Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Neveu de Rameau
Théâtre du Ranelagh  (Paris)  février 2011

Spectacle conçu et mis en scène par Jean-Pierre Rumeau d'après l'oeuvre éponyme de Diderot, avec Nicolas Vaude, Gabriel Le Doze et Olivier Baumont au clavecin.

Impossible, et le contraire serait regrettable, de rater l'intelligente et réussie adaptation théâtrale de "Le Neveu de Rameau" conçue et mise en scène par Jean-Pierre Rumeau, qui reprend de nouveau ses quartiers au Théâtre du Ranelagh dont les boiseries constituent à elles seules le décor approprié aux controverses philosophiques enflammées écrites au 18ème siècle par Diderot.

Quelques chaises, un fauteuil, un échiquier, voici le Café de la Régence dans lequel Diderot situe cette conversation de café qui se révèle à la fois comme une satire de moeurs de son temps, dont la résonance contemporaine est à bien des égards établie, et une joute oratoire par laquelle il ambitionne, au terme d'un dédoublement de personnalité, à la fois philosophe moraliste et bouffon, et selon une maïeutique thèse-antithèse-synthèse, d'accéder à une plus grande clairvoyance sur les valeurs essentielles qui doivent guider l'homme sociétal..

En lice, deux personnages, le philosophe patenté et le bouffon, le moraliste et l'anticonformiste, chacun philosophe à sa manière, et sur scène, non pas deux mais trois protagonistes car de bienvenus intermèdes musicaux, compte tenu de la densité du texte, sont dispensés par le claveciniste virtuose Olivier Baumont qui participe, complice, à l'assaut verbal et y met presque son grain de sel pour exciter la rage du premier ou pour tempérer l'ardeur du second.

Des répliques fameuses, de "Mes idées ce sont mes catins" à "Rira bien qui rira le dernier, Monsieur le Philosophe", la partition est brillante et l'interprétation, dans une mise en scène nerveuse qui use de tous les ressources du lieu pour, comme l'indique Jean-Pierre Rumeau dans sa note d'intention "habiller les idées abstraites d’un corps, de sueur, d’énergie débridée et de mouvement", ne souffre d'aucun défaut.

Gabriel Le Doze enfile avec aisance le costume du philosophe établi et idéaliste qui croît aux vertus de la sagesse et de la raisonnement, à l'ironie parfois railleuse. Quant à Nicolas Vaude, il donne du "neveu" une incarnation aussi ébouriffante que troublante, toujours sur le fil du rasoir entre l'insoutenable légèreté de l'être et l'art du saltimbanque.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie

Que ce soit en terme de météo ou de géopolitique, on ne sait plus sur quel pied danser. Mais quand même continuons de danser parce que si que restera-t-il ? Voici notre sélection hebdomadaire pour se changer les idées.

Du côté de la musique:

"La lune sera bleue" de Aline
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest
"Tindersticks, les reprises" nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
Akira & Le Sabbat, Les Vulves Assassines en live au Cargö de Caen
"Ferel" de Fuzeta
quoi de neuf du côté de Gad Zukes - Sweet Needles - Johnnie Carwash - Chasing Daisy
"Colère" de Lox
"Colors" de Royal Pantone
"Part time believer" de The Strumbellas
et toujours :
quoi de neuf du côté des clips ? avec Down To The Wire - Karkara - 20 Seconds Falling Man - Little Odetta
"Le cap" de For The Hackers
"For the hive" de Last Quarter
rencontre avec Nicolas Jules lors de son passage au Poly'Sons de Montbrison
"Hell, fire and damnation" de Saxon
"La société de préservation du roseau" de The Reed Conservation Society

et toujours :
"Time whispers" de Back and Forth
"Distances" de Bertille
"Ce que la nuit" de Kloé Lang
"Première nuit" de Lucas Lombard
"Big Sigh" de Marika Hackman
"Credo" de Pierre de Bethmann
"Relapse" de Venus Worship

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :

"Holyshit !" au Théâtre de La Reine Blanche
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" au Théâtre de La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec le film de la semaine "Universal Theory" de Timm Kroger
et toujours:
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=