Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 23 juillet 2010)
Lisa Portelli - La Maison Tellier - Féloche - Bazbaz - Arno  (Paris, Parvis de l'Hôtel de Ville)  vendredi 23 juillet 2010

En arrivant à l'heure prévue de début du concert, on se demande quel est le bordel qu'on est en train de nous faire subir, une guitare qui sature, une voix qu'on n'entend pas...

On s'assoit sur le parvis de l'Hôtel de Ville et on attend. On se dit que le terme de bordel est de bon ton puisqu'on reconnaît sur scène les membres de la Maison Tellier, ce qui évoque pour les plus anciens, cent-cinquante ans minimum au compteur, d'agréables moments passés dans une célèbre maison de plaisir de Pigalle, dont quelques pensionnaires sont encore en photo sur les murs du Musée de l'Érotisme. Mais non, heureusement, il ne s'agissait que d'une balance un peu en retard sur l'horaire.

C'est à une quasi-inconnue que revient le privilège d'ouvrir ce septième festival Fnac Indétendances Paris Plages. Lisa Portelli, petite, habillée de noire, les cheveux d'un blond cendré, s'accapare la scène. Seule à la guitare, une voix puissante, c'est sans complexe qu'elle vient chercher le public. Sa première chanson évoque les grands espaces, des personnages écrasés sous le soleil, une atmosphère qu'on a du mal à imaginer alors que les nuages s'accumulent au-dessus de nos têtes.

La voix de Lisa Portelli est puissante, sa présence scénique impressionnante. La rythmique de ses chansons fait mouche. En cinq chansons, elle se met le public dans la poche. Une prestation surprise qui permet d'espérer une suite encore meilleure.

La Maison Tellier arrive en scène avec son folk d'Amérique et ses balades texanes rêvés depuis les côtes normandes.

On pense à Calexico lorsque la trompette mariachi résonne. Après "L'Art de la Fugue", c'est sous un ciel de plus en plus noir qu'ils commencent "La Peste". Chanter "La peste est de retour" sur le parvis de l'Hôtel de Ville à Paris, rappelle que Fred Vargas situait l'action de son livre Pars vite et reviens tard déjà dans ce quartier. La Maison Tellier finit son concert devant un parvis qui commence à se remplir. Le temps menaçant semble avoir effrayé plus d'un parisien.

C'est ensuite au tour de Féloche de venir défendre son album La vie cajun. Avec son groupe dans lequel se mêlent les ingrédients de la musique arcadienne, mandoline, accordéon, violon et contrebasse, il raconte des histoires du bayou urbain.

Un concert qui après le Texas de la Maison Tellier, nous emmène donc plutôt en Nouvelle-Orléans. Les membres du groupe affublés de masques d'animaux, des totems sur scène, le public est surpris mais semble séduit par ce grand échalas dont les chansons sont un sacré antidote contre la morosité.

Féloche, révélation Fair 2010 a le mérite de sortir des sentiers battus, quitte à ne pas plaire à tout le monde.

Plus punchy sur scène que sur disque, Bazbaz propose un reggae qui se veut inspiré par Gainsbourg période gainsbarre, jusque dans le jeans et la veste en jeans qu'il porte en scène. Mais on ne retrouve pas chez Bazbaz, ce qui rendait l'attitude et les chansons du grand Serge, à la fois impertinentes et sensuelles. Traîner sa déglingue au point d'oublier les paroles de sa chanson ne rend pas forcément l'artiste bohème. Les musiques sont étirées afin que Camille Bazbaz chantonne sans paroles, et, étonnamment, le public suit malgré les averses. La section rythmique entièrement féminine du groupe est efficace, l'orgue Rhodes agréable, la voix de Bazbaz chaude, mais au final une partie du public rit plutôt qu'il ne rentre en communion avec le groupe. Il faut dire que les provocations gratuites de Camille Bazbaz, à défaut d'avoir un but, tombent à l'eau.

Et pour finir Arno. Monsieur Arno. Le show fut plus court qu'au Casino de Paris. Il s'est essentiellement articulé autour des chansons du dernier album, Brusseld. Une partie du public semble avoir été surpris par les guitares acérées, il faut dire que des chansons comme "Black Dog Day" ou "Oh La La La" de TC Matic sont assez éloignées des balades au piano qui sont diffusées en radio.

Malheureusement un son de façade saturé et la pluie ne permettaient pas d'apprécier les chansons à leur juste valeur, même si la prestation était solide. En final, et de nouveau sous l'averse, sur "Putain, Putain" le public reprend en chœur "Nous sommes tous des européens".

On espère que pour les dates à venir, le son de façade s'améliorera afin de rendre justice aux chansons, et de donner envie au public de découvrir sur disque ces artistes.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Le Régal de Lisa Portelli
La chronique de l'album La Nébuleuse de Lisa Portelli
La chronique de l'album L'innocence de Lisa Portelli
Lisa Portelli en concert à L'Alhambra (mercredi 24 novembre 2010)
Lisa Portelli en concert à Ben Mazué - Namasté - Lisa Portelli - Twin Twin (mardi 1er février 2011)
Lisa Portelli en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - vendredi 14 septembr
Lisa Portelli en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - jeudi 13 septembre
Lisa Portelli en concert à La Maroquinerie (samedi 15 décembre 2012)
L'interview de Lisa Portelli (mardi 27 novembre 2012)
La chronique de l'album L'art de la fugue de La Maison Tellier
La chronique de l'album Avalanche de La Maison Tellier
La Maison Tellier en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (samedi)
La Maison Tellier en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mardi)
La Maison Tellier en concert au Café de la Danse (mardi 6 avril 2010)
La Maison Tellier en concert au Festival Fnac Live #6 (édition 2016) - samedi 23 juillet
L'interview de La Maison Tellier (11 mars 2010)
La chronique de l'album La Vie Cajun de Féloche
La chronique de l'album Chimie vivante de Féloche
La chronique de l'album Féloche and the Mandolin' Orchestra de Féloche
Féloche en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
Féloche en concert à La Boule Noire (mercredi 27 janvier 2010)
Féloche en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Féloche en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - dimanche
La chronique de l'album A drop de Winston McAnuff and The Bazbaz Orchestra
La chronique de l'album A bang de Winston Mc Anuff & The bazbaz orchestra
La chronique de l'album Love Musik de Camille Bazbaz
Bazbaz en concert au Festival Fiesta des Suds
La chronique de l'album Jus de box de Arno
La chronique de l'album Covers Cocktail de Arno
La chronique de l'album Brussld de Arno
La chronique de l'album Future Vintage de Arno
La chronique de l'album Human incognito de Arno
Arno en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Arno en concert au Festival Les Nuits Secrètes
Arno en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Arno en concert à Casino de Paris (1er juin 2010)
Arno en concert à Casino de Paris (lundi 8 novembre 2010)
Arno en concert à L'Aéronef (lundi 3 décembre 2012)
Arno en concert au Trianon (vendredi 20 mai 2016)
L'interview de Arno (17 mars 2010)

En savoir plus :
Le site officiel du festival FNAC Indétendances
Le Myspace du festival FNAC Indétendances

Crédits photos : Diane Hion (Toute la série sur Taste of Indie)


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Lisa Portelli (27 novembre 2012)
La Maison Tellier (26 janvier 2010)


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=