Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Roken Is Dodelijk - Noah And The Whale
Le Grand Mix  (Tourcoing)  samedi 20 mars 2010

En ce dernier jour de l'hiver, on veut du léger, on veut du frais, on veut de l'ensoleillé au Grand Mix. Fini le temps morose et grisâtre, place aux bourgeons et autres romantismes printaniers : c'est ce que nous propose le concert de ce soir.

Premiers arrivés sur la scène, Roken is Dodelijk. Personne ne réussit à mémoriser ce nom imprononçable, que seuls quelques néerlandophones sauront traduire par "Fumer tue". Sage mise en garde de six Lillois du coin, à l'apparence d'une classe d'école : Fonzie, le leader en costume de professeur sérieux à cravate rouge, dirige ses camarades d'un air de chef d'orchestre, avant d'entraîner peu à peu la salle de 600 personnes dans son jeu. C'est qu'il a de l'humour l'instituteur, plaisantant sur l'écologie qui ne sert à rien, invitant le public à hurler au loup, le défiant à battre les Parisiens au clappement de mains... On se demande si le Grand Mix ne s'est pas transformé en salle de théâtre pour l'occasion.

Parlons musique plutôt. Il faut dire que Roken is Dodelijk a placé beaucoup d'espoir dans ce concert, le potassant en résidence toute une semaine avant la date fatidique. "Un concert, c'est comme un match de foot : pour gagner le match, l'important c'est la préparation" affirment-ils sur leur blog. En résulte un spectacle bien ficelé, dont les morceaux s'enchaînent comme autant de friandises édulcorées, interrompues par la fraîche candeur des plaisanteries du groupe.

Ce dernier maîtrise une polyphonie vocale donnant une dimension éthérée à ses morceaux folk, tantôt rêveurs comme "I believe", enfantins comme "Never", ou encore pétillants comme "Amsterdam". Une grande variété d'idées dans des mélodies fantaisistes, agrémentées de xylophone et de tambourin, sur fond visuel de projections de mobiles : on croirait le groupe droit sorti d'un film de Gondry. Le public en oublierait presque que ce n'est qu'une première partie de la soirée, traînant peut-être un peu en longueur avec plus d'une heure de concert, et rappel s'il vous plait, un touchant au revoir a capella. On leur pardonne facilement cet excès tant Roken is Dodelijk ont pu donner tout ce qu'ils avaient, réussissant à envoûter la salle dans un air de féérie enfantine tout prédestiné à accueillir Noah And The Whale.

C'est une bande de chevelus qui débarque alors sur la scène, exception faite du batteur : Art Garfunkel aurait tout à fait trouvé aux côtés de Charlie Fink, chanteur principal à la coiffure toute aussi ovine. Quelques guitares, un synthé, un violon posé dans un coin, seule manque à l'appel la voix féminine de Laura Marling, ayant quitté la formation après leur premier album. Qu'à cela ne tienne, l'atmosphère du groupe reste intègre malgré cette absence, compensée par un arrangement plus instrumental et électrique de ses morceaux.

Aux premières paroles du chanteur, on ne peut s'empêcher de penser à la voix de Bill Callahan, présent sur la même scène le mois précédent. À côté de Charlie, on retrouve Tom au violon, Doug à la batterie, et Urby jonglant entre plusieurs instruments, de la basse à l'harmonium. La magie opère au fur et à mesure des morceaux, aux airs planants de Sigur Rós dans "First days of spring" mêlés à une touche country dans les solos de violon de "Shape of my heart". Ce sont les plus anciens morceaux qui trouveront écho dans la salle, "Five years time" étant attendu de tous : difficile de trouver un spectateur immobile tant ce tube du groupe fait battre du pied et dodeliner de la tête.

Séparées de rapides remerciements, les chansons se succèdent l'une après l'autre, un peu trop vite d'ailleurs : on a en bouche une drôle d'impression d'inachevé, comme si le groupe voulait rattraper la longueur de la première partie. Le public restera au final sur sa faim, enchanté d'avoir pu pénétrer l'atmosphère merveilleuse de Noah And The Whale, déçu de n'avoir pu y goûter que 40 minutes à peine. Comme un paradis perdu aux grilles refermées un peu trop tôt. "One day you'll come back..."

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Roken Is Dodelijk en concert au Festival Fargo All Stars 2008
Roken Is Dodelijk en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
La chronique de l'album The First Days Of Spring de Noah and the Whale
Noah And The Whale en concert à La Maroquinerie (mardi 8 décembre 2009)
Noah And The Whale en concert au Festival International de Benicàssim #17 (dimanche 17 juillet 2011)

En savoir plus :
Le Myspace de Roken Is Dodelijk
Le site officiel de Noah And The Whale
Le Myspace de Noah And The Whale


Léa S.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=