Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Johnny Foreigner - Dinosaur Jr.
Elysée Montmartre  (Paris)  6 septembre 2009

Dinosaur Jr. est l'un des groupes les plus emblématiques du rock de la fin des années 80, début 90. Après une séparation, forcément décevante pour les fans, et une absence d'une dizaine d'année, le groupe s'est décidé à se revenir, avec la formation originale, à savoir Jay Mascis, Murph et Low Barlow.

De l'aveu même de Jay Mascis, cette reformation était pécuniaire, puis le groupe a enregistré Beyond en 2007, un album très convaincant. Récemment est paru leur denier opus, Farm, c'est à cette occasion que le groupe fait une tournée, qui passe ce soir par l'Élysée Montmartre (à noter que le groupe jouera plusieurs fois en Italie et en Allemagne pour une seule date en France). Cette soirée sera donc une occasion de se rappeler la verdeur de nos jeunes années. La salle est pleine de trentenaires, quasi quadras, mais guerre plus.

Pour l'heure, la première partie est assurée par Johnny Foreigner, groupe anglais inconnu au bataillon, pour l'instant en tout cas.

Le trio joue un rock énergique, syncopé, dont certaines mélodies resteront en mémoire quelques jours après leur prestation. Une sorte de mélange entre Unwound et Blonde Redhead, mélodies accrocheuses et grosses guitares saturées, une couleur musicale vraiment originale et variée. Le chanteur guitariste, Alexei assure la majorité des contacts avec le public, et il est bavard le gaillard, les deux autres ne sont pas en reste non plus, un vrai bonheur de fraicheur et de spontanéité.

Nous assistons ensuite à trente bonnes minutes de mise en place et balances à la volée, par un staff de roadies. Un peu surprenant et toujours effrayant une balance juste avant un concert. L'impatience grandit dans la salle, et les silhouettes nonchalantes des trois musiciens américains s’avancent sur la scène, Jay Mascis est entouré de trois gros amplis Marshall, pour Murph et Low Barlow, c'est un peu plus dépouillé.

Les premières chansons sont un peu décevantes, la lumière est quasiment absente sur scène (dommage pour les photographes qui n'ont la possibilité de faire leur office, selon la formule consacrée, que sur les trois premières chansons et sans flash). Le son quant à lui est carrément mauvais, la basse de Low Barlow sature, on a l'impression que les frettes touchent les cordes à chaque note, celui de la guitare est brouillon, la batterie trop forte. Il faudra quelques titres pour que lumière et son s'améliorent progressivement. Ceci laissera une impression décevante à l'ensemble de la prestation.

Une fois le son correctement réglé, les chansons enfin audibles et reconnaissables, c'est un festival des tubes du groupe, tous leurs meilleurs titres (et dieu sait s'ils en ont enregistrés) passent en revue : "Freak Scene", "Wagon", "In a Jar", etc. Le contraste avec Johnny Foreigner est saisissant, les premiers entretenaient un contact avec le public tout au long de leur set, Dinosaur Jr. ne communiquera quasiment pas, ou si peu, à peine si Jay poussera un timide "woohoo" moqueur, devant l'enthousiasme exagéré du premier rang. La seule participation de Jay Mascis entre les titres, c'est qu'il accorde ou gratte en permanence sa guitare, d'accords improbables, tel un geek qui ne peut s'arrêter, à la limite du pathologique.

Autour de moi, le public semble partagé, entre ceux qui exultent chaque fois qu'un titré débute et ceux qui restent pantois, une déception évidente les étreints.

Je ne sais pas trop que penser de ce concert, je ne m'attendais pas à ce que le groupe discute avec le public, ni à une chorégraphie de Jay Mascis (quoi que l'idée est séduisante) mais devant une prestation qui a si mal démarré et qui est restée en demi teinte tout du long, il ne me restera pas un souvenir impérissable de cette soirée. Juste un terrible ennui, en vrai, les solos interminables de Jay Mascis sont tout de même un peu assommants.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Beyond de Dinosaur Jr
Dinosaur Jr parmi une sélection de singles (juillet 2007)
La chronique de l'album Farm de Dinosaur Jr
Dinosaur Jr en concert au Festival International de Benicassim 2005 (samedi)
Dinosaur Jr en concert au Festival All Tomorrow's Parties
Dinosaur Jr en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Samedi
L'interview de Jay Mascis - Dinosaur Jr (avril 2007)
La chronique de l'album Several Shades of Why de Jay Mascis
Articles : Cortez The Killer - Jay Mascis - Grace Potter & Joe Satriani - Build to Spill - Slint - Neil Young

En savoir plus :
Le Myspace de Johnny Foreigner
Le site officiel de Dinosaur Jr.
Le Myspace de Dinosaur Jr.

Crédits photos : Laurent Hini (Toute la série sur Taste of Indie)


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Jay Mascis (15 décembre 2010)


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"HOP !"" au Centquatre
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=