Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tara Angell
Come down  (Ryko / Naive)  février 2005

Quand on m'a donné cet album en me demandant de le chroniquer, j'avoue m'être dit "ça va être coton, voilà encore une espèce de Norah Jones en herbe, qui ne va pas forcément me déplaire, mais qui va être barbante à la longue".

J'avoue une fois de plus, même si après plusieurs écoutes je ne me sens pas encore totalement de prendre en main le destin froggy delightien de cette Tara Angell, ne pas m'être totalement trompé.

Bon alors, non nous n'avons pas à faire à un clone de Norah Jones, mais oui Come down est effectivement un peu monotone sur la longeur.

Les premiers titres m'ont plutôt agréablement surpris. "Untrue", qui ouvre l'album, fait très Radiohead musicalement (période The Bends, Pablo Honey) : une pop légère, sur 3 accords, accompagnée par la voix faussement crooneuse de le demoiselle. Avec le second titre, on se croirait face à un morceau d'Oasis avec cette guitare très....Oasis. Le mix est habile et dissocie très bien la musique de la voix (dont on a l'impression qu'elle vient d'une autre pièce). Le son est très pur, très aérien.

Malgré ces débuts prommetteurs, les titres suivants sont un peu tous calqués les uns sur les autres: ballades calmes (pléonasme?), mid-tempo, avec la voix tout en réverb'.

Alors oui Tara chante bien, oui elle a le don d'écrire de belles chansons calmes qui vous tireraient la larmichette du coin de l'oeil, oui c'est en live que ça doit prendre toute sa dimension, mais malheureusement sur album c'est un poil redondant et on a vite l'impression d'écouter le même morceau en boucle.

Après, je ne suis peut-être pas allé chercher assez loin, mais bon avec de la pop-rock, on accroche ou pas.

Jettez tout de même une oreille à cet album, qui saura en charmer plus d'un à n'en pas douter.

 

Romain         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-07-21 :
Festival des Vieilles Charrues #32 (édition 2024) - Championne - Baxter Dury - Baby Volcano - Apashe - Rodolphe Burger - La Tène - Liraz
Mesdames - Mesdames
Gérard Loussine - In the sky with
Alfs - Harun - Ni Vus Ni Connus
Howlin' Banana Bands - Summer Sampler #11
Hellfest 2024 Welcome To Infernopolis #17 (édition 2024) - Immolation - Green Lung - Graveyard - Babymetal - Houle - Imperial Crystalline Entombment - Gozou - Shores Of Null - Black Rainbows - Speed - Kanonenfieber - Satyricon - 1000mods - Fu Manchu - Biohazard - Konvent - Eternal Champion - Kronos - Sanguisugabo
Festival Chauffer dans la Noiceur #32 (édition 2024) - Samedi 13 juillet - Ttrruuces - Liraz - Lusaint - Özgür - Faada Freddy - Vlure - Slift
Festival Chauffer dans la Noiceur #32 (édition 2024) - Vendredi 12 juillet - Mike Love - Squirrel Flower - Pierre-Hugues José - Maruja - Gogol Bordello - Yetundey - Tentative - Psychotic Monks - Doorshan

• Edition du 2024-07-14 :
Big Special - Postindustrial Hometown Blues
Villagers - That Golden Time
Leila Huissoud - La Maladresse
The Silver Lines - Inwoods - Swirls - Djinn - Coeur-Joie - Pop Crimes - ODA - Ni Vus Ni Connus
 

• Archives :
Festival Chauffer dans la Noiceur #32 (édition 2024) - Gogol Bordello - Glauque - The Psychotik Monks - Bonnie Banane - Squirrel Flower - For The Hackers - Faada Freddy - Pierre Hugues José - Ragapop - Mike Love - Liraz - Sam Quealy
Dropdead Chaos - MATW - For The Hackers - Elias Dris - CXK - Ni Vus Ni Connus
Venice Bliss - Shame
Alcest - Les chants de l'Aurore
La Mare Aux Grenouilles #88 - Talk Show Culturel
Bill MacKay - Locust Land
PC Nackt / Nico van Wersch - Deutsche Theatre Berlin Trilogy
Oh Hiroshima - All Things Shining
Laurène Helstroffer Durantel - Flash-Back
Resto Basket - Le Seum
U Rock Party #3 - Cooksound Festival #13 - La Guinguette Sonore #7 - Festival
Seppuku - Times
BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band - Ni Vus Ni Connus
Lola Descours - Hommage à Nadia Boulanger
L'Étrangleuse - Ambiance Argile
Persuasive - Aero
Emiliana Torrini - Miss Flower
Enrico Pieranunzi, André Ceccarelli, Diego Imbert - Fauréver (A Tribute to Gabriel Fauré)
Nouriture - Barbara Vol.I (Pastèque Planet)
Maudits - Précipice
Sunshade - Melancolia Felice
Melaine Dalibert - Eden, Fall
Maud Lübeck - Les ravissements
Festival des Vieilles Charrues #32 (édition 2024) - PJ Harvey - Sting - David Guetta - Cerrone - Gossip - Rodolphe Burger - Baxter Dury - Yamé - Simple Minds - Eddy de Pretto
Hubble - Hubble
Dirty Three - Love changes everything
Sonic Winter - Snatcher - Hum Hum - L'Ambulancier - Little Odetta - Anna - Marek Zerba - Fleabustiers - Two Trains Left - Stinky - Ni Vus Ni Connus
Dendana - Interview
La Mare Aux Grenouilles #87 - Talk Show Culturel
Eels - Time
- les derniers albums (7597)
- les derniers articles (360)
- les derniers concerts (2405)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1134)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (9)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=