAM de The Delano Orchestra
La chronique de l'album MVAT MVCT MLWY de The Delano Orchestra
La chronique de l'album Babel de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
La chronique de l'album Live aux [PIAS] Nites de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
The Delano Orchestra en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Vendredi)
The Delano Orchestra en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
The Delano Orchestra en concert au Festival La Route du Rock 2009 (vendredi)

En savoir plus :
Le site officiel de Kütu Folk Records
Le Myspace de Kütu Folk Records
Le Facebook de Kütu Folk Records

Crédits photos : Fabrice Delanoue (Toute la série sur Taste of Indie)


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=