Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La nuit juste avant les forêts
Lavoir Moderne Parisien  (Paris)  juin 2019

Monologue dramatique de Bernard-Marie Koltès, mise en scène de Cécile Rist, avec Guillaume Tobo et Bastien d’Asnières.

Un homme aviné, déclassé et étranger, en quête d'une chambre par une nuit pluvieuse, et dont sera révélé qu'il a été victime d'une rixe, et plus précisément une agression raciste, est en proie à une intarissable logorrhée, à la manière de celle de certains "sans domicile fixe" refaisant le monde.

Telle est la situation développée par le dramaturge Bernard-Marie Koltès dans "La nuit juste avant les forêts" opus constitué, tel un flux de pensée, de ressassements décousus, de divagations paranoïaques et de délire conspirationniste visant la masse laborieuse asservie par le grand capital, et de forme monologale mais écrit comme un dialogue avec un interlocuteur indéterminé et muet qui donc n'apporte jamais ni assentiment ni contradiction.

Ecrite en 1977, la partition brasse les thématiques sociales récurrentes du temps et de l'oeuvre Koltès sur l'altérité, l'injustice sociale, le syndicalisme ouvrier, l'intolérance avec l'homophobie, le racisme ordinaire avec les "ratonnades" placées sous la vision koltésienne du marginal et de l'exclu considéré comme "voyant", au sens poétique du terme, sur la réalité du monde qui délivre sinon la vérité du moins une parole qui dérange.

Là où Patrice Chéreau, grand spécialiste du théâtre de Koltès, faisait abstraction du public et plaçait le personnage sur un lit d'hôpital pour une interprétation distanciée, Cécile Rist prend le contre-pied en optant judicieusement pour une mise en scène diamétralement opposée qui ressort au "Yer-in-the face" avec un homme debout, errant, entre abattement et accès de rage, avant de s'effondrer.

Ainsi, dans les lumières crépusculaires de la nuit urbaine élaborées par Carole Van Bellegrem, le texte est délivré en adresse au public et ce, dans la plus grande proximité, effaçant complètement le quatrième mur non seulement avec le comédien à quelques centimètres de celui-ci mais en corporéisant l'interlocuteur en désignant à cet effet un spectateur qui passera de la salle au plateau.

Ponctué par quelques virgules musicales dont des riffs de trompette à la Miles Davis, assurées par Bastien d’Asnières, le spectacle s'inscrit dans un naturalisme incarné porté par Guillaume Tobo, acteur et comédien aguerri.

Et il délivre une très convaincante prestation performative qui met en relief la pérennité des problèmes sociétaux évoqués.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2022-11-27 :
Histoire(s) de baiser(s) - Lavoir Moderne Parisien
Sfumato, l'art d'effacer les contours - Théâtre Dunois
Nuit - Théâtre des Quartiers d'Ivry
La Cérémonie - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Avril Enchanté - Théâtre Le Guichet-Montparnasse
Je me souviens le ciel est loin la terre aussi - Monfort Théâtre
Depois do silêncio (Après le silence) - Le Centquatre
Playlist politique - Théâtre de la Bastille
Prenez garde à son petit couteau - Monfort Théâtre
Perte - La Piccola Scala
Deux amis - Théâtre du Rond-Point
Ruy Blas - Théâtre des Béliers Parisiens

• Edition du 2022-11-20 :
Filles de personne - Le Laurier
Un bon job - La Manufacture des Abbesses
Un incident - Théâtre de la Reine Blanche
Sandra Colombo - Que faire des cons ? - Comédie des 3 Bornes
Au Coeur du Temps - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Klaire fait Grr - Le temps des sardines - Comédie des 3 Bornes
C'est un métier d'homme - Théâtre du Rond-Point
Herculine Barbin - Archéologie d'une révolution - Théâtre 14
Le Dindon - Théâtre Le Lucernaire
Nouvel Eden, chroniques d'un effondrement - Studio Hébertot
 

• Archives :
Canopée - Le Palais des Glaces
La Performance - International Visual Théâtre
La Galerie - La Scala
Smith & Wesson - Théâtre du Rond-Point
Rita au désert - Théâtre de la Colline
Liebestod - Théâtre national de l'Odéon
Le monde du silence gueule ! - Théâtre Le Luaernaire
Table rase - La Manufacture des Abbesses
Pour un temps sois peu - Théâtre de Belleville
Tombeau pour Palerme - Théâtre de Belleville
Le Monte-plats - Théâtre La Flèche
Gisèle Halimi, une farouche liberté - La Piccola Scala
Bégayer l'obscur - Théâtre de Belleville
La guerre n'a pas un visage de femme - Théâtre La Traversière
La Mer de Poséidon en caddie - Théâtre Les Déchargeurs 
Et pourtant j'aimerais bien te comprendre... - Maison de la Culture du Japon
Un jour en été - Théâtre de Poche-Montparnasse
Smile - La Nouvelle Eve
Dans 5 heures - Théâtre La Flèche
T.I.N.A. - Théâtre La Flèche
Funambulle - Théâtre de l'Epée de Bois
Qui a peur de Jenny Garp ? - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Grosse niaque - Théâtre Les Déchargeurs
Pièce à conviction - Théâtre La Flèche
Vous n'aurez pas la Bretagne ! - Théâtre de la Contrescarpe
La mondaine - Théâtre Edgar
Les Spectacles - novembre 2022
Le Voyage de Molière - Théâtre Le Lucernaire
Ciel rouge. Matin. - Théâtre Les Déchargeurs
La Mégère apprivoisée - Artistic Théâtre
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (9)
- les derniers edito (1)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (4)
- les derniers spectacles (7454)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=