Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Black Angels - Wall Of Death
L'Aéronef  (Lille)  lundi 7 février 2011

Le jeune d'aujourd'hui n'a jamais vraiment ressenti la transe d'un rock hallucinatoire des années 70. Tout juste est-il capable de fredonner un peu bourré sur "Light my fire" en fond de soirée rétro.

C'est d'ailleurs le jeune d'aujourd'hui croyant avoir tout compris aux Pink Floyd qui s'avance sur la scène de l'Aéro, en première partie de The Black Angels.

Wall Of Death, c'est le nom de son groupe, qui est pourtant bien loin du métal apocalyptique qu'il présage. Il essaie plutôt de nous proposer un revival de rock progressif, à grands coups de solos de guitare psychédélique et de voix torturée.

Et c'est bien là que le bât blesse : là où les amis du jeune trouvent l'exercice de style sympathique, les autres sourient face à ce dépoussiérage raté, bien tenté mais qui s'écroule à chaque parole du chanteur. Le groupe ferait mieux de se trouver une nouvelle voix, et bien vite, tant l'actuelle bride la performance qui, du reste, aurait pu être appréciable.

Le jeune d'aujourd'hui est un peu idiot, il faut l'avouer. On lui a dit que les Black Angels c'était bien et "total trippant", ça lui suffit à être de la partie. Avec quelques verres de trop qui le font beugler d'un bout à l'autre de la salle. Pour "tripper", il faut bien se mettre en condition. D'ailleurs, il commence presque déjà à divaguer en fixant la pochette du dernier album, Phosphene dream, qui s'affiche en fond de scène.

The Black Angels, c'est acide, limite corrosif. La blonde se démène à la batterie, le barbu gémit et crie, le bassiste pose les jalons de ces morceaux transcendants qu'on croirait par moments invocations chamaniques. Dommage que le jeune ne connaisse pas vraiment leurs albums, il saurait apprécier la setlist plutôt bien équilibrée : retrouvailles de vieux morceaux aimés tels que "Mission district", hypnotique, ou le très bon "You on the run" en rappel, mais aussi découverte des nouveaux tubes moins sombres à tendance Beach Boys tels que l'emballant "Telephone".

Le groupe commence à étirer son répertoire avec l'exercice réussi de "Phosphene dream", qui pioche dans de nouveaux genres, tout en gardant leur identité lancinante et hypnotique.

Le jeune est conquis, en est pour preuve ses hochements de tête en écoutant "Science killer" : il est envoûté. Pour les autres, la transe tarde à venir.

Cette musique si prenante appelle à la proximité, et la grande salle de l'Aéronef semble quelque peu surdimensionnée. On regrette d'entendre un son aplati, privé des richesses qu'une performance live aurait pu sublimer.

The Black Angels ont déroulé une prestation impeccable, à la hauteur de leurs enregistrements. Le connaisseur regrettera peut-être un peu la platitude de l'ambiance, mais le jeune lui repartira ravi de la découverte. Quoiqu'il en soit, tous sont sortis de la salle en ayant la même mélodie en tête : "You never call my name...". Le groupe a réussi l'exploit de poser une autre brique dans le mur d'un rock qui est inlassablement au goût du jour.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Phosphene Dream de The Black Angels
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du dimanche - Wallis Bird - The Temper Trap - Success - The Black Angels
The Black Angels en concert à l'Elysée Montmartre (8 décembre 2008)
The Black Angels en concert au Festival La Route du Rock 2010 (vendredi)
The Black Angels en concert au Festival Rock en Seine 2010 (dimanche 29 août 2010)
The Black Angels en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Dimanche
The Black Angels en concert à L’Aéronef (dimanche 22 septembre 2013)
The Black Angels en concert au Festival La Route du Rock #28 (édition 2018)
Wall Of Death en concert au Festival Les Indisciplinées #8 (édition 2013) - 7 & 8 novembre

En savoir plus :
Le site officiel de The Black Angels
Le Myspace de The Black Angels
Le Myspace de Wall Of Death

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


Léa S.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=