Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce King Krule
The OOZ  (XL Recordings / True Panther)  octobre 2017

King Krule est le nom à noter dans le cas ou vous ne l'aviez pas encore fait. Archy Ivan Marshall, le vrai nom de ce londonien de tout juste 23 ans, est de retour avec une autre pépite: The OOZ.

Pâle, avec sa silhouette frêle, ses cheveux roux, Marshall frappe l'univers de la scène indé anglaise et étrangère depuis quelques années : c'est l'historie d'un ado précoce. Marshall consacre sa vie à la musique depuis ses 15 ans, quand il décide qu'est bien temps de sortir son premier EP : U.F.O.W.A.V.E., auto-produit sous le nom de Zoo Kid.

Une culture musicale profonde, enrichie grâce à l'ambience arty de sa famille, entre des soirées musicales organisées de sa mère designer de mode et son attitude d'enfant prodige, après avoir enchainé de moniker, Marshall devient King Krule, signe son premier EP éponyme et à 19 ans sort son premier album, 6 Feet Beneath the Moon. Le succès est annoncé et remporté et après quatre ans, on est là à l'écoute de The OOZ, un album complexe, structuré, qui dure plus d'une heure avec ses dix-neuf pistes.

Le premier titre, "Biscuit Town", dédicace à Bermondsey, sa ville, située dans le sud de Londres, est un morceau aux airs trip hop, free and r'n'b, un mélange explosif qui nous annonce la singulairté de l'entier album. King Krule impose sa voix profonde, puissante, qui ne colle pas du tout avec sa figure gracile et menue, on dirait un alien, une créature d'une autre planète.

"Logos", "Cadet Limbo" et "Czech One" sonnent comme des ballades downbeat / jazz fusion, des expérimentations parfaitement réussies où le sax et le synth trouvent leur alchimie ; saxo, joué par l'espagnol Ignacio Salvadores, qui revient également sur "Lonely Blue" et "Sublunary".

King Krule s'accompagne d'une jeune femme espagnole depuis quelques temps, c'est sa muse et on entend la voix mystérieuse et voluptueuse sur "Bermondsey Bosom Left", version espagnole de "Bermondsey Bosom Right", la ville qui revient toujours, parlé (et pas chanté !), comme un poème desenchanté "Parásito, Paraíso, Parásito, Paraíso / Parasite, Paradise, Parasite, Paradise" ("Parasite / Paradis").

"Dum Surfer" réprend un riff de guitare presque grunge sur lequel Krule monte une base chill à l'aide, encore une fois, d'un saxo. Les codes de l'éclectisme sont à l'appel, tout est sagement mélangé, bien calculé, rien est laissé au hasard pour ce musicien, dont on dirait un crooner défoncé à l'apparence mais qui se révèle en vrai un songwriter, beatmaker, guitariste, saxophoniste, ingénieur du son et producteur.

"Half Man Half Shark", le morceau le plus politique de l'album, comme il le dit, est un morceau repris d'un ancien écrit par son père "And if you don't know / and if you don't care / don't try to fight it / You're not even there".

L'atmosphère onirique pour "The Cadet Leapes", "Midnight 01 (Deep Sea Diver)" et "The Ooz" qui donne le titre à l'album nous emmènent vers la fin. La conclusion, "La Lune" : le bruit de la pluie dans l'intro, un piano et la voix de Krule qui emporte le morceau en entier avec une délicatesse unique.

"I wish I was people" chante-t-il dans "Locomotive", du sarcasme qui baigne dans le cinisme d'un jeune désabusé, et hyperactif.

Dans une des ses dernières interviews, King Krule révèle en fait être en train de composer déjà des nouveaux morceaux, à son avis l'album qui lui a pris quatre ans n'est pas un produit fini, mais plutôt un processus créatif qui ne s'arrête jamais.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 6 Feet Beneath The Moon de King Krule

En savoir plus :
Le site officiel de King Krule
Le Bandcamp de King Krule
Le Soundcloud de King Krule
Le Facebook de King Krule


Paola Simeone         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 janvier 2023 : Culture pour tous !
- 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !
- 15 janvier 2023 : C'est la rentrée pour de vrai !
- 8 janvier 2023 : 2023, l'année des exploits !
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=