Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Beatles
The White Album  (Apple)  novembre 2018

Sorti en novembre 1968, l'album éponyme des Beatles, connu sous le titre "Album blanc" (ou "white album") ne m’avait jamais beaucoup attiré. J’avais l’image d’une sorte de compilation incohérente d’un groupe en phase de rupture. Un père Noël inspiré a considéré qu’il était temps que je jette une oreille plus attentive sur cet album. Et il a bien fait !

Le cinquantième anniversaire de cet album a été le prétexte à une réédition en différentes versions dont une Deluxe composée de 6 CD et 1 blu-ray. On se contentera de la version comportant l’album d’origine qui a été remixé par Giles Martin qui n’est rien d’autre que le fils de Georges Martin, le producteur des Beatles de 1962 à 1970, surnommé le cinquième Beatles, au regard de sa grande influence sur le groupe. Vous pourrez prendre la version avec le cd bonus intitulé "Esher Démos", composé de 27 maquettes acoustiques enregistrées dans la maison de Georges Harrisson qui présentent l’intérêt de voir les Beatles au travail.

Il faut reconnaître que cet album donne toujours une impression d’incohérence, surtout par rapport au chef-d’œuvre conceptuel qui lui a précédé un an auparavant Sergent Pepper (leur chef-d’œuvre selon moi). Ce dernier reste un des premiers albums de l’histoire du rock qui ressemble vraiment à un album et pas seulement à une collection de chansons. Ici, c’est l’inverse y compris cette pochette vierge sur laquelle il est simplement mentionné en relief et en toute sobriété le nom du groupe.

Il s’agit donc d’un album enregistré en Inde mais aussi à Abbey Road, dans une ambiance délétère. Georges Martin ira même un temps jusqu'à abandonner l’enregistrement au regard de la longueur de celui-ci. Ringo Starr, excédé par l’ambiance, fera de même. C’est ainsi que Mc Cartney est derrière la batterie sur certains titres ("Back in USSR" ou "Dear prudence"). En résumé, l’amusante "Ob-La-Di Ob-La-Da" de Paul Mrc Cartney ne reflète pas vraiment l’état d’esprit des protagonistes de ce disque.

Ce White Album reste toutefois incontournable par rapport aux chef-d’œuvres qu’on y trouve avec des titres tellement fulgurants et novateurs qu’on reste encore bluffé 50 ans plus tard. La plus belle illustration en est "Helter Shelker" qui, à lui seul, justifie l’achat du disque. On dit parfois que les Beatles étaient trop policés et bien voilà un vrai titre de hard rock écrit par Mc Cartney qui, 50 ans plus tard, n’a pas pris une ride. Ils ont décidément tout inventé !

Sans faire une liste exhaustive des 30 titres composant l’album, on relèvera quand même que le disque s’ouvre avec "Back in the USSR",  soit la rencontre de Chuck Berry avec les Beach Boys. Il y a également "Blackbird", une très jolie ballade acoustique composée et jouée par Paul McCartney uniquement. De façon générale, les compositions de Mc Cartney, même si les titres sont tous crédités Lennon / Mc Cartney, restent supérieures. A cet égard, on pourra zapper l’écoute de "Revolution 9", collage de bandes sonores insupportable de plus de 8 minutes initiée par Yoko Ono.

Cet album comporte également quatre compositions de George Harrison, parmi lesquelles l’excellent et incontournable  "While My Guitar Gently Weeps" (avec en guest Eric Clapton sur le solo de guitare). Ringo Starr y trouve également sa place avec une composition d’un titre "Don’t pass me by" et il se voit confier le soin de clôturer l’album de sa voix grave avec "Good night".

L’année prochaine, c’est Abbey Road qui aura 50 ans… et l’année suivante, ça sera autour de Let it be. Leur discographie composée de 11 albums en 8 ans (en l’écrivant, j’en reste encore abasourdi) démontre incontestablement que les Beatles demeurent le plus grand groupe de pop / rock de tous les temps. Ce White Album reste une pièce incontournable de cette discographie monumentale que toute personne devrait avoir dans sa discothèque idéale.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Let it be ... naked de The Beatles

En savoir plus :
Le site officiel de The Beatles
Le Soundcloud de The Beatles
Le Facebook de The Beatles


David Drx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2023-01-29 :
Billy Nomates - Cacti
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Maxime Chamoux (Pharaon de Winter) (émission 16 saison 4)
Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk - Prokofiev Violins Concertos
Paddang - Skopitone Sisko - Madam - Gliz - Dropdead Chaos - Ni Vus Ni Connus
Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid - Un violon dans l'histoire
Louis-Noël Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises - An Unexpected Mozart
Quatuor Van Kuijk - Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1
Guilhem Fabre - Bach / Rachmaninov
-Bat- - Quadrachromie

• Edition du 2023-01-22 :
Listen in Bed - Daisy (émission 15 saison 4)
La Mare Aux Grenouilles #59 - Talk Show Culturel
Haylen - Archie Deep - Le Grand Mal - Rivière - Treponem Pal - Ni Vus Ni Connus
Patrick Burgan - Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling
Isil Bengi - Agni Kunda
Mojo Sapiens - Empire of Dust
Gaz Coombes - Turn the car around
Gaspard Guerre - Translation Mao
Sker - Insomnia EP
Cancre - Tout s'efface
Fabrizio Chiovetta - Schumann
 

• Archives :
Lunt - Remember we were waiting for the snow
Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux - Rendez-vous
Muyiwa Kunnuji's Osemako - A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)
Sun - Brutal Pop II EP
Augenwasser - The Big Swin
Monsieur Lune - Écrans Plats
Not Scientists - Bilbao Kung-Fu - Grandma's Ashes - Paradis Minuit - Ni Vus Ni Connus
Nicolas Jules - Carnaval Sauvage
Listen in Bed - The fine print (Euphoria) (émission 13 saison 4)
La Pietà - Interview
Stan Mathis - 57.75
Emmanuel Borghi Trio - Watering the good things
Nathan Roche - A Break Away
Maîtrise des Bouches du Rhône - Asmarä Choeur de chambre - Requiem de Fauré - Poulenc - Henric
Shijin - Playful
Quatuor Psophos - Haydn - Opus 54
Les Lullies - Dernier soir
La Mare Aux Grenouilles Spéciale 2022 - Talk Show Culturel
44èmes Rencontres Trans Musicales de Rennes - Les Trans 2022 - Astéréotypie - Dalle Béton - Sarakiniko - Vicky Veryno - Grace Cummings
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Midget! (émission 12 saison 4)
Magdalena Geka & Kishin Nagai - Béla Bartók : Sonatas & Rhapsodies For Violin And Piano
Banjo Metal Nation - Resonator
Frank Rabeyrolles - Boat Songs
Magon - Enter by the narrow gate
Band of Dogs - Vol III.
Bonkers Crew - Coco Chérie
Freak It Out - Re:[activate]
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Thomas VDB (émission 11 saison 4)
Houle - Houle EP
LUX the band - Gravity
- les derniers albums (7029)
- les derniers articles (320)
- les derniers concerts (2360)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1119)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=