Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Electrelane
The Power out  (Too pure / Beggars)  février 2004

La première écoute The power out, nouvel album des filles de Electrelane, laisse une terrible impression d'hétérogénéité.

Non pas que l'album soit dépourvu d'intérêt, mais plutôt parce qu'il paraît difficile de déterminer un fil conducteur, si tant est, au demeurant, qu'il soit nécessaire d'en déterminer un. Cela étant, il est difficile d'en faire une présentation synthétique. Rock ("On Parade") ? électro lo fi ("Gone under sea") ? opéra baroque ("The Valleys")? ... peut être un peu de tout cela et ce ne sont que les 3 premiers titres du disque.

Ainsi, comparer "Gone under the sea" à un morceau de Stereolab (chant en français, rythmique, instruments, tout y est) serait assez réducteur, tout comme parler de Pavement sur "Birds" (entre autres).

Face à cette petite énigme, je me suis immergé dans ma discothèque et en ai exhumé... les vieux albums de Section 25, groupe du début des années 80... Mêmes rythmes à la fois froids et dansants, dépouillés et mélodiques, même diction saccadée, presque martiale. Pour vous en convaincre, essayez de vous procurer l'album From the Hip de Section 25 et écoutez donc "Reflection"...

Un dépouillement également qui nous ramène aussi parfois du coté de Young Marble Giant (notamment sur "On Parade", le Wurlitzer en moins).

Sur "Take the bit between your teeth" on retrouve un rock plus "classique", batterie simpliste et guitares entêtantes dont l'intensité va crescendo pour se terminer sur un mur de son de belle facture. Quelques morceaux plus tard, "This Deed" pourrait d'ailleurs se retrouver dans la continuité ... répétitivité et décibels bien employés font toujours recette.

Au bout du compte, ce groupe de "riot girls" nous propose un disque qui, malgré une apparence échevelée, est d'une grande unité de ton et d'une intelligence mélodique rare dans ce genre, il suffit pour cela d'écouter le récent album en demie teinte de la belle (?) Courtney ou le décevant premier travail de Melissa pour se rendre compte qu'il ne suffit pas de hurler en sautant à pieds joints sur sa guitare pour faire du rock.

Electrelane a préféré ouvrir son encyclopédie et nous concocter un "digest" de ce qui s'est fait de mieux ces dernières années, pour notre plus grand plaisir ...

Alors même si l'avis de ceux qui les ont vues sur scène est plus mitigé, laissez vous tenter les yeux fermés par les mélodies un brin potaches de Electrelane, comme le super "Going out Again" à réécouter en boucle sans aucune contre indication.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Axes de Electrelane
La chronique de l'album No shouts, No calls de Electrelane
Electrelane en concert au Festival Rock en Seine 2004
Electrelane en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Electrelane en concert à l'Ubu (10 octobre 2005)
Electrelane en concert à l'Olympia (19 mars 2007)
Electrelane en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent 2007
Electrelane en concert au Festival Summercase 2007 (samedi)
Electrelane en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
Electrelane en concert au Festival La Route du Rock #21 (vendredi 12 août 2011)
L'interview de Electrelane (10 mars 2004)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
en reprise :
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=