Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Axing too much - épisode 2
Kendrick Lamar / N.E.R.D.  (divers)  mai 2018

Série d’articles sur les albums No One Ever Really Dies de N.E.R.D. et Damn. de Kendrick Lamar. Episode 2.

Ce qui passe / ce qui ne passe pas.

Faire un disque avec des manches de vestes relevées et des solos de saxophone (de "saxo", en fait, dans ce contexte) noyés dans la reverb, sous prétexte qu'on s'appelle Management : ça ne passe pas.

Un album de 34 chansons dont 8 pour adultes et le reste qui sonne comme un recueil de comptines, même quand on s'appelle Justin Timberlake et qu'on vient de découvrir la paternité, ça passe difficilement.

En revanche, avoir composé il y a quelques années le gros tube décent "Blurred lines", permettant sans doute de générer assez d'argent pour enregistrer tranquille tout un album pour son groupe de semi-stars (218 000 abonnés à la chaîne YouTube de N.E.R.D, contre 200 millions de vues pour la seule "Happy"), ça passe, crème.

Au pays des choix parfois tendus entre ce qui est inacceptable et ce qui reste digne, Pharrell est roi. Et il partage son trône avec Kendrick Lamar. (Pour Kanye West, c'est plus compliqué : son territoire à lui est ubiquitaire, à la fois ridicule et magnifique, et son dernier morceau n'est qu'une illustration supplémentaire : "Lift Yourself").

Sur scène, Kendrick est seul. Lui aussi, a fait un choix. Esthétiquement, c'est incroyable : le voir débarquer dans sa grande veste blanche en coton au son de "DNA", quasi-christique, c'est une déclaration courageuse sur ce qu'est le hip-hop selon lui, sur le territoire où il a décidé de l'emmener.

Ça m'a beaucoup fait rire, de lire après coup ces deux articles chafouins qui voyaient dans sa solitude un egotrip : sur le site Konbini.fr et sur le site Le Monde.

Que font-ils de la danseuse, qui apparaît sur un bon quart du set et fait même tout un solo au milieu de la performance ? Quant aux musiciens, qui jouent bel et bien en live mais sont cachés hors de la scène, leur ont-ils demandé s'ils n'adhéraient pas à 100 % au choix artistique de Lamar ?

Le degré zéro du journalisme, qui consiste à prêter des intentions et analyser à la va-vite en fonction de ce qu'on avait conclu à l'avance, a trouvé une proie facile en Kendrick. Ce qu'il propose sur scène est en fait l'anti-image d'Épinal du groupe de rap qui débarque à quinze sur scène et en fait des caisses pour que le public "fasse du bruit". Lamar, lui, déclenche l'hystérie en levant le sourcil. Avant de se lancer corps et surtout âme dans "Humble", il reste assis 3 bonnes minutes au milieu de la scène. Au cœur de son set. Et son silence en dit plus long que quinze types qui hurlent.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Kendrick Lamar
Le Soundcloud de Kendrick Lamar
Le Facebook de Kendrick Lamar
Le site officiel de N.E.R.D.
Le Soundcloud de N.E.R.D.
Le Facebook de N.E.R.D.


Mickaël Mottet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=