Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Radio Dept.
Running Out Of Love  (Labrador Records / La Baleine)  octobre 2016

Le disque le plus "engagé" de cette année n'est pas l'oeuvre d'un obscur groupe de punks à chiens ou d'un groupe de rap survolté. Il a été enregistré par un duo de pop suédois : The Radio Dept. Cette phrase pourrait interloquer voire choquer les fans du groupe.

"Quoi ? Tu parles bien de The Radio Dept. ? Le groupe qui fait de la musique pour amoureux transis ?"

Oui. Nous parlons bien d'eux. On connaît surtout Johan Duncansson et Martin Larsson pour leur dream pop un poil lo-fi, moins panoramique que les caciques du genre. Nombreux sont ceux qui les ont découvert lorsque Sofia Coppola eut la bonne idée des les intégrer à la bande-originale de son film Marie-Antoinette. Jusque Clinging To A Scheme, paru il y a déjà six ans, le duo déroulait avec brio et délectation sa pop mélancolique et rêveuse, souvent à base de guitares, parfois de synthés. Après Clinging To A Scheme, le groupe s'est fait rare, usqu'à la parution du titre "Death To Fascism" en 2014, qui avait laissé beaucoup d'inconditionnels du groupe sur leur faim. On sentait déjà poindre leur goût pour les textures electroniques. Puis il y a un an paraissait This Repeated Sodomy. Au-delà du titre un peu choquant, qui faisait en fait déjà référence aux abus du pouvoir et au délitement de la démocratie, on retrouvait les guitares légères et reverbérées si familières du duo.

Running Out Of Love marque un tournant pour The Radio Dept. qui aurait pu tranquillement sortir un quatrième disque de pop nostalgique et fragile sans faire sourciller critriques et fans. Pourtant, le duo a pris quelques risques et partis pris, mais au final ce disque est réussi. Je vous parlais du côté engagé du disque. Le communiqué de presse commence par cette déclaration du groupe :

"Notre société semble en régression sur tellement de points. Politiquement, intelectuellement, moralement".

Beaucoup imaginent les pays nordiques comme des exemples de modèles sociaux, d'intégration ou encore de tolérance. The Radio Dept. déconstruit ce mythe. "Occupied", "Swedish guns", "We Got game", "Commited To the cause", "Thieves Of State" sont des attaques virulentes contre la police, les racistes, les réactionnaires ainsi que le gouvernement suédois.

Mais revenons à la musique. Dès "Swedish Guns", le groupe surprend : ce sample qui laisse place à une mélopée sur fond de dub langoureux. "We Got Game", qui sonne comme du Technotronic déprimé. "Occupied", croisement improabale entre rythmes dance-floor et un sample anxiogène de Twins Peaks. On retrouve la pop synthétique et doucereuse si chère au duo sur "This Thing Was Bound to Happen", "Can't Be Guilty" et "Committed To The Cause".

Le sublime "Teach Me To Forget" clôt ce disque : un battement pulsatile qui évoque tout de suite la house paresseuse de Superpitcher et surtout ce sample de claviers omniprésent qui évoque la nostalgie de l'euro-dance des années 90. Oublier le marasme, la régression et se lover dans le souvenir rassurant de ces années tranquilles. Un peu comme le groupe le chantait sur 1995, où l'on marchait 20 kilomètres pour aller voir son amoureuse, où l'on parlait des heures des pépites indés de l'époque autour d'un café…

La nostalgie, camarade.

 

En savoir plus :
Le site officiel de The Radio Dept.
Le Bandcamp de The Radio Dept.
Le Facebook de The Radio Dept.


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=