Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pigeon John
Dragon Slayer  (Discograph)  mars 2011

Pigeon John a commencé à se faire un nom dans les années 90 en montant régulièrement sur la scène du mythique "Good Life Café", lieu historique du hip-hop underground de la côte ouest. Il a pondu beaucoup d'albums à base de samples. Pour son nouveau disque, il a pratiquement composé et tout fait lui-même (avec l’aide de Hervé Salters de General Electrik). Il a utilisé de vrais instruments, il a enregistré et s'est occupé du mixage. Il nous a donc pondu une sorte de hip-pop, mélange d'influence hip-hop, de pop, parfois rock et souvent soul, mais toujours en étant cool et frais.

Une voix un chouilla nasillarde comme l'étaient les voix des rappeurs, il y a longtemps (Cypress Hill, Snoop Dog dans les 90's), un sens de la dérision et de l'auto dérision. Un peu irrévérencieux, toujours drôle et parlant plutôt des petits moments du quotidien que de délire bling bling. Même si l'ambiance est plutôt au cool, cela n'empêche pas d'avoir un flow d'une rare efficacité. Les mélodies ont une très belle carrure et sont emportées par un beat ravageur.

Le premier single, "The Bomb", est tellement efficace qu'il a été utilisé dans les jingles du Grand Journal de Canal +. On a affaire à un titre résolument rock, teinté d'electro et de funk. Mais ce n'est pas un morceau isolé dans l'album, puisque la basse ronde et enveloppante sur "Hey You" nous emmène dans des sphères que certains rockeurs ne sont pas près d'atteindre. Une basse très groovy et pleine d'effets est aussi très présente sur le plus funky "Ben Vereen". "Buttersoft Seats" est tout en harmonie et clavecin, alors "Before We are Gone" est un titre qui débute dans une simplicité folk avec juste une guitare acoustique et un synthé éthéré, avant que les rythmes emportent le tout dans quelque chose de plus dansant. Ce disque est loin d'être linéaire. Tout est fait pour que l'on ne s'ennuie pas. Aucun morceau ne se ressemble. En plus des influences classiques de la pop, rock ou soul, on retrouve des sonorités hip-hop old school, mais aussi funk, reggae ou encore calypso.

Pour celles et ceux qui font une overdose de Ben l'oncle Soul, Pigeon John est une alternative de qualité et plus originale (dans le sens où il propose des choses en plus. Ce n'est pas que du pillage de ses influences). Pour ceux qui ont la nostalgie d’un hip hop "Unity, peace & having fun", des trucs cool comme on en avait dans les années 90, avant l'invasion gangsta et bling bling, Pigeon John est idéal. Il est à un milliard d'années des clichés et de l'imagerie du rap actuel. En plus, il paraît que c'est une bête de scène, on ne demande qu'à voir, car l'album est déjà de très bonne qualité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pigeon John en concert au Fil (dimanche 27 octobre 2011)
L'interview de Pigeon John (dimanche 27 octobre 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Pigeon John
Le Myspace de Pigeon John


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"HOP !"" au Centquatre
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=