Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Iceage
Playing Into The Field Of Love  (Matador Records)  octobre 2014

Il y a une énigme Iceage. Font-ils réellement du post-punk ? Comment ont-ils réussi à sortir deux premiers disques plutôt pas mauvais et être aussi catastrophiques sur scène ? Ne sont-ils pas juste trop jeunes ou leurs influences (grosso modo de Cobain à la Joy Division) à peine digérées pour être honnêtes ? Qui se soucie encore d’Iceage ?

Ce Playing Into The Field Of Love risque d’ajouter encore du mystère et désorienter ceux qui avaient apprécié New Brigade ou You’re Nothing. Terminé la puissance parfois désordonnée. Terminé aussi cette certaine façon de passer en force, cette nervosité où les Danois confondaient parfois brièveté et précipitation. Dans le torrent de ce que vous voulez, en fonction de votre degré d’amour pour la musique d’Iceage, qu’était You’re Nothing se cachait une vraie perle : "Morals" qui, avec ses accents amers et spleeniens, connotait avec le reste du disque. Ce titre, heureusement pour nous, malheureusement pour les fans de la première heure était les premiers symptômes de ce qu’allait devenir le groupe et était un marqueur de sa future évolution.

Iceage garde l’intensité, dompte sa bestialité. Les titres s’allongent, ce Playing Into The Field Of Love dure plus longtemps à lui seul que les deux premiers albums réunis. Les guitares moins frontales qu’auparavant deviennent anguleuses. Les chansons baignent dans une atmosphère générale baroque et fin de règne où surnage la voix toujours aussi magnifiquement charismatique et approximative d’Elias Bender Rønnenfelt. La grande nouveauté réside également dans les arrangements (violon, piano, cuivres) qui s’intègrent dans les chansons. On pense parfois à des musiciens comme Warren Ellis ou John Cale même si l’on regrette un sous mixage, comme si le groupe n’avait, encore, osé aller au fond de sa pensée artistique. Comme si le groupe restait encore le cul entre deux chaises et hésitait à accepter sa mue en une sorte de Nick Cave nordique.

Ce disque réserve également une belle surprise au niveau des paroles. Sombres, torturées, elles dépassent le simple stade des questions d’ados attardés (le sexe, les filles, vivre vite, le sexe, les filles, les potes et les filles…) ou en tout cas, pousse le point de vue de manière plus sophistiquée (le rapport entre un fils et son père dans "Glassy Eyed, Dormant and Veiled" par exemple) tout en gardant une colère sourde, une pensée politique et une philosophie assez Dark. Alors ce disque va sûrement diviser. Iceage pourrait bien perdre ses derniers fans, enfin ceux qui ont réussi à tenir jusque là, mais d’un autre côté, ce Playing Into The Field Of Love ouvre vers quelque chose qui, s'il est vraiment assumé, ne peut laisser indifférent…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Iceage en concert au Festival La Route du Rock #23 (jeudi 15 août 2013)
Iceage en concert au Festival Levitation France #7 (édition 2019)

En savoir plus :
Le site officiel de Iceage
Le Blog de Iceage
Le Facebook de Iceage


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=