Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pacovolume
Manhattan Baby  (Discograph)  septembre 2009

Quelques mois après le EP "CookieMachine", Pacovolume sort son premier album, Manhattan Baby. Lequel est à coup sûr l'un des tous meilleurs disques français de cette rentrée. C'est frais, c'est léger, c'est pop, et le tout dégage beaucoup de charme. Pacovolume, songwriter oenologue au parcours atypique, n'est pas pour ainsi dire un inconnu puisqu'il était déjà présent sur la compilation CQFD 2007 des Inrocks (pour la chanson "CookieMachine").

On découvre un univers bouillonnant aux influences anglo-saxonnes parfaitement assumées, avec beaucoup de guitare acoustique, un accent anglais sans tache, des ritournelles mélancoliques mais sans lourdeur et un vrai sens de la mélodie. Chaque titre impose un univers particulier, les arrangements sont recherchés et colorés (des cuivres, quelques claquements de doigt et un peu d'électro sur "4th Street Approximately", un ukulélé, quelques touches de xylophone et des choeurs qu'Elliott Smith n'aurait pas reniés sur la magnifique "Judas", de splendides cordes indiennes sur l'ultime "Discontinued Things", ici et là des claps de main, des carillons, des claviers, des cordes...). On sent percer le perfectionnisme de Pacovolume : rien n'est laissé au hasard sur ce disque. Même la très belle pochette attire l'oeil et éveille la curiosité.

Au petit jeu des influences, il apparaît que le multi-instrumentiste français a beaucoup du goût : il y a du David Bowie ("CookieMachine"), du Jarvis Cocker ("Ordinary Man") et du Win Butler ("Wolves") dans sa voix. On songe aussi à la B.O. de Once ("Tony Orlando and the Fantastic Five"). Son chant, gorgé de ferveur, développe un phrasé entraînant, ses refrains donnent des ailes : Pacovolume dispose indéniablement d'un vrai talent pour tisser des pièces pop.

A l'écoute de la très belle "Girl In The Choir" on manque de s'étrangler, mais non, on ne se méprend pas : il y a bien quelque chose en elle de Tennessee. Comme tout premier disque, Manhattan Baby charrie son lot de défauts : il manque notamment un ou deux singles évidents qui tireraient l'album vers le haut. On peut aussi déplorer quelques passages moins intéressants ("A Minor Peace", "Tony Orlando and the Fantastic Five") et un jeu de guitare parfois prévisible. Pacovolume flirte par moments avec la grandiloquence mais sans jamais franchir la limite. Il évite avec habileté bien des écueils et démontre une vraie maturité dès son premier essai.

Ainsi, ce premier album dégage plein de charme malgré ses légers défauts. Manhattan Baby, à la pop raffinée de bout en bout, est un disque rond et chaud, à la mélancolie ensoleillée. A l'image du clip chamarré de "Cookie Machine", la musique colorée de Pacovolume s'avère être le parfait remède à la grisaille et aux premiers froids de l'automne. Les bons albums pop français ne sont pas légion, réjouissons-nous d'avoir trouvé là un candidat sérieux et doué.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Massive Passive de PacoVolume
Pacovolume en concert à La Maroquinerie (mercredi 29 septembre 2010)
L'interview de Pacovolume (6 otobre 2009)


En savoir plus :
Le Myspace de Pacovolume
Le blog de Pierre


Pierre Baubeau         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Pacovolume (6 octobre 2009)


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=