Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rommel
Benoît Rondeau  (Editions Perrin)  août 2018

C’est avec un immense plaisir que je me suis retrouvé à lire le dernier ouvrage de Benoît Rondeau édité aux éditions Perrin, exemplaire qui plus est dédicacé personnellement par son auteur. Benoît est un ancien pote de fac et nous avons écumé ensemble les salles de la bibliothèque universitaire caennaise pour préparer les concours d’enseignant. Devenus enseignants, nos chemins se sont éloignés et nous nous retrouvons autour de son Rommel. Il est l’auteur et moi le chroniqueur de son ouvrage. Parfait.

Benoît Rondeau, en plus d’enseigner l’Histoire et la Géographie, est un ancien chercheur à la fondation pour la mémoire et la déportation et un spécialiste reconnu de la Seconde Guerre mondiale, en particulier des campagnes d’Afrique du Nord et de Normandie. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, que je vous invite à lire et contribue à de nombreuses revues sur la Seconde Guerre mondiale.

Rommel, son dernier ouvrage, vient de sortir dans la collection "maîtres de guerre" chez Perrin. Avant de parler du fond de l’ouvrage, il convient de signaler que l’objet, le livre, est particulièrement beau, avec une très belle qualité de papier et de très nombreuses illustrations en couleur. Avoir entre les mains ce livre, pouvoir le ranger dans sa bibliothèque autour d’autres ouvrages historiques me conforte dans l’idée que le numérique ne remplacera jamais le plaisir que l’on peut avoir avec un vrai livre en sa possession.

Venons-en au contenu maintenant. Une fois encore, l’auteur nous montre ses grandes qualités pour nous faire découvrir des personnages historiques importants. Ici, c’est Rommel que nous présente Benoît Rondeau. Surnommé le renard du désert, de venu commandant de l’AfrikaKorps au début 1941, l’auteur nous fait suivre le quotidien de ce maître de guerre dans un récit vivant et richement illustré.

Rommel nous est d’abord présenté comme un brillant officier pendant la Première Guerre mondiale, sa carrière s’accélère avec l’arrivée au pouvoir des nazis. Grand stratège et fin tacticien, il participe activement à la campagne de France avant que le mythe ne se construise autour de ses campagnes méditerranéennes avec l’AfrikaKorps. Les victoires s’enchaînent, la propagande magnifie ses exploits mais l’auteur nous montre néanmoins qu’il n’en reste pas moins un général controversé, qui possède de nombreux ennemis au sein de la Wermacht, la plupart étant jaloux de lui.

L’auteur s’arrête évidement sur ses grandes victoires, comme celle de Tobrouk, qui fera partie de ses heures de gloire puis nous amène inévitablement vers la bataille d’El Alamein qui nous est raconté avec une grande précision. Un chapitre est d’ailleurs consacré à cette retraite d’El Alamein, montrant comment Rommel sauva son armée du désastre.

L’auteur nous montre aussi les relations entretenues entre Rommel et Hitler. Proche conseiller du Fürher, ses relations furent néanmoins complexes et Rommel fut longtemps l’obligé d’Hitler. Et bien que l’on connaisse Rommel pour ses activités de commandement en Afrique du Nord, l’ouvrage nous rappelle qu’Hitler lui confia une mission de la plus grande importance en le chargeant de commander le groupe d’armées B en France occupée pour défendre les côtes de la Manche.

La Normandie sera son ultime combat, il se retrouve grièvement blessé sur la route de Livarot et apprend quelques jours plus tard qu’Hitler vient d’échapper à un attentat. Un dernier chapitre évoque sa fin tragique. Contraint au suicide par Hitler, en raison de suspicions qui pesaient sur lui concernant le coup d’Etat manqué du 20 juillet 1944, il meurt, obtenant des funérailles nationales, promises par Hitler.

Rommel est donc un excellent livre, érudit et passionnant, qui offre au lecteur un récit novateur sur la carrière de Rommel, montrant que celle-ci embrase deux campagnes principales et questionnant de manière réfléchie le talent stratégique et tactique du personnage. Une large place est consacrée à son rôle dans la bataille de Normandie, ce qui n’est pas la partie la plus connue de la carrière de Rommel. Et en même temps, on apprend aussi de nombreuses choses sur son rôle dans la grande guerre et la campagne de France. A cela s’ajoute une iconographie importante, parfaitement intégré au récit, qui nous permet de mieux appréhender le personnage et ses actions. Des témoignages enfin, et de nombreuses anecdotes, rendent la lecture beaucoup plus facile et nous permettent de rentrer au plus profond du personnage de Rommel.

Alors n’hésitez pas ! Si l’histoire vous passionne, particulièrement la Seconde Guerre mondiale, le dernier livre de Benoît Rondeau est l’ouvrage qu’il vous faut.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "L'Empire Britannique en guerre" du même auteur
La chronique de "Jour J, Bataille de Normandie" du même auteur
La chronique de "La préparation du Jour J" du même auteur
La chronique de "La guerre du désert" du même auteur
La chronique de "Chancellorsville" du même auteur
La chronique de "3 Minutes pour comprendre. La Seconde Guerre mondiale" du même auteur
La chronique de "L'épopée du désert" et de "L'armée australienne en guerre" du même auteur
La chronique de "Le soldat britannique" du même auteur
La chronique de "Etre soldat de Hitler" du même auteur
La chronique de "Alarm !" du même auteur
La chronique de "Patton" du même auteur
La chronique de "L'armée d'Hitler" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Benoît Rondeau
Le Facebook de Benoît Rondeau


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2024 : La grande parade

C'est l'heure de la grande parade et du tintouin pour faire semblant que tout va bien depuis 1789. Mais le feu d'articice culturel c'est sur Froggy que ca se passe et plus précisément à Avignon ! Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Postindustrial Hometown Blues" de Big Special
"That golden time" de Villagers
"La maladresse" de Leila Huissoud
quelques découvertes avec The Silver Lines, Inwoods, Djinn, Coeur Joie, Pop Crimes et ODA
et toujours :
"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y fumes avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Brisby (blasphème !)" au Théâtre du Train Bleu
"L'art de ne pas dire" au Théâtre La Factory, salle Tomasi
"Constellation Bobin Leprest" au Théâtre Le Verbe Fou
"Femme non rééducable" au Théâtre du Balcon
"Métanoïa, le présage du papillon" au Théâtre La Factory, Chapelle des Antonins
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

"Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=