Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Visite ou Mémoires et Confessions
Manoel de Oliveira  avril 2016

Réalisé par Manoel de Oliveira. Portugal. Biopic. 1h10 (Sortie le 6 avril 2016).

On croyait Manoel de Oliveira immortel, il est finalement mort à 107 ans, l'année dernière. Mais, heureusement, ses films restent et resteront.

Pour l’instant, commence une nouvelle ère : celle où vont apparaître des films ou des projets inconnus ou peu vus.

C'est le cas de "Visite ou Mémoires et Confessions", sorte de point sur une déjà longue vie, puisque Manoel, né en 1908, est déjà âgé de 74 ans quand il se filme pour cette œuvre autobiographique. Ce qu'il ignore, c'est qu'il lui reste plus de 30 ans à vivre... et qu'il va occuper ces trois décennies à faire constamment des films.

Alors qu'il semble ici en train de faire le bilan d'une vie de grand bourgeois lusitanien devenu cinéaste par ennui pour les activités de sa classe sociale, à commencer par la gestion du patrimoine familial, il a, en fait, à peine amorcé l'oeuvre qu'il va accomplir !

Car, s'il a officiellement commencé le cinéma en 1931, avec un moyen métrage, et réalisé son premier "vrai" film en 1941, avec "Aniki Bobo", il n'a tourné que 5 longs métrages au moment où il se confie à la caméra. Peut-il réellement imaginer qu'il va en ajouter six ou sept fois plus à sa courte filmographie ?

"Visite ou Mémoires et Confessions" de Manoel de Oliveira sera donc pour les admirateurs du cinéaste un moment émouvant pour approfondir leur connaissance de sa personnalité. Tout ce qu'on imaginait se confirme : Oliveira est un homme d'une grande réserve, peu expansif, peu porté à se vanter.

Ce qu'il confie est, comme son œuvre, à la fois minimal et essentiel. De l'amour filial à l'amour paternel, Oliveira brosse sa vie d'homme avec pudeur. On sent, notamment, tout l'amour et le respect qu'il porte à sa femme qui lui a permis d'emprunter ce chemin de traverse, ce parcours singulier hors de la bonne société de Porto.

On le découvrira semblable à son cinéma, doux et rigoureux. Derrière sa retenue, on pressentira le poète porteur d'une secrète fantaisie.

Pour ceux qui ne le connaissent pas ou ignorent son cinéma, tout cela paraîtra étrange et désuet. Qu'ils aient en tête une évidence qu'il ne formule pas par modestie ou timidité : à l'écran, il y a un artiste, un grand artiste. Quand il tourne ce film, il vient d'achever l'un de ses chefs-d'oeuvre, "Francisca".

Dans ses confessions si mesurées passent peut-être le même feu romantique caché. En tout cas, cet homme affable, au sourire légèrement mélancolique, donnera sans doute envie à quelques-uns d'entrer dans son univers ou à quelques autres de s'y replonger.

"Visite ou Mémoires et Confessions" de Manoel de Oliveira est un beau préambule pour le voyageur cinématographique qui prendra la direction du "Val Abraham" ou d' "Amour de perdition".

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2023-01-29 :
Amore Mio - Guillaume Gouix
J'aurais voulu être astronaute - Comédie de Paris

• Edition du 2023-01-22 :
Neneh Superstar - Ramzi Ben Sliman
 

• Archives :
Babylon - Damien Chazelle
Terrifier 2 - Damien Leone
Rewind & Play - Alain Gomis
Venez voir - Jonás Trueba
Suzhou River - Lou Ye
Kanun, la loi du sang - Jérémy Guez
Un petit cas de conscience - Marie-Claude Treilhou
Mauvaises filles - Emérance Dubas
Juste une nuit - Ali Asgari
Close - Lukas Dhont
Jacky Caillou - Lucas Delangle
Bowling Saturne - Patricia Mazuy
Le Pharaon, le Sauvage et la Princesse - Michel Ocelot
Les Harkis - Philippe Faucon
Anima bella - Dario Albertini
Les Mystères de Barcelone - Lluis Danès
L'Ombre de Goya - José Luis Lopez-Linares
Coup de Théâtre - Tom George
107 mothers - Peter Kerekes   
Plan 75 - Chie Hayakawa
Rodéo - Lola Quivoron
My Name is Gulpilil - Molly Reynolds   
Costa Brava, Lebanon - Mounia Aki  
Des filles pour l'armée - Valerio Zurlini  
Occhiali neri - Dario Argento   
Peter von Kant - François Ozon   
The Sadness - Rob Jabbaz  
L'Esprit sacré - Chema García Ibarra
Todos os Mortos - Caetano Gotardo et Marco Dutra
Jungle rouge - Juan José Lozano et Zoltan Horvath   
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (20)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1654)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (3)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=