Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alberta Cross
Broken side of Time  (PIAS)  septembre 2009

Ne commencer pas à chercher Alberta au milieu des chevelus New-Yorkais de Alberta Cross. Elle n'existe pas. Sous ce patronyme se cache en effet quelques beaux spécimens de homorockus, cheveux aux vents et jeans slim collés à la peau. Si le groupe fut créé sous le soleil britanique, les deux membres d'origine du groupe se sont assez rapidement exilés vers les Etats-Unis, rejoint alors par les autres membres pour devenir ce groupe à la croisée des chemins du rock americain et de la power pop anglaise.

Etonnant et détonnant mélange a priori repoussant d'un rock roots aux intonnations Neil Youngesques et d'une pop mélodique, parfois presque athmosphérique que l'on pourrait situer autant du côté de Coldplay, Oasis ou même Archive. Ainsi la voix geignarde et haut perchée de Petter fait des merveilles sur "Song Three Blues" qui donne le ton d'entrée de jeu et confirme par "ATX", énorme morceau qu'auraient sûrement aimé faire les frangins Gallagher ou encore les Stones Roses en leur temps. Les guitares incisives et la rythmique dense qui fait vraiment penser au meilleur de Archive portent la voix tout au long de ce titre qui vaut à lui seul le détour.

Et là, je vous entends dire "je vais le prendre sur iTunes", et vous faites bien mais ne vous arrêtez pas là car Broken side of Time a bien peu de faiblesse et le très Neil Young "Old Man Chicago" habité de la voix nasillarde de Petter remet au goût du jour un rock américain un peu poussiéreux, tout comme "Broken side of time" qui, sous ses airs de ballades graisseuses, monte finalement en intensité et transforme ce qui semblait être une anecdotique chansonnette de stade en une sorte de blues rock qui encore une fois pourrait faire penser à Archive.

Même "City walls" tire son épingle du jeu malgré les effets de voix très largement exagérés que n'oserait même pas Chris Martin. "The thief & the heartbreaker" est bien entendu présent et a permis sur un premier EP de faire connaitre le groupe. Avec ses chœurs et ses guitares aussi tranchantes qu'un rasoir 4 lames, le titre est toujours aussi bon.

Et puis l'album se termine, déjà, sur le très anglais "Leave us and forgive us" sur lequel encore une fois la voix s'impose sur le mur du son qui l'accompagne. "Ghost of city life" est l'inévitable fin d'album à la façon d'un slow, tous briquets dehors, que je n'apprécie guère habituellement mais il fait reconnaitre que ce titre country blues, nonchalant est particulièrement réussi.

Un disque sans faute pour ce premier album de ce groupe atypique qui réussit pendant les 10 titres de Broken side of Time à nous tenir en haleine avec des chansons qui de prime abord semblent entendues mille fois. Ça doit être ça le talent.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Songs of Patience de Alberta Cross
Alberta Cross en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du samedi
L'interview de Alberta Cross (24 août 2009)

En savoir plus :
Le Myspace de Alberta Cross


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Alberta Cross (24 aout 2009)


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=