Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Joy - Sharko
Le Fil  (Saint-Etienne)  samedi 12 décembre2009

Voilà une petite soirée sympa comme on les aime au Fil. Une centaine de personnes qui brave le froid et la neige pour se réchauffer dans "le club" au Fil, une petite scène au fond du bar, de la bière belge, Sharko, Joy… Une soirée pour nous rappeler que le Fil est aussi une salle qui s’ouvre aux événements locaux et qui nous offre alors des pauses plus intimistes appréciables, entre d’énergiques Fatals Picards et autres déments Sansévrino

La Belgique s’invite donc au Fil pour un soir, à l’occasion du festival stéphanois "Made in Belgique". Un festival sur toute la ville pour mettre la culture Belge à l’honneur et cette soirée au Fil pour se rappeler à quel point la Belgique fait bouger la musique et le rock en particulier : dEUS, Ghinzu, Vénus, pour ne citer qu’eux et tous les groupes amenés dans leur sillage.

Ce soir justement, c’est un peu de Vénus qui nous revient à travers son leader Marc A. Huyghens, accompagné d’une percussionniste – choriste et d’une violoncelliste, pour nous faire découvrir Joy son nouveau groupe. Le concept épuré saisit son public dès les premières notes lui faisant vite oublier la neige et la salle encore peu remplie.

Le groupe nous soulève vers d’aériennes ambiances, portés par des arrangements de cordes oniriques. Flânant aux croisements d’imaginaires gospels elfiques irlandais ("Flesh") et de cascades mélodiques ("Empire" en début de concert), nous sommes souvent ramenés à terre par de violentes claques électriques ("Flag") pour mieux reprendre notre envol.

Puissante et planante, la musique de Joy a vraiment ce petit quelque chose qui fait que l’esprit est happé par ce va-et-vient entre apesanteur et vigueur.

A la fin de "Chains", dernier morceau du set, chacun peut apprécier l’émotion qui persiste aux sourires satisfaits qui se multiplient.

Très vite le changement de plateau s’effectue et David Bartholomé, le chanteur de Sharko rentre sur scène pour expliquer, usant de son humour bien connu, qu’il va laisser la place à une jeune chanteuse qu’il a connu sur le Net.

Cette frêle invitée, jeune demoiselle au charme timide, s’est fait connaître sur la toile à travers les vidéos de ses reprises aux arrangements de ukulélé simples et surtout grâce à sa voix chaude et sensuelle.

Cette jeune inconnue, répondant au nom de Morgane, Chipswow, ou Scampi ! sur le net, originaire de Saint-Étienne est donc propulsé sur scène par David ! La Belgique nous fait découvrir les talents régionaux !

Timide à la voix prometteuse, Morgane-Scampi-Chipswow interprète quelques reprises – dont "Dance, Dance, Dance" de Lykke Li, assez réussi – et présente quelques compositions. Elle terminera par une reprise de… Sharko avec le titre "Excellent", l’occasion pour le groupe d’entrer en scène pour l’accompagner et prendre la suite.

Pas si facile pour Sharko. La salle n’est pas franchement pleine, le public pas franchement prêt à recevoir le rock teinté de dance et énergique du groupe. Mais Sharko a plusieurs atouts : 10 ans de scène, 5 albums, de nombreuses tournées avec les plus grands (Muse, Vénus ou Ghinzu justement…), un son puissant, un jeu de scène vivant…

Le set démarre donc simplement et sans se presser, le groupe ramène dans son sillage la salle. David assure avec cette voix solide dans les graves et si reconnaissable quand elle monte dans des registres plus haut, toujours fiable. Rajoutant quelques touches d’humour bien contrôlées dans le jeu de scène, le public se décontracte et se rapproche.

Sharko le capte définitivement avec un "Excellent" dynamique qui colle littéralement les cinquante inconditionnels à la scène. Le reste du concert ne viendra pas démentir cette réussite et le groupe continuera à faire monter l’énergie et la température de la salle. Le dernier album Dance on the Beast sorti en 2009 faisant la part belle aux morceaux dansants et festifs, ses titres fonctionnent bien en live et viennent parfaitement appuyer des standarts bien accueillis comme "Sweet protection".

L’expérience a donc payé, en témoigne les chants du public sur la dernière chanson, sans cesse plus forts, motivés par un David particulièrement débridé : "No contest, I am the best !".

Histoire de ne pas retrouver l'hiver tout de suite, le public a rappelé plusieurs fois Sharko qui a tout naturellement terminé par trois morceaux non prévus au programme, le batteur laissant sa place au chanteur pour prendre la basse. Mais comme les meilleurs histoires belges ont une chute réussie, après une dernier morceau généreux Sharko a regagné sa loge sous les applaudissements – bien mérités, laissant à chacun le choix de retrouver soit une bonne bière belge soit une neige glacée bien de chez nous !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Best of Joy Division de Joy Division
La chronique de l'album The next time de Little Joy
La chronique de l'album Welcome Joy de The Cave Singers
La chronique de l'album Second of joy de Fiodor Dream Dog
La chronique de l'album Animal Joy de Shearwater
La chronique de l'album Dead as a Dodo de Joy as a Toy
La chronique de l'album All the Battles de JOY
La chronique de l'album Joy as an Act of Resistance de Idles
Joy en concert au Grand Mix (20 septembre 2009)
Joy en concert à Aéronef (jeudi 17 février 2011)
Joy en concert à L'Aéronef (jeudi 12 mai 2011)
Joy en concert au Festival International de Benicàssim #17 (dimanche 17 juillet 2011)
La chronique de l'album Molécule de Sharko
Sharko en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Sharko en concert au Festival de dour 2004 (vendredi)
Sharko en concert au Festival Europavox 2007
Sharko en concert au Festival Le Rock dans tous ses Etats 2007 (samedi)
L'interview de Sharko (juin 2007)

En savoir plus :
Le Myspace de Joy
Le site officiel de Sharko
Le Myspace de Sharko

Crédits photos : Eric Ségelle (Toute la série sur Taste of Indie)


Cyril Hortala         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=