Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Marvin Hood - The Virgins
Grand Mix  (Tourcoing)  jeudi 15 otobre 2009

On se blase de tout. C'est sûr, les Virgins n'ont pas inventé la poudre du rock, dont l'odeur flotte dans l'air de certaines salles obscures, lorsque parlent les six cordes. Ils chevaucheraient plutôt dans les plaines tranquilles d'une pop paradoxalement un rien new wave, un rien brit, malgré ses origines new-yorkaises.

Mais sur la scène du Grand Mix, pour la première date de leur tournée française, les cinq américains ont au moins prouvé qu'ils n'étaient pas seulement le groupe d'un single. Ils sont le groupe d'une collection de singles. Certes, tous ne seront pas aussi efficaces que ce "Rich Girls" qui leur a suffi à entrer au panthéon du rock-FM – et doivent-ils s'en étonner, ceux qui ne sont venus ce soir que sur la foi de ce seul titre ? Ce serait comme de s'étonner que Midnight Oil joue finalement autre chose que Beds are Burning. Les Virgins, c'est certain, ont plus d'un titre dans leur sac.

Y a-t-il lieu, alors, de se scandaliser que leurs concerts ne réinventent pas le rock ? Le quintet, en tout cas, ne semble pas en avoir eu l'intention. Prestataire d'un rock aisément digeste, il divertit avec conscience un public jeune et suffisamment neuf encore pour en être ravi. Seuls les plus âgés, ces vieux loups des fosses revenus de tout et avec lesquels il m'arrive parfois de hurler à la lune, semblent s'ennuyer.

La jeune garde, elle, s'en donne à cœur joie – à l'image du chanteur, pieds nus, qui ne cessera pas de sautiller du début du concert au rappel, emplissant à lui seul tout l'espace, jusqu'aux zones sombres de l'avant-scène, ses camarades rejetés en périphérie.

En concert, sans surprise, les Virgins sont moins propres, moins précis que sur disque – sans aller jusqu'à y gagner la fièvre d'un rock bouillonnant, mais tout au moins les brouillonnements d'une pop impatiente. Ces petites imprécisions semblent d'ailleurs avoir déçu ceux qui rêvaient d'un concert digne de la déesse FM. Mais qu'importe. Sur scène, les Virgins mettent en avant la seule efficacité. Pas les paroles, on s'en doutait, mais pas vraiment la musique non plus. Juste l'efficacité, le seul entêtement. L'effet single, justement, comme on parlerait de l'effet papillon : quand un refrain catchy ou un riff de guitare à New-York peuvent enflammer une scène de la région lilloise... Le reste, les Virgins ne semblent pas s'en soucier.

Il faudra attendre le rappel pour voir le groupe abandonner cette obsession pour le single (après le pic que représentera en cela l'enchaînement, juste avant la sortie de scène, de "Rich Girls", "Teen lovers" et "One week at danger", soit le plus tubesque de son repertoire).

D'autres atmosphères pourront alors être explorées, avec deux titres en duo guitare acoustique / voix, qui provoqueront des réactions très contrastées parmi le public, mais donneront à entendre une autre facette de la formation, qui pourrait bien en complexifier heureusement l'image. La formation, au grand complet, terminera par une reprise du "Devil Inside" d'INXS – autre grand single devant l'éternel...

La première partie était ce soir-là assurée par les locaux de Marvin Hood, qui délivrent une pop synthétique, sautillante et non dénuée d'humour. Si l'ensemble est encore très jeune (les musiciens auraient l'âge d'écouter The Virgins – c'est dire), l'univers est déjà consistant et la bonne humeur et l'enthousiasme débridé suffisent à finir d'emporter le public. Diablotins comédiens, grandiloquents, sucrés et facétieux, les six musiciens, qui jouent dans une nouvelle formation, emportent les honneurs de la soirée. Un bain de fraîcheur réjouissant et une formation à suivre, assurément.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

The Virgins en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008

En savoir plus :
Le Myspace de Marvin Hood
Le site officiel de The Virgins
Le Myspace de The Virgins

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !

La 59ème MAG à revoir, un concert et interview de Julie Gasnier en fin de semaine et des tas de découvertes à faire au travers de nos articles de la semaine, c'est le programme qui vous attend en ce début d'année mouvementée !

Du côté de la musique :

"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker
et toujours :
'The big swim" de Augenwasser
"Rendez-vous"de Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux
"C'est la vie qui veut ça" c'est la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Remember we were waiting for the snow" de Lunt
"Ecrans plats" de Monsieur Lune
"A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)" de Muyiwa Kunnuji's Osemako
"Carnaval sauvage" de Nicolas Jules
Not Scientists, Bilbao Kung Fu, Grandma's ashes et Paradis minuit à découvrir
"Brutal pop II" de Sun

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Fin de partie" au Théâtre de l'Atelier
"Delphine et Carole au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Grief and Beauty" au Théâtre de la Colline
"Je pars sans moi" au Théâtre de la Colline
"Le syndrome de l'oiseau" au Théâtre du Rond-Point
"La Chambre des Merveilles" au Théâtre des Variétés
"Dans ce jardin qu'on aimait" au Théâtre de la Bastille
"La (nouvelle) Ronde au Théâtre des Abbesses
"Du bonheur de donner" au Théâtre Le Lucernaire
"Presque égal" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"NYX" au Théâtre Les Déchargeurs
"Rosemary Lovelace fait ça dvant tout le monde !" au Théâtre Montmartre-Galabru
les reprises :
"Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Top Secret" à la Cinémathèque de Paris
dernière ligne droite pour :
"Le Chic ! Arts décoratifs et mobilier de 1930 à 1960" à la Galerie des Gobelins
"L'amour en scène ! - François Boucher du théâtre à l'opéra" au Musée des Beaux-Arts de Tours
"Face au soleil - Un astre dans les arts" au Musée Marmottan Monet
"Walter Sickert - Peindre e transgresser" au Petit Palais
"L'encre en mouvement - Une histoire de la peinture chinoise du 20ème siècle" au Musée Cernushi
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Cutland - Le secret de Jens" de Govinda Van Maele
"The Singing Club" de Peter Cattaneo
"La Jeune fille à la perle" de Peter Webber
Les contes des quatre saisons d'Eric Rohmer
le cinéma de Wim Wenders en 4 films
et pour les cinéphiles "Le Mystère Méliès" d'Eric Lange
en salle pour le jeune public : "Neneh Superstar' de Ramzi Ben Sliman

Lecture avec :

"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
C'est bientôt le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême #50
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia
et toujours :
"Petites dents, grands crocs" de Emilie Guillaumin
"Partout les autres" de David Thomas
"Nein, nein, nein !" de Jerry Stahl

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=