Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Amparo Sanchez
Tucson - Habana  (La Marmita / Pias)  février 2010

Il fait encore gris dehors, l’hiver à été long. C’était sans compter sur l’offrande de l’espagnole née à Grenade, il y a tout juste 40 ans. Plus efficace que la luminothérapie, Tucson-Habana sorti en février dernier par le label Pias, est un album gorgé de soleil, de tristesse et chargé de références au folklore sud américain. Un hommage au territoire cubain !

Guitare twang, balais, contrebasse, et cuivres pour symboliser à merveille le lien terrestre existant entre les Etats-Unis et l’Amérique Latine.

L’instrumentation est particulièrement riche. L’album propose une ambiance et pour les plus avertis, il donne la concrète mesure de la culture latino à travers l’art de vivre et la manière d’aborder les relations humaines. Une musique que je verrais également très bien s’immiscer dans la scène d’un film de Pedro Almodovar. C’est un peu cliché mais la dimension onirique des titres conforte cette impression!

Je suis particulièrement touchée par deux morceaux : "Aqui estoy"  très envoûtant dans le genre "road movies"  avec des acteurs mal rasés en partance pour Tijuana, et "Quisiera, Pero"  à la mélodie particulièrement bien trouvée. C’est aussi les deux morceaux dans lesquels la chanteuse n’use pas d’une voix plaintive dans ses questionnements existentiels ! Ah non, j’allais oublier "Hoja en Blanco" , très belle composition avec un banjo et des chœurs discrets mais qui apportent élégamment quelques pierres à l’édifice.  Son timbre grave et âpre suffit à réchauffer l’âme des auditeurs en mal de cigares cubains et de soleil brûlant. Parfois aussi, Tucson-Habana a des essences un peu jazzy qu’il puisse via l’énergie de la trompette de José Alberto Varona.

Dans l’ensemble, on retrouve une distance classieuse menée avec force et subtilité par Amparo Sanchez. Nous dépassons ici le stade du vieillot, du suranné propre à la plupart  des musiques traditionnelles pour toucher à la personnalité de l’artiste. Les univers musicaux se mêlent, s’entrechoquent, s’exportent et parviennent malgré tout à conserver leurs particularités : ce métissage est un franc succès !

Suivie de près par Joey Burns de Calexico, la dame a ce quelque chose de rebelle et d’anticonformiste qui peut séduire. A conseiller à tous ceux qui veulent opter pour l’évasion !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Garden ruin de Calexico
La chronique de l'album Carried to dust de Calexico
La chronique de l'album Algiers de Calexico
La chronique de l'album Years to Burn de Calexico / Iron & Wine
Calexico en concert à l'Olympia (3 avril 2003)
Calexico en concert au Festival International de Benicassim 2003
Calexico en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Calexico en concert à La Flèche d'Or (16 février 2006)
Calexico en concert à La Maroquinerie (4 avril 2006)
Calexico en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Calexico en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
Calexico en concert à La Cigale (mardi 14 octobre 2008)
Calexico en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Calexico en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
Calexico en concert à L'Aéronef (dimanche 24 février 2013)
La vidéo de World Drifts In - Live at the Barbican London par Calexico


En savoir plus :
Le site officiel de Amparo Sanchez
Le Myspace de Amparo Sanchez


Sarah Defaye         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?

De la musque, du théâtre, de la littérature, de la bonne humeur et du replay au programme cette semaine sur Froggy's Delight que ce soit ici, sur Twitch ou sur Youtube. Comme disent les jeunes, suivez-nous et mettez des pouces bleus ! .

Du côté de la musique:

"Session de rattrapage 3", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious
et toujours :
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest

Au théâtre

les nouveautés :

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flèche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=