Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce St Augustine - Pastry Case - Leopold Skin - Delano Orchestra
Château Grange-Fort  (Issoire)  9 mai 2009

Avec une actualité aussi soutenue, les vénérables volcans d’Auvergne, d’ordinaire si calmes, risquent de sortir de leur longue léthargie. En effet, après la parution simultanée de quatre flamboyantes galettes cousues main, une charmante soirée de lancement à Paris début avril, voici le label clermontois Kütü Folk parti à la conquête du Puy-de-Dôme. A raison de deux à trois sets par semaine jusqu’à la fin du mois de mai. Des shows intimistes, dispensés dans des endroits souvent aussi improbables qu’inattendus. Le tout déniché par l’équipe de la Coopérative de Mai.

Contrairement au Nouveau Casino, seuls les principaux représentants des groupes du label participent à ces festivités. Le répertoire : un joyeux melting-pot des disques de chacun, avec certains réarrangements en prime. Rendez-vous est donc fixé ce samedi 9 mai non loin de la commune des Pradeaux, au sud d’Issoire. Le cadre : le château Grange-Fort et son camping surplombant les gorges de l’Allier. La salle : une petite taverne genre pub donnant sur une cour intérieure située à proximité de la bâtisse principale. Des sabots et autres antiques outils agricoles typiques de la région ornent les murs et rappellent les origines du lieu. L’éclairage se veut minimaliste et chaleureux ; une guirlande lumineuse a d’ailleurs été disposée sur le devant de la scène. Ambiance soirée d’hiver au coin du feu.

Adossé à l’âtre de la cheminée, le collectif Kütü Folk attend sagement son heure. L’entame s’effectuera sur une des meilleures compositions de François / St Augustine ("Let It Go") avant que tous ne s’unissent à Bertrand / Pastry Case pour un "Upstairs" d’anthologie porté par des chœurs à couper le souffle. Dès le début, une tenace impression refait surface. Celle de revivre l’émergence des scènes antifolk à New-York ou Paris au début des années 2000 ou l’explosion de l’écurie Devendra quatre ans plus tard ("The Golden Apples Of The Sun"). Avec les mêmes caractéristiques : un dénominateur commun (un style, une ville, une tranche d’âge…) mais une personnalité et un genre propre à chacun. Un penchant immodéré pour les collaborations aussi...

Pour la forme maintenant, cette soirée serait plus à rapprocher du set pseudo improvisé par André et David Herman Düne avec Jeffrey Lewis au Point Ephémère début 2005. Chacun jouant ses chansons à tour de rôle, les autres prêtant tantôt discrètement main forte ou se lançant à corps perdus derrière le chanteur. Viennent ensuite les premiers titres de Damien / Leopold Skin ("The Color Of The Past") et d’Alexandre / Delano Orchestra ("How To Care"). Et le cycle de reprendre avec François ("A Nice Picture Of You") et Damien ("Flowers & Trees").

Bien que gravitant autour d’une base folk, force est de reconnaître que l’univers des quatre formations diffèrent notablement : pop folk classieux pour St Augustine, electro folk bricolo pour Pastry Case, folk rural ancestral pour Leopold Skin et post-folk arrangé pour Delano Orchestra. Pourtant, la configuration retenue pour cette tournée tend à prouver le contraire, en resserrant les liens entre les musiciens tout en les ré-axant sur les fondamentaux. Assez remarquable également, la facilité avec laquelle les répertoires s’assemblent, s’entremêlent naturellement pour donner naissance à un projet à part, au-delà des individualités : chacun mettant son talent au profit de la collectivité.

Les titres s’enchaînent comme dans un rêve, des torrents d’émotions se déversent sur un public littéralement hypnotisé. Inutile de préciser que la sensibilité à fleur de peau des musiciens s’exprime d’autant mieux dans un cadre aussi cosy et bucolique. Vers le milieu du concert, Bertrand balance "Hey Hey", inégalable sommet de son premier opus "Wheelchair & Jogging Suit" donnant du même coup un nouvel élan à la prestation. Privé de groupe – à l’exception notable du trompettiste – et des subtils arrangements studio, Alexandre se concentre sur les titres les plus intimistes ("Endless Night", "Something Is Gone") de l’excellent deuxième disque de Delano Orchestra.

De son côté, François illumine le concert de ses subtiles mélodies ("Polar Bears"), comme autant de pépites déposées à intervalles réguliers. Véritable songwriter né, Damien se mue quant à lui en gardien du temple folk littéralement habité sur scène ("Still Yellow", "Walk & Talk"). Plus communicatifs, les titres de Pastry Case figureront en bonne place en queue de setlist ("My New Jogging Suit", "Water Gun Or Water Gun"). Le premier rappel sera notamment marqué par un "Another Church" hallucinant (Pastry Case) avant un "Rainy Country" (St Augustine) à pleurer. Deuxième rappel sur un ultime morceau collectif avant que les Beach Boys ne reprennent le contrôle de la sono.

On ignore encore à ce stade quelle sera la destinée individuelle ou collective de chacun des musiciens présents ce soir. Lesquels semblaient ce soir intouchables, plus unis que jamais, comme reliés par un invisible lien. Une chose est néanmoins certaine, ces instants d’un bonheur simple et primesautier resteront longtemps gravés dans notre mémoire.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

L'interview de St Augustine (12 mai 2009)
L'interview de Kütu Folk Records : Hospital Ships, St Augustine et Zak Laughed (mercredi 27 avril 2011)
La chronique de l'album Dossier Kütu Folk Records de Pastry Case - St-Augustine - Leopold Skin - The Delano Orchestra
Pastry Case en concert au Nouveau Casino (8 avril 2009)
L'interview de Pastry Case (12 mai 2009)
L'interview de Leopold Skin (12 mai 2009)
La chronique de l'album Will Anyone Else Leave Me de The Delano Orchestra
La chronique de l'album Now that you are free my beloved love de The Delano Orchestra
La chronique de l'album EITSOYAM de The Delano Orchestra
La chronique de l'album MVAT MVCT MLWY de The Delano Orchestra
La chronique de l'album Babel de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
La chronique de l'album Live aux [PIAS] Nites de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
Delano Orchestra en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Vendredi)
Delano Orchestra en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
Delano Orchestra en concert au Festival La Route du Rock 2009 (vendredi)
L'interview de Delano orchestra (12 mai 2009)

En savoir plus :
Le Myspace de Leopold Skin
Le Myspace de St Augustine
Le Myspace de Pastry Case
Le Myspace de Delano orchestra
Le site officiel de Kütu Folk Records
Le Myspace de Kütu Folk Records

Crédits photos : Barbel


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Kütu Folk Records - Hospital Ships, St Augustine et Zak Laughed (27 avril 2011)


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=