Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bertrand Betsch
Tout doux  (Microcultures Records / Differ-Ant)  mai 2018

"Malgré les chaînes, le cours des ans, les océans qui nous entraînent, malgré les deuils, et les linceuls, et les secrets et les regrets, ça vaut la peine, ça vaut le coup" ("Ça vaut la peine")

L’amant de mes nuits blanches s’appela un jour Nietzsche. J’aimais son accent allemand et ses propos fatalistes, puis nous nous quittâmes sur un "deviens ce que tu es", l’affaire était close. C’est à lui que me fait penser Bertrand Betsch, un envoûtant solitaire inspirant l’optimisme du bout du chagrin.

Issu du crowdfunding, Tout doux est son onzième album, ténébreux et rêveur telle une odalisque crépusculaire de passage en ce vaste monde. "Je connais ces matins où on se sent chagrin, et je connais ces nuits qui sont comme des puits, oh mais je sais aussi que l’on en sort grandi" ("Tout doux"). "Devenons cette personne qui se cache au fond de nous, tout doux, tout doux, tout doux".

En toute humilité, les cordes caressées du bout des lèvres et le tempo nonchalant, Bertrand Betsch évolue sur les onze titres comme un cumulus dans l’azur, la mélancolie à ses basques, un sourire de Joconde et une sagesse follement déconcertante : "Il y a des clôtures un peu partout, il y a des gens charmants, on voudrait leur dire, mais figés au-dedans, nous sommes statues de cire" ("Le vide en soi").

Il allume l’étincelle de chaque chagrin, la magie des doutes et la lumière du bout du tunnel. Ils sont rares (et donc précieux) ces humains possédant la capacité à savoir chercher triomphe après défaite, à creuser ce qu’il reste plutôt que pleurer sur ce qui n’est plus : "Je suis juste fatigué, c’est rien ça va passer, il y a toujours quelqu’un pour te prendre la main" ("Tout doux"), espoir, quand je te tiens.

Et on se fiche de savoir si la prouesse de croire aux éclaircies relève d’une aptitude mentale exceptionnelle ou du courage, ce qui est sûr c’est que Bertrand Betsch insuffle un soupir dans les tréfonds, ce soupir qui murmure lève-toi, avance, il fera beau demain, il fait toujours beau demain. Un peu de mélancolie, une pointe de sagesse et un vague à l’âme souriant, Tout doux est le merveilleux de l’artiste.

Doux et romantique aux claviers, l’artiste oscille entre tristesse et tendresse. Sa musique guérit les âmes et évolue hors du temps, dans des thèmes universels tellement personnels. De la délicatesse des cordes et des rythmes légèrement pop, discrètement arrangés autour de la poésie de l’artiste.

Sombre, absolument mélancolique, le regard perçant et la fragilité dans le timbre, Tout doux est une mise en mots de ce que l’on cache sous les sourires de façade, après avoir bu l’amère défaite, Bertrand Betsch trouve la force de puiser dans ce qu’il reste pour se relever et continuer, malgré tout. Superbement lumineux.

"La beauté ne repasse pas les plats, laisse sur vous comme des traces de doigts, elle vous passe sur le corps et ne s’excuse pas" ("La beauté")

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Pas de bras, pas de chocolat de Bertrand Betsch
La chronique de l'album La chaleur humaine de Bertrand Betsch
La chronique de l'album Je Vais Au Silence de Bertrand Betsch
La chronique de l'album Le temps qu'il faut de Bertrand Betsch
La chronique de l'album La nuit nous appartient de Bertrand Betsch
La chronique de l'album My love is for free de Bertrand Betsch
La chronique de l'album La Vie Apprivoisée de Bertrand Betsch
La chronique de l'album Pour mémoire de Bertrand Betsch
La chronique de l'album La traversée de Bertrand Betsch
La chronique de l'album J'ai horreur de l'amour de Bertrand Betsch
Bertrand Betsch en concert au Café de la Danse (9 mars 2005)
Bertrand Betsch en concert au Festival Détours de chant #16 (édition 2017)
L'interview de Bertrand Betsch (23 janvier 2007)
L'interview de Bertrand Betsch (janvier 2012)
L'interview de Bertrand Betsch - Seconde partie (janvier 2012)
L'interview de Bertrand Betsch (dimanche 17 novembre 2013)
L'interview de Bertrand Betsch (février 2015)
L'interview de Bertrand Betsch (mecredi 11 mai 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Bertrand Betsch
Le Bandcamp de Bertrand Betsch
Le Soundcloud de Bertrand Betsch
Le Facebook de Bertrand Betsch


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2023-01-29 :
Billy Nomates - Cacti
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Maxime Chamoux (Pharaon de Winter) (émission 16 saison 4)
Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk - Prokofiev Violins Concertos
Paddang - Skopitone Sisko - Madam - Gliz - Dropdead Chaos - Ni Vus Ni Connus
Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid - Un violon dans l'histoire
Louis-Noël Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises - An Unexpected Mozart
Quatuor Van Kuijk - Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1
Guilhem Fabre - Bach / Rachmaninov
-Bat- - Quadrachromie

• Edition du 2023-01-22 :
Listen in Bed - Daisy (émission 15 saison 4)
La Mare Aux Grenouilles #59 - Talk Show Culturel
Haylen - Archie Deep - Le Grand Mal - Rivière - Treponem Pal - Ni Vus Ni Connus
Patrick Burgan - Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling
Isil Bengi - Agni Kunda
Mojo Sapiens - Empire of Dust
Gaz Coombes - Turn the car around
Gaspard Guerre - Translation Mao
Sker - Insomnia EP
Cancre - Tout s'efface
Fabrizio Chiovetta - Schumann
 

• Archives :
Listen in Bed - C'est la vie qui veut ça (émission 14 saison 4)
Lunt - Remember we were waiting for the snow
Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux - Rendez-vous
Muyiwa Kunnuji's Osemako - A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)
Sun - Brutal Pop II EP
Augenwasser - The Big Swin
Monsieur Lune - Écrans Plats
Not Scientists - Bilbao Kung-Fu - Grandma's Ashes - Paradis Minuit - Ni Vus Ni Connus
Nicolas Jules - Carnaval Sauvage
Listen in Bed - The fine print (Euphoria) (émission 13 saison 4)
La Pietà - Interview
Stan Mathis - 57.75
Emmanuel Borghi Trio - Watering the good things
Nathan Roche - A Break Away
Maîtrise des Bouches du Rhône - Asmarä Choeur de chambre - Requiem de Fauré - Poulenc - Henric
Shijin - Playful
Quatuor Psophos - Haydn - Opus 54
Les Lullies - Dernier soir
La Mare Aux Grenouilles Spéciale 2022 - Talk Show Culturel
44èmes Rencontres Trans Musicales de Rennes - Les Trans 2022 - Astéréotypie - Dalle Béton - Sarakiniko - Vicky Veryno - Grace Cummings
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Midget! (émission 12 saison 4)
Magdalena Geka & Kishin Nagai - Béla Bartók : Sonatas & Rhapsodies For Violin And Piano
Banjo Metal Nation - Resonator
Frank Rabeyrolles - Boat Songs
Magon - Enter by the narrow gate
Band of Dogs - Vol III.
Bonkers Crew - Coco Chérie
Freak It Out - Re:[activate]
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Thomas VDB (émission 11 saison 4)
Houle - Houle EP
- les derniers albums (7039)
- les derniers articles (322)
- les derniers concerts (2360)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1119)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=