Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Maison Tellier
Avalanche  (At(H)Ome)  janvier 2016

On est parfois content de ne pas avoir chroniqué un album au moment de sa sortie, et de lui avoir donné le temps de mûrir. A la première écoute, le plaisir de retrouver les ambiances western du groupe normand et la voix d'Helmut Tellier sur "Cinq est le numéro parfait", le morceau d'ouverture d'Avalanche est évident.

Cependant, les deux chansons suivantes, "Amazone" et "J'ai rêvé d'Avalanches" sont traversées d'énormes maladresses. La voix mise très en avant sur le refrain de "Amazone" fait ressortir ce qui est peut-être parmi les pires vers chantés en 2016 : "Pour reposer l'Amazone / Lécher ses hématomes /... / Caresser du silicone / Reposer l'Amazone". Outre l'absence de sens, ce texte ne "sonne" pas. Les consonnes ne claquent pas, et les rimes en "one" donnent une impression d'avachissement général de la chanson qui perd ses fondations.

Ensuite, malgré une belle intro tout à fait dans l'esprit de Gérard Manset, l'auditeur se retrouve de nouveau confronté à des images impossibles à défendre : "J'aurais tout fait / Même une bonne guerre / Bourré de somnifères / L'amour devenait un hobby / Une triste parodie / Un poulet du dimanche". Là encore, c'est sur le refrain que le bât blesse. D'autant que ces deux chansons, placées en ouverture, offrent des mélodies plus enlevées, et plus accrocheuses, que le reste de l'album.

Il faut donc passer ce début d'album pour retrouver ce qu'on aime chez La Maison Tellier, c'est-à-dire les ambiances, les textes, mais aussi pour découvrir de nouvelles pistes à explorer comme sur le joyeux et décomplexé "Beautiful Again", le folk rutilant de "Garçon manqué" ou les ambiances cinématographiques thriller de "23h59".

Disque en retenue, où les couleurs sont pourtant pour chaque chanson clairement marquées, Avalanche, le quatrième album des cinq normands de La Maison Tellier, ne manque pas de charmes et finit par s'imposer sur la platine malgré son architecture générale un peu bancale.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L'art de la fugue de La Maison Tellier
La Maison Tellier en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (samedi)
La Maison Tellier en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mardi)
La Maison Tellier en concert au Café de la Danse (mardi 6 avril 2010)
La Maison Tellier en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 23 juillet 2010)
La Maison Tellier en concert à L'Alhambra (mercredi 24 novembre 2010)
La Maison Tellier en concert au Festival Fnac Live #6 (édition 2016) - samedi 23 juillet
L'interview de La Maison Tellier (11 mars 2010)

En savoir plus :
Le site officiel de La Maison Tellier
Le Soundcloud de La Maison Tellier
Le Facebook de La Maison Tellier


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2023-01-22 :
Listen in Bed - Daisy (émission 15 saison 4)
La Mare Aux Grenouilles #59 - Talk Show Culturel
Haylen - Archie Deep - Le Grand Mal - Rivière - Treponem Pal - Ni Vus Ni Connus
Patrick Burgan - Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling
Isil Bengi - Agni Kunda
Mojo Sapiens - Empire of Dust
Gaz Coombes - Turn the car around
Gaspard Guerre - Translation Mao
Sker - Insomnia EP
Cancre - Tout s'efface
Fabrizio Chiovetta - Schumann

• Edition du 2023-01-15 :
Listen in Bed - C'est la vie qui veut ça (émission 14 saison 4)
Lunt - Remember we were waiting for the snow
Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux - Rendez-vous
Muyiwa Kunnuji's Osemako - A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)
Sun - Brutal Pop II EP
Augenwasser - The Big Swin
Monsieur Lune - Écrans Plats
Not Scientists - Bilbao Kung-Fu - Grandma's Ashes - Paradis Minuit - Ni Vus Ni Connus
Nicolas Jules - Carnaval Sauvage
 

• Archives :
Listen in Bed - The fine print (Euphoria) (émission 13 saison 4)
La Pietà - Interview
Stan Mathis - 57.75
Emmanuel Borghi Trio - Watering the good things
Nathan Roche - A Break Away
Maîtrise des Bouches du Rhône - Asmarä Choeur de chambre - Requiem de Fauré - Poulenc - Henric
Shijin - Playful
Quatuor Psophos - Haydn - Opus 54
Les Lullies - Dernier soir
La Mare Aux Grenouilles Spéciale 2022 - Talk Show Culturel
44èmes Rencontres Trans Musicales de Rennes - Les Trans 2022 - Astéréotypie - Dalle Béton - Sarakiniko - Vicky Veryno - Grace Cummings
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Midget! (émission 12 saison 4)
Magdalena Geka & Kishin Nagai - Béla Bartók : Sonatas & Rhapsodies For Violin And Piano
Banjo Metal Nation - Resonator
Frank Rabeyrolles - Boat Songs
Magon - Enter by the narrow gate
Band of Dogs - Vol III.
Bonkers Crew - Coco Chérie
Freak It Out - Re:[activate]
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Thomas VDB (émission 11 saison 4)
Houle - Houle EP
LUX the band - Gravity
Boucan - The Foxy Ladies - Ni Vus Ni Connus
Le Concert de l'Hostel Dieu - 50-50
Lehmanns Brothers - The Youngling, vol.2 - Alhambra Studios Live Session
Toni Green - Memphis Made
Giovanni Mirabassi New Quartet - The Swan and the Storm
Cyrille Dubois, Christophe Rousset & Les Talens Lyriques - Couperin : The Sphere of Intimacy
Mario Lucio - Migrants
La Mare Aux Grenouilles #58 - Talk Show Culturel
- les derniers albums (7029)
- les derniers articles (320)
- les derniers concerts (2360)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1119)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=