Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chateau Brutal - Zëro
La Malterie  (Lille)  lundi 15 novembre 2010

Chateau Brutal dans la petite Malterie de Lille ? Pourquoi pas.

Après avoir tourné dans pas mal de scènes françaises et belges, Chateau Brutal s’est fait remarquer par son côté bien gras sur scène, ou par la scène alternative "Brutal Palace" qu’ils ont initiée au festival Les Nuits Secrètes d’Aulnoye-Aymeries qui se distingue par le bruit, et l’ambiance qui en émane. Mais plus d’électro de leurs débuts pour Chateau Brutal : pas assez fort.

Maintenant sur scène, c’est du gros rock sans pincettes qu’ils proposent maintenant, sans chichi, sans rond de jambe. Sur scène on retrouve l’énergie et la puissance de ce duo, sans grande inventivité il faut le dire. Les mêmes débuts et les mêmes fins de morceau, un contenu qui sonne fort et qui joue vite en suivant la même recette, des paroles peu présentes mais dont on se passerait bien, le tout ponctué de quelques mots gras et je-m’en-foutiste entre deux morceaux.

Bref, on accroche, on n'accroche pas, en tout cas ça amorce la soirée et on n’en est que plus attentif au groupe suivant qui entre sur la petite scène de la Malterie dans une attitude bien différente.

Zëro entre en scène avec le morceau "The Opening", et c’est quand même autre chose. Ici, la puissance musicale est également au rendez-vous mais c’est la recherche de la perfection et de la rigueur qui prime. Les guitares n’apprennent pas à voler, chacun des quatre musiciens est parfaitement concentré sur son instrument dans une formation assez classique guitare, basse, clavier et batterie.

Le groupe, "nouveau départ à zéro" du groupe Bästard pour la majorité, a a priori bien évolué depuis ses débuts qui semblaient un peu décevants sur scène, le public de Bästard ne retrouvant pas son compte dans les premiers concerts plus calmes et moins puissants de cette nouvelle formation.

Mais depuis, le rythme s’est accéléré, les arrangements riches ainsi que la superposition des styles musicaux et des mélodies subtiles les ont fait monter d’un cran et le groupe a rencontré un nouveau public qui sait les apprécier. Il faut dire que leur dernier album Diesel Dead Machine est un petit trésor à déguster.

Et on est chanceux ce soir, car la setlist est en majorité importée de cet album, ce qui nous permet de profiter pleinement à plein volume de quelques unes de leurs plus belles créations telles que "Bobby Fischer", magnifique union des atmosphères agitées et du pointilleux de leur musique, "Pigeon Jelly" et son ascension progressive suivie d’une libération sonore hors du commun, ou encore "Enough... never enough", et son alternance entraînante du rythme.

Durant le concert, chaque musicien prend la place de l’autre hormis pour le batteur, et si cela permet de profiter du talent de chacun, ça casse un peu l’ambiance parfois, dommage. D’ailleurs, le groupe joue clairement pour lui-même sans trop d’échanges avec le public, ne serait-ce que visuels. Mais malgré tout, l’ambiance s’est bien installée et la voix caractéristique et reconnaissable du chanteur Eric Aldea teintée d’une tonalité assez fantastique peut suffir à faire le lien entre les deux côtés.

Un sentiment de liberté et une envie de s’évader, voilà ce qui transpire de ces compositions en majorité instrumentales. Une soirée comme on les aime.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Chateau Brutal en concert à L'Aéronef (mardi 12 avril 2011)
La chronique de l'album Hungry Dogs (in the backyard) de Zëro
La chronique de l'album Année Zéro de Héléna Noguerra
La chronique de l'album Rituels de Zéro Degré
La chronique de l'album Ain't that Mayhem ? de Zëro
Articles : 2017, une année faste pour le jeu vidéo - Crash Bandicoot - Assassin's Creed - Far Cry - Red Dead Redemption - Life
Zëro en concert au Divan du Monde (9 novembre 2007)
Zëro en concert au Festival Ground Zero
Zëro en concert au Point Ephémère (mercredi 19 octobre 2011)
Zëro en concert au Fil (jeudi 20 octobre 2011)
L'interview de Zëro (19 octobre 2011)
Jeux : Horizon Zero Dawn - PlayStation 4


En savoir plus :
Le Myspace de Chateau Brutal
Le Bandcamp de Zëro
Le Facebook de Zëro

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


Marion Agé         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=