Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Maison Tellier
Avalanche  (At(H)Ome)  janvier 2016

On est parfois content de ne pas avoir chroniqué un album au moment de sa sortie, et de lui avoir donné le temps de mûrir. A la première écoute, le plaisir de retrouver les ambiances western du groupe normand et la voix d'Helmut Tellier sur "Cinq est le numéro parfait", le morceau d'ouverture d'Avalanche est évident.

Cependant, les deux chansons suivantes, "Amazone" et "J'ai rêvé d'Avalanches" sont traversées d'énormes maladresses. La voix mise très en avant sur le refrain de "Amazone" fait ressortir ce qui est peut-être parmi les pires vers chantés en 2016 : "Pour reposer l'Amazone / Lécher ses hématomes /... / Caresser du silicone / Reposer l'Amazone". Outre l'absence de sens, ce texte ne "sonne" pas. Les consonnes ne claquent pas, et les rimes en "one" donnent une impression d'avachissement général de la chanson qui perd ses fondations.

Ensuite, malgré une belle intro tout à fait dans l'esprit de Gérard Manset, l'auditeur se retrouve de nouveau confronté à des images impossibles à défendre : "J'aurais tout fait / Même une bonne guerre / Bourré de somnifères / L'amour devenait un hobby / Une triste parodie / Un poulet du dimanche". Là encore, c'est sur le refrain que le bât blesse. D'autant que ces deux chansons, placées en ouverture, offrent des mélodies plus enlevées, et plus accrocheuses, que le reste de l'album.

Il faut donc passer ce début d'album pour retrouver ce qu'on aime chez La Maison Tellier, c'est-à-dire les ambiances, les textes, mais aussi pour découvrir de nouvelles pistes à explorer comme sur le joyeux et décomplexé "Beautiful Again", le folk rutilant de "Garçon manqué" ou les ambiances cinématographiques thriller de "23h59".

Disque en retenue, où les couleurs sont pourtant pour chaque chanson clairement marquées, Avalanche, le quatrième album des cinq normands de La Maison Tellier, ne manque pas de charmes et finit par s'imposer sur la platine malgré son architecture générale un peu bancale.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L'art de la fugue de La Maison Tellier
La Maison Tellier en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (samedi)
La Maison Tellier en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mardi)
La Maison Tellier en concert au Café de la Danse (mardi 6 avril 2010)
La Maison Tellier en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 23 juillet 2010)
La Maison Tellier en concert à L'Alhambra (mercredi 24 novembre 2010)
La Maison Tellier en concert au Festival Fnac Live #6 (édition 2016) - samedi 23 juillet
L'interview de La Maison Tellier (11 mars 2010)

En savoir plus :
Le site officiel de La Maison Tellier
Le Soundcloud de La Maison Tellier
Le Facebook de La Maison Tellier


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-05-19 :
La Mare Aux Grenouilles #85 - Talk Show Culturel
Matt Low - Une vie Cool
Morgane Imbeaud - The Lake
Nicolas Paugam - La balade sauvage
Elysian Fields - What the thunder said
Sylvain Daniel - Slydee
Bad Juice - Amour Noir
Caesaria - Tonight will only make me love you more
Bruit d'Avril - Session Bruit d'Avril
MATW - Soft Michel - Sun - Sunshade - Seppuku - Servo - Dye Crap - Ni Vus Ni Connus
Space Alligators - London Tropical

• Edition du 2024-05-12 :
Ha the Unclear - A kingdom in a cul-de-sac
Nicolas Paugam - La balade sauvage
El Perro del Mar - Big Anonymous
Ed Harcourt - El Magnifico
Festival Paysage Pop #2 (édition 2024) - Lisbone - iAross - Ritmo 71 - Eleven 17 - Thierry Holweck
Batist & the 73' - Batist & the 73'
Two Magnets - Folk Tales Of Today
Kokopeli - Family Affair
Thibault Wolf - Korzéam EP
Intrusive Thoughts - Dysphorie
Alexis Valet - Following the sun
Gabriel Pierre - Until Now
 

• Archives :
Darius - Murmuration
La Mare Aux Grenouilles #84 - Talk Show Culturel
Isolation - Creatures Lies
Prudence Hgl - Newcastle
Jéhan - On ne sait jamais
The Everminds - Colliding Spaces
AA & Les Oneiroi - Le Souffle de l'Hybris
Comédie Noire - Hermetic Delight - Gogojuice - Cosmopaark - L'Ambulancier - No Money Kids - Ni Vus Ni Connus
Marine Thibault - Sublimer
Mélys - For Once EP
Johnnie Carwash - TV Sundaze - Le Clapier
Edgär - Edgär is Dead
The Darts - Boomerang
Olivier Marois - Tu sauras pas quoi faire de moi
Les Soucoupes violentes - J'irai Ailleurs
Johnnie Carwash - Interview
Isolation - Resto Basket - Greyborn - Bad Juice - Last Temptation - One Rusty Band - We Hate You Please Die - Ni Vus Ni Connus
Jacky Molard & François Corneloup Quartet - Entre les terres
Trio SR9 & Kyrie Kristmanson - Venus Rising
Yann Jankielewicz, Josh Dion & Jason Lindner - Keep It Simple
Watertank - Liminal Status
Fontanarosa - Take a Look at the sea
Fishtalk - Out
Ambre - Génération (Tome 1)
Whispering Sons - The Great Calm
Vesperine - Perpétuel
Burning Heads - Embers Of Protest
Waxahatchee - Tigers Blood
Bertrand Betsch - Kit de survie en milieu hostile
Nikita Mndoyants - Prokofiev
- les derniers albums (7532)
- les derniers articles (357)
- les derniers concerts (2395)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1132)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (9)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=