Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Wolf Parade - Peter Kernel
Point Ephémère  (Paris)  samedi 18 septembre 2010

Peter Kernel est contrairement à ce que son nom indique, un trio composé par Aris (guitare, chant), Barbara (basse, chant) et Däwis (batteur). Le groupe joue une musique entre grunge et noise très influencée par Sonic Youth. Ils oscillent constamment entre chaos et accalmie, vacarme et mélodie avec une grande efficacité.

Si certains titres prennent d'assaut nos tympans à grand coup de hurlements angoissants et d’expérimentations sonores, ils peuvent aussi se faire plus hypnotisants avec un côté aérien appuyé par des guitares ronronnantes.

C’est comme ça durant tout leur set, et le groupe enchaîne les titres et les ambiances sans perdre le public.

La formation Suisse séduit par son mix entre pop rock, noise, et ambiance lo-fi. Peter Kernel a fait mouche avec sa musique influencée par la scène indie-rock des années 90 (et ce n'était pas si facile que cela que d'ouvrir pour Wolf Parade).

Wolf Parade est un très bon groupe qui est injustement méconnu du grand public. Tout d'abord, ils sont trop souvent comparés à Arcade Fire. C'est vrai qu'ils viennent aussi de Montréal et qu'ils font un indie-rock assez rafraîchissant, mais ce n'est pas une raison, bordel !

Ce groupe existe grâce à ses deux papas complètement fous qui multiplient les projets parallèle : Dan Boeckner qui officie à la guitare, au chant et aux synthés joue aussi avec Handsome Furs, Spencer Krug, lui, au chant et aux synthés, joue pendant son temps libre avec les Sunset Rubdown.

On pourrait penser qu'à force de multiplier les side-project, Wolf Parade allait finir par se perdre. Mais non ! Et c'est ce qui fait la particularité de ce groupe. Les deux front-men sont des boulimiques de travail et le mariage de ces deux personnalités fait qu'ils sont un des meilleurs groupes de ces dernières années. D'ailleurs, si on écoute les différents projets parallèles, cela permet de découvrir lequel des deux papas a pris le pas sur l'autre dans la composition de tel ou tel chanson.

Samedi soir, au Point Ephémère, Wolf Parade a donné un spectacle intense et électrique pour une salle remplie mais trop petite pour la qualité du groupe. D'ailleurs, le public a même eu droit à voir le groupe faire ses balances sons, puisqu'ils sont tombés en panne sur l'autoroute avant Paris, et qu'ils sont arrivés in extremis...

Wolf Parade a construit un barrage d'énergie positive et ils ouvrent les vannes en direction du public. Leur musique est nerveuse et brûlante. Cela va à fond et ne ralentit jamais grâce à une rythmique implacable. Ils flirtent avec un rock pesant aidé par des mélodies et une énergie surpuissante. Il y a des grosses guitares avec des bons petits riffs mais ce sont les synthés qui font la couleur si particulière de Wolf Parade. Un rock tout en subtilité et en énergie sur scène. Spencer Krug gigote derrière ses claviers et son tabouret sert beaucoup plus à ses pieds qu'à ses fesses !

Il y a des bons titres bien rock, d'autres plus doux, j'ai vraiment aimé ce que j'ai vu : cela me donne envie de me replonger dans leur dernier album  et de re-écouter tout ce qu'ils ont pu faire jusqu'à présent...

Setlist de Wolf Parade
01. You Are A Runner And I Am My Father's Son
02. Palm Road
03. What Did My Lover Say? (It Always Had To Go This Way)
04. Language City
05. Dear Sons And Daughters Of Hungry Ghosts
06. Ghost Pressure
07. Cave-O-Sapien
08. Fine Young Cannibals
09. Two Men In New Tuxedos
10. This Heart' On Fire
11. I'll Believe In Anything
12. Pobody's Nerfect
13. Californian Dreamer
14. Cloud Shadow On The Mountain
15. Modern World
16. Kissing The Beehive

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Apologies to The Queen Mary de Wolf Parade
La chronique de l'album Expo 86 de Wolf Parade
Peter Kernel en concert à Paléo Festival #34 (2009)

En savoir plus :
Le site officiel de Peter Kernel
Le Myspace de Peter Kernel
Le Myspace de Wolf Parade

Crédits photos : Didier Richard


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=