Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Soundtrack Of Our Lives
Nouveau Casino  (Paris)  18 novembre 2004

Le fil ténu entre le rock qui a la classe et celui qui sent la sueur...

The Soundtrack Of Our Lives, c’est ce groupe suédois qui assure sur scène de façon démoniaque : le son est énorme, tout est parfaitement en place, les deux guitaristes sont géniaux, la rythmique, irréprochable et le chanteur, un gros hippie viking, a la voix la plus magnifique qui soit, avec un registre qui va du falsetto à la basse profonde. Pourtant...

Musicalement, imaginez 1968-1972, quand le psyché pop-rock délirant des clubs londonniens se transforme lentement mais inexorablement en hard prog satisfait qui remplit les stades.

Et le concert au Nouveau Casino recréait un peu cette crise : le groupe commence parfaitement par des morceaux superbes, mélange de la puissance et de la mélodie des Who ou des Small Faces époque fin des années 60. Le chanteur roule des yeux de fou et prend des allures chamaniques, le guitariste de gauche saute comme Pete Townshend, l’autre a la classe et l’allure déjantée de T Rex ou de Keith Richards.

Puis, au fur et à mesure du concert, ce joyeux délire sympathique s’enlise ; le groupe commence à y croire, les compos deviennent prétentieuses et on termine avec des morceaux étirés en longueur autour d’un pauvre riff stonien ou des ballades avec piano gluant qu’on imagine bien à Bercy dans une ambiance à la Queen, avec lightshows et feux d’artifices.

Artifices, justement... Ce groupe est bien meilleur dans son inoccence première. C’était amusant de le voir recréer devant nous cette belle faille entre les innocentes années 60 et les arrogantes années 70, quand les groupes ne vivaient plus que sur leur réputation et leur bedaine pleine de champagne.

La salle était pleine de suédois bourrés, eux, à la bière. On sait s’amuser en Scandinavie. A se demander si on n’avait pas continué depuis 1970 à écouter Led Zep sans complexe dans les stades de Stockholm et qu’ils trouvent tout naturel que la mode les rattrappe aujourd’hui...

Alors bon ou mauvais concert ? Bon : un grand, gros groupe de scène... avec un mauvais arrière-goût final et pas vraiment l’envie de les revoir ni d’écouter leurs disques.

Dernier point intéressant : la collections de guitares vintage, mieux que tous les magasins de Pigalle réunis. (Ca explique peut-être pourquoi les frères Gallagher adorent The Soundtrack Of Our Lives...).. Ma préférence va à une belle Les Paul sunburst comme on n’en voit plus sur scène depuis la retraite de Jimmy Page.

En première partie, Les Parisians, les petits chéris de la scène rock parisienne, s’en sont bien tirés. Avec leur mélange de Libertines, de Heartbreakers et de Stooges, avec leurs belles gueules, leur look cool et le jeu de scène qui assure, ils ont de quoi aller loin (surtout si leur manager veut bien leur payer un accordeur et une guitare de rechange...).

 

PascalR         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2023-02-05 :
La Mare Aux Grenouilles #60 - Talk Show Culturel
This Immortal Coil - The World Ended a Long Time Ago
Laura Cox - Head Above Water
She Owl - Invisible Heart
La Féline - Tarbes
Ichiro Onoe - Messages from water
Olivier Temime - Inner Songs
Me and My Friends - Before I saw the sea
Archi Deep - What's our name ?
Rivière - Dans la splendeur EP
Dirty Deep - Lana Desôza - Diamond Dog - Who Parked the Car - Ni Vus Ni Connus
Listen in Bed - DJ Jerri (émission 17 saison 4)

• Edition du 2023-01-29 :
Billy Nomates - Cacti
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Maxime Chamoux (Pharaon de Winter) (émission 16 saison 4)
Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk - Prokofiev Violins Concertos
Paddang - Skopitone Sisko - Madam - Gliz - Dropdead Chaos - Ni Vus Ni Connus
Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid - Un violon dans l'histoire
Louis-Noël Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises - An Unexpected Mozart
Quatuor Van Kuijk - Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1
Guilhem Fabre - Bach / Rachmaninov
-Bat- - Quadrachromie
 

• Archives :
Listen in Bed - Daisy (émission 15 saison 4)
La Mare Aux Grenouilles #59 - Talk Show Culturel
Haylen - Archie Deep - Le Grand Mal - Rivière - Treponem Pal - Ni Vus Ni Connus
Patrick Burgan - Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling
Isil Bengi - Agni Kunda
Mojo Sapiens - Empire of Dust
Gaz Coombes - Turn the car around
Gaspard Guerre - Translation Mao
Sker - Insomnia EP
Cancre - Tout s'efface
Fabrizio Chiovetta - Schumann
Listen in Bed - C'est la vie qui veut ça (émission 14 saison 4)
Lunt - Remember we were waiting for the snow
Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux - Rendez-vous
Muyiwa Kunnuji's Osemako - A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)
Sun - Brutal Pop II EP
Augenwasser - The Big Swin
Monsieur Lune - Écrans Plats
Not Scientists - Bilbao Kung-Fu - Grandma's Ashes - Paradis Minuit - Ni Vus Ni Connus
Nicolas Jules - Carnaval Sauvage
Listen in Bed - The fine print (Euphoria) (émission 13 saison 4)
La Pietà - Interview
Stan Mathis - 57.75
Emmanuel Borghi Trio - Watering the good things
Nathan Roche - A Break Away
Maîtrise des Bouches du Rhône - Asmarä Choeur de chambre - Requiem de Fauré - Poulenc - Henric
Shijin - Playful
Quatuor Psophos - Haydn - Opus 54
Les Lullies - Dernier soir
La Mare Aux Grenouilles Spéciale 2022 - Talk Show Culturel
- les derniers albums (7039)
- les derniers articles (322)
- les derniers concerts (2360)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1119)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=