Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yann Tiersen - David Delabrosse
La Cigale  (Paris)  23 juin 2005

La Cigale est déjà presque remplie lorque David Delabrosse arrive sur scène, tout sourire muni de sa guitare et d'un petit clavier.

Drôle et sans doute un peu impressionné, il annonce qu'il va jouer pas mal de chansons inédites ce soir.

Et pour cause, puisqu'il est le seul à les connaitre ajoute-t-il. En effet, ce jeune artiste est actuellement en recherche d'une maison de disque afin de pouvoir proposer au public ses chansons "tranches de vie".

Dans un style dépouillé qui n'est pas sans rappelé le Dominique A de La Fossette, David nous parle de ses galères de "musicien chômeur", d'un enfant pour lequel il a fait du baby-sitting, de sa vie, peut être de celle des autres, et sûrement de la vie d'un peu tout le monde dans cette salle.

Tour à tour amusant et touchant, parfois en même temps, les petites ritournelles de David Delabrosse ont fait mouche et le duo avec Yann Tiersen a sans doute beaucoup ajouté à sa côte de sympathie face à un public trépignant d'impatience de voir le fameux compositeur de la BO du Fabuleux Destin d'Amélie Poulain…

Cette fois ci la salle est vraiment pleine à craquer et le spectacle peut commencer.

Pour ma part, j'avais laissé mes illusions aux vestiaires, restant sur ma faim après un spectacle de Tiersen à l'Olympia, il y a quelques années déjà il est vrai, bien décevant et qui m'avait brouillé avec le personnage en live, tout en me conduisant à une certaine méfiance vis-à-vis de ses compos qui voguaient un peu trop souvent là où on les attendait.

Ce soir, le concert commence par un Tiersen solo sur une chaise jouant de l'accordéon.

On se dit que "Merde, c'est encore la même chose, il va nous jouer tout Amélie Poulain, la ménagère de moins de 50 ans qui est venue ce soir en nombre va en avoir pour son fric et nous on va se faire chier"…

Et puis, le groupe arrive. Tiersen chausse une guitare, cheveux en bataille et il entame alors un set tout en puissance, rock'n roll en diable et je dois l'avouer assez impressionnant.

On a du mal a imaginer qu'il s'agit du même homme, le petit gringalet qui bidouillait sur scène a pris des joues et de la densité musicale, et quand il reprend l'accordéon (très rarement) ou s'accroupit par terre pour jouer du xylophone ou de son mini piano, cela est presque surprenant, anachronique.

Au violon, Yann Tiersen ne se calme pas pour autant, bruits savamment dosés et mélodies s'entremêlent, le bassiste court en tout sens, le guitariste joue de la baguette sur ses cordes, le batteur et la claviériste sont plus discrets mais néanmoins fort efficaces.

Il faut se rendre à l'évidence, nous avons sous les yeux un formidable groupe de rock débordant d'énergie.

Le style Tiersen s'efface au profit de l'énergie et les morceaux prennent une toute autre dimension !

Christian Quermalet, son ami fidèle des Married Monk viendra pousser la chansonnette en remplaçant fort justement la voix de Neil Hannon sur un très joli "Les jours tristes".

L'arrivée sur scène d'un autre invité, Miossec, déclenche un tonnerre d'applaudissements, et le duo en vaut la peine sur"Le jour de l'ouverture" endiablé !

 

 

Que ce soit en solo d'accordéon ou au chant ("Plus d'hiver"), pour une reprise d'Elliott Smith ou un bref extrait d'Amélie Poulain, à la guitare ou au violon, en son jour d'anniversaire, Yann Tiersen nous a complètement séduit !

Un concert inattendu et énergique que l'on aimerait voir et revoir … alors quitte à sortir un autre produit estampillé Tiersen, s'il vous plait, faites un DVD live !

PS : Merci Monsieur Tiersen de m'avoir redonné envie d'écouter votre musique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 3 titres inédits au profit de la FIDH. de Yann Tiersen
La chronique de l'album eponyme de Yann Tiersen & Shannon Wright
La chronique de l'album Les retrouvailles de Yann Tiersen
La chronique de l'album On tour de Yann Tiersen
La chronique de l'album On tour en DVD de Yann Tiersen
La chronique de l'album Tabarly de Yann Tiersen
La chronique de l'album Skyline de Yann Tiersen
La chronique de l'album Infinity de Yann Tiersen
La chronique de l'album EUSA de Yann Tiersen
Yann Tiersen en concert à Port de Commerce (25 juillet 2004)
Yann Tiersen en concert au Festival Art Rock 2005 (Dimanche)
Yann Tiersen en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Yann Tiersen en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Yann Tiersen en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (vendredi)
Yann Tiersen en concert au Festival International de Benicassim 2006 (dimanche)
Yann Tiersen en concert au Festival de l'Ilophone 2008
Yann Tiersen en concert au Festival Les Transmusicales 2008 (Samedi)
Yann Tiersen en concert au Festival La Route du Rock 2010 (vendredi)
Yann Tiersen en concert à l'Elysée Montmartre (lundi 22 novembre 2010)
Yann Tiersen en concert au Splendid (dimanche 17 avril 2011)
Yann Tiersen en concert à Lujipeka - Barbara Rivage - Gwendoline - Star Feminine Band - Voice of Baceprot - Molly Lewi (1er au 5 Décembre 2021)
L'interview de Yann Tiersen (2 juin 2005)
La chronique de l'album 13 m² de David Delabrosse
La chronique de l'album 13m² de David Delabrosse

En savoir plus :
Le site officiel de Yann Tiersen
Le Soundcloud de Yann Tiersen
Le Facebook de Yann Tiersen

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of Indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=