Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Femmes S'en Mêlent #13 (2010)
Olof Arnalds - Taxi Taxi - Lonelady  (Les Trinitaires, Metz)  samedi 27 mars 2010

Unique date pour cette edition du festival des Femmes S'en Mêlent en Lorraine et de retour aux Trinitaires à Metz, le line-up du soir s'annonce prometteur : Olof Arnalds échappée de Mum, le retour de Taxi Taxi et le buzz du festival sans doute : Lonelady.

C'est de retour du festival de SXSW qu'Olof Arnalds débute la soirée dans une salle qui se remplit encore, visiblement peu à l'aise sans ses ex-acolytes.

L'exercice n'est jamais simple : ouvrir une soirée de festival, avec un repertoire balbutiant ; d'autres se sont déjà pris les pieds dans le tapis.

Aussi, l'enchainement de morceaux tout simples tantôt à la guitare electro-acoustique, tantôt à l'instrument typiquement islandais entre le yukulélé et la mini-guitare, se révèlera finalement touchant par sa simplicité, cadrant parfaitement avec ce que la demoiselle laisse échapper sur scène et le soin qu'elle prend à presenter ses morceaux, ainsi que leur sens.

C'est tout naturellement qu'une majeure partie du public écoutera attentivement le concert, assis dans la salle.

Après un changement de matériel rapide, c'est au tour des suédoises de Taxi Taxi de rejoindre la scène.

Suédoises, employons le féminin, car si les deux soeurs (jumelles préciserai-je pour le côté people de cet article) sont occasionnellement accompagnées de deux garcons pour certains morceaux en tant que backing band, c'est uniquement pour amener quelques touches de rythmique ou de basse, celles-ci cessant bien vite pour permettre à l'alchimie vocale des deux soeurs de retrouver tout sa place, et à leur musicalité moins électrique. C'est alors qu'on prend plaisir à écouter la pop mélodieuse de ces deux toutes jeunes filles, laissant une grande place à des harmonies vocales travaillées mais aussi parfois tendant à un anticonformisme cocorosien.

Cette fois ci après un changement de matériel extrêmement long (ah ces foutues machines...), c'est au tour de "la tête d'affiche" de la soirée de prendre les armes : Lonelady, flanquée comme son nom ne l'indique pas, d'un clavieriste-au-pantalon-en-cuir et d'un batteur-je-surkiffe-ma-partition.

Si les premiers rangs se sont épaissis, ceux de l'arrière se sont clairsemés. Il faut dire que l'horaire tardif faisant ("c'est cette nuit le changement d'heure ?"), la moyenne d'âge plutôt élevée du public a dû inciter une partie du public à se satisfaire de la prestation de Taxi Taxi plutôt que de tenter de pousser l'exercice jusqu'à l'écoute de cette jeune demoiselle à la coupe rappelant celle de Robert Smith et de son clavieriste néo-gothique.

L'ambiance sera glaciale. Peu de mots, voire pas. Des rythmiques froides au pad, des riffs précis et simples, des nappes de clavier qui fleurent les années 80. Ajoutez à cela une voix qui n'est pas sans rappeler par moments Ann Clarke ou les Pretenders (ça on me l'a soufflé). Voilà pour le décor, et finalement pour tout ce qui se passe sur scène. Certes tout cela est bien executé, mais rien n'est neuf, rien n'est frais, rien n'accroche. Bien sûr la dame revendique ses influences et c'est louable, mais au final un certain ennui gagne le spectateur en cette fin de soirée les membres et mis à part "Intuition", son titre le plus catchy, la sauce ne prend pas.

A son crédit, on notera tout de même que l'horaire tardif et le décallage du son de Lonelady avec les artistes qui l'ont précédée sur scène est tellement grand qu'il en devient déroutant.

Peut-être aurait-on pu être plus conquis par Lonelady dans un autre cadre, car le reste de la soirée fut très agréable. Gageons de retrouver la programmation des Femmes S'en Mêlent l'an prochain en Lorraine.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Innundir skinni de Ólöf Arnalds
Olof Arnalds en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent #17
Lonelady en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Les Femmes s'en mêlent
Le Myspace du Festival Les Femmes s'en mêlent

Crédits photos : Laurent Baillet (Toute la série sur Taste of Indie)


Laurent Baillet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=