Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Blonde Redhead
Misery is a butterfly  (4AD)  avril 2004

La première fois que j’ai entendu cet album, un frisson m’a parcouru le dos. Puis j’ai eu envie de rejoindre la lumière, le soleil, sortir au grand air. Embarquer un lecteur de CD portable, ce disque Misery is butterfly, une monographie de Nicolas de Staël et me jeter sur un gazon bien frais pour dévorer tout cela.

Mais voilà. Coincé entre mes quatre murs, je ne peux pas aller bien loin. Du coup, je m’assoie, ferme les yeux – je ne les rouvre que pour compulser les paysages méditerranéens tels que les perçoit de Staël dans le recueil que j’ai extrait de la bibliothèque – et j’écoute.

Et ce que j’entends tout au long de cet album est merveilleux, unique, presque irréaliste. Une musique fantastique, chaude, épaisse envahit mes songes alors que la voix sexy de Kazu Makino m’inspire d’autres pensées, plus sensuelles, moins tranquilles celles-là mais tout aussi douces et envoûtantes.

Etrangement quand j’entends "Magic Mountain" (neuvième titre de l’album), je me jette sur mon magnétoscope, farfouille parmi la pile des cassettes vidéo et m’empresse de placer "Histoire d’O" dans le lecteur.Sais pas pourquoi...(je n’explique toujours pas mon geste.)

... mais les images, fantomatiques, romantiques et érotiques que je vois alors (j’ai coupé le son) s’accordent très bien avec les reproductions de De Staël et les prodigieuses sonorités des Blonde Redhead.

Oui voilà cet album est presque sensuel, presque érotique. Hum ! Bon, je descends de mon nuage...

Les Blonde Redhead ont fait du chemin depuis Melody of Certain Damaged Lemons sorti en 2000. L’attente a été longue, notre patience commençait à atteindre ses limites mais – ô sublime – Misery is butterfly vient récompenser notre endurance. C’est un véritable plaisir, inédit à ce jour, que d’entendre des titres comme "Elephant Woman" qui atteint des sommets (et ce n’est que le premier titre !), comme "Misery is butterfly" ou "Falling man".

Délaissant les ambiances bruyantes, les différents sons (cordes, guitares, électroniques, batterie...) fusionnent, se lient, forment une trame qui s’évapore à la fin de chaque titre. Une osmose est créée. Tous les instruments et les voix (Amedeo Pace et Kazu Makino) trouvent leur place : rien de superflu ici.

En plus, le tout est emballé dans un packaging terrible, original et luxueux tout à fait dans la ligne 4AD.

Misery is butterfly est un bijou, une merveille. Appelez cela comme vous voulez : de l’avant-garde noisy, de la pop baroque expérimentale…Je m’en fiche. Je sais seulement que cet album est le meilleur que j’ai écouté en 2004, et peut être même depuis 2003.

Et de loin.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 23 de Blonde Redhead
La chronique de l'album Penny Sparkle de Blonde Redhead
La chronique de l'album Barragàn de Blonde Redhead
La chronique de l'album Masculin Féminin de Blonde Redhead
La chronique de l'album Sit Down For Dinner de Blonde Redhead
Articles : Photos Blonde Redhead et Girls in Hawaii - La Route Du Rock
Blonde Redhead en concert au Festival La Route du Rock 2004 (dimanche)
Blonde Redhead en concert au Festival Primavera sound 2007 (vendredi)
Blonde Redhead en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Vendredi)
Blonde Redhead en concert au Bataclan (17 avril 2008)
Blonde Redhead en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du samedi
Blonde Redhead en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
La conférence de presse de Blonde Redhead (août 2004)


Olivier K         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 avril 2024 : En avril, de la culture tu suivras le fil

Un peu de soleil, des oiseaux qui chantent, le calme avant la tempête olympique. En attendant, cultivons-nous plutôt que de sauter dans la Seine. Pensez à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaines Youtube et Twitch.

Du côté de la musique :

"Kit de survie en milieu hostile" de Betrand Betsch
"Let the monster fall" de Thomas de Pourquery
"Etat sauvage" de Chaton Laveur
"Embers of protest" de Burning Heads
"Sin miedo" de Chu Chi Cha
"Louis Beydts : Mélodies & songs" de Cyrille Dubois & Tristan Raës
"Arnold Schönberg : Pierrot lunaire" de Jessica Martin Maresco, Ensemble Op.Cit & Guillaume Bourgogne
"C'est pas Blanche-neige ni Cendrillon" de Madame Robert
"Brothers and sisters" de Michelle David & True Tones
"Prokofiev" de Nikita Mndoyants
"Alas" de Patrick Langot, Alexis Cardenas, Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandler
"Symptom of decline" de The Black Enderkid
"Tigers blood" de Waxahatchee
"Not good enough" de Wizard
et toujours :
"Le carnajazz des animaux" de Dal Sasso Big Band"
"Deep in denial" de Down To The Wire
"Eden beach club" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Ailleurs" de Lucie Folch
"Ultrasound" de Palace
quelques clips en vrac : Pales, Sweet Needles, Soviet Suprem, Mazingo
"Songez" de Sophie Cantier
"Bella faccia" de Terestesa
"Session de rattrapage #5", 26eme épisode de notre podcast Le Morceau Cach

Au théâtre

les nouveautés :
"Tant que nos coeurs flamboient" au Théâtre Essaïon
Notes de départs" au Théâtre Poche Montparnasse
"Les chatouilles" au Théâtre de l'Atelier
et toujours :
"Come Bach" au Théâtre Le Lucernaire
"Enfance" au Théâtre Poche Montparnasse
"Lîle des esclaves" au Théâtre Le Lucernaire
"La forme des choses" au Théâtre La Flèche
"Partie" au Théâtre Silvia Monfort
"Punk.e.s" Au Théâtre La Scala
"Hedwig and the angry inch" au théâtre La Scala
"Je voudrais pas crever avant d'avoir connu" au Théâtre Essaïon
"Les crabes" au Théâtre La Scala
"Gosse de riche" au Théâtre Athénée Louis Jouvet
"L'abolition des privilèges" au Théâtre 13
"Lisbeth's" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
"Music hall Colette" au Théâtre Tristan Bernard
"Pauline & Carton" au Théâtre La Scala
"Rebota rebota y en tu cara explota" au Théâtre de la Bastille
"Une vie" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Le papier peint jaune" au Théâtre de La Reine Blanche
des reprises :
"Macbeth" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala

Une exposition à la Halle Saint Pierre : "L'esprit Singulier"

Du cinéma avec :

"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
zt toujours :
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

et toujours :
"L'innondation" de Igor Miniaev
"Laissez-moi" de Maxime Rappaz
"Le jeu de la Reine" de Karim Ainouz
"El Bola" de Achero Manas qui ressort en salle
"Blue giant" de Yuzuru Tachikawa
"Alice (1988)" de Jan Svankmajer
 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"L'origine des larmes" de Jean-Paul Dubois
"Mort d'un libraire" de Alice Slater
"Mykonos" de Olga Duhamel-Noyer
et toujours :
"Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
"L'empire britanique en guerre" de Benoît Rondeau
"La république des imposteurs" de Eric Branca
"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez
"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=