Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kandinsky
Centre Pompidou  (Paris)  Du 8 avril au 10 août 2009

Pour ce printemps, le Centre Pompidou a organisé des expositions joyeuses et lumineuses. A côté de l'œuvre parisienne de Calder se tient une grande exposition rétrospective consacrée à Kandinsky peintre fondateur de l'art non figuratif et co-fondateur de l'art abstrait.

Cette exposition est exceptionnelle à plus d'un titre car elle réunit un nombre important de toiles majeures de grand format provenant des trois plus grandes collections publiques du monde grâce à la collaboration de la Städtische Galerie im Lenbachhaus de Munich, du Solomon R. Guggenheim Museum de New York et le Musée national d'art moderne du Centre Pompidou.

Le commissariat est assuré conjointement par trois conservateurs, Annegret Hoberg, Tracey Bashkoff et Christian Derouet, qui ont voulu privilégier l'appréhension sensible de l'œuvre de Kandinsky.

Aussi l'accrochage suit une dévolution chronologique qui montre l'imbrication des itinéraires et géographiques de l'artiste qui vécut successivement en Allemagne, en Russie et en France.

La scénographe Laurence Fontaine a judicieusement choisi de laisser les cimaises blanches pour accueillir les toiles gorgées de couleurs et de lumière dans un déploiement simplement scandé par quelques grands panneaux-cartels d'étape.

Par ailleurs, ce cheminement pictural comporte quelques intermèdes.

Des unités plus petites sous forme de cabinet de dessins plus intimistes ponctuent les grandes salles pour présenter notamment les aquarelles et les manuscrits de la période dite "russe" et le portfolio du Bauhaus pour le 60ème anniversaire de Kandinsky qui enseignait à Weimar à l'Ecole d'arts appliqués du Bauhaus.

Le tout est une parfaite réussite qui enchante tant l'oeil que l'esprit et le coeur.

Kandinsky l'expression chromatique de la poésie de l'âme

Les formes, les couleurs, l’harmonie sont les leitmotiv de Kandinsky qui conçoit la peinture, à l'instar de la musique, comme un mode d'expression poétique. Du lyrisme informel vers le biomorphisme en passant par la géométrie allusive et sensible, il explore l’émotion esthétique.

L''exposition ouvre sur ses premières oeuvres dans lesquelles le chromatisme est déjà essentiel et permet au visiteur de voir des toiles rarement voir jamais exposées en France.

Théoricien de l'art, un art qu'il considère comme un médium spirituel, il élabore une théorie sur la résonance des couleurs et des lignes sur l'âme ("Trait transversal", "Sur les pointes"), dont la symbolique cosmique du cercle omniprésent dans son oeuvre, dont le fameux "Quelques cercles" repris pour le visuel de l'affiche, renonce à la figuration pour se concentrer sur le spirituel.


Celui-ci se manifeste sous trois formes, influencées par la musique notamment en raison de son amitié avec Arnold Schoenberg, selon la source émotionnelle et le degré d'élaboration - l'impression, l'improvisation et la composition - qui sont autant de symphonies colorées et d'oratorios lyriques ("Fugue", "Improvisation 35", "Tableau à la tache rouge").


Avant de se consacrer uniquement à des peintures petit format et des oeuvres géométriques sur papier, les œuvres tardives manifestent avec l'intégration des formes biomorphiques un changement de palette chromatique ("Tensions délicates", "Accord réciproque").

L'exposition est riche, abondante, passionnante et chaque toile appelle le regard. Fascinantes les toiles sont vivantes et parlent autant au coeur qu'à l'esprit même si l'on n'est pas un historien d'art.

Le public ne s'y trompe pas et il faut se ménager une large plage horaire pour prendre son temps et avoir la patience, malgré une grande affluence, de partir en voyage.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Centre Pompidou

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Centre Pompidou


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=