Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Timber Timbre
Timber Timbre  (Full Time Hobby / PIAS)  octobre 2010

La musique folk n'en n'est plus à une étrangeté près. Timber Timbre, trio canadien passé entre les mailles du filet jusqu'ici, en apporte une preuve aussi lumineuse qu'inclassable. Emmenés par l'épatant singer/songwriter Taylor Kirk, ils s'affranchissent des codes musicaux du genre pour pondre un troisième album en forme d'objet musical non identifié.

Sorti il y un an déjà outre-atlantique, Timber Timbre intrigue instantanément. Est-ce la voix ensorcelante de Taylor Kirk - quelque part entre la sensibilité rocailleuse de M.Ward et le vibrato lyrique et profond de Richard Hawley -, l'atmosphère envoûtante que le groupe tisse autour de cette dernière, ou encore l'agréable impression que le groupe n'en fait qu'à sa tête (tendance Devendra Banhart) ? Toujours est-il que Timber Timbre distille dans nos oreilles un agréable goût de reviens-y.

Ambiance feutrée, compositions tenant sur un fil mélodique simplissime mais brillant - "Lay Down In The Tall Grass" en est l'exemple le plus éclatant -, titres lancinants et distillant très peu d'informations (Timber Timbre se rapproche en cela d'une version organique de The XX) : une douceur apaisante émane du disque, et la magie opère. Le folk habité des canadiens s'étire en longueur, les titres déroulent un fil d’Ariane, prennent le temps de poser leur atmosphère, répètent jusqu'à plus soif des gimmicks faits de peu de choses mais tellement addictifs. L'auditeur se retrouve emporté dans une lente et calme descente d'un long fleuve ténébreux.

On songe par-ci par-là à Bright Eyes ("We'll Find Out") ou Tindersticks ("I Get Low"). Mais, dans un style assez similaire (folk minimaliste), c'est Bon Iver dont l'ADN se rapproche le plus de celui de nos canadiens. Si l'on n'avait pas été totalement conquis par For Emma, For Ever Ago (premier album multi-encensé du groupe de Justin Vernon), Timber Timbre s'installe lui chaque jour un peu plus sur notre platine, les chansons tissant lentement mais sûrement leur toile dans notre esprit.

Bien loin de la candeur souvent barbante des divers essais folk actuels, l'album recèle un côté obscur parfaitement assumé. Il flotte tout au long de ce disque un parfum d'étrangeté fort troublant : Timber Timbre oscille entre une noirceur des plus âpres ("Magic Arrow" et "Trouble Comes Knocking" sonnent comme la bande son d'une sinistre fin de soirée trop arrosée) et une légèreté toute cinématographique ("Demon Host" en apesanteur, "No Bold Villain", "We'll Find Out").

Disque épuré et reposant, transportant l'auditeur d'un paysage à l'autre, Timber Timbre évite l'écueil de la préciosité (Antony Hogarty, si tu nous entends...). Sous ses airs arides (les arrangements tiennent en un clavier hanté, une basse caverneuse et une guitare dénuée de fioritures), cet album cache une flopée de mélodies en forme d'oasis qui continuent de vous obséder longtemps après la dernière note. Qu'on aime ou pas, on ne peut rester insensible à cette musique. En cela, les canadiens gagnent haut la main leur pari.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Creep On Creepin'On de Timber Timbre
La chronique de l'album Hot Dreams de Timber Timbre
La chronique de l'album Sincerely, Future Pollution de Timber Timbre
Timber Timbre en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2011 (lundi 21)
Timber Timbre en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Dimanche
Timber Timbre en concert au Festival La Route du Rock #25 (vendredi 14 août 2015)
Timber Timbre en concert au Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017)
L'interview en VO de Timber Timbre(mercredi 19 février 2014)
L'interview de Timber Timbre (mercredi 19 février 2014)


En savoir plus :
Le site officiel de Timber Timbre
Le Myspace de Timber Timbre
Le Facebook de Timber Timbre
Le blog de Pierre


Pierre Baubeau         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=