Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Foreztival #15 (édition 2019) - dimanche 4 août
Naksookhaw - Winston McAnuff and Fixi - Calypso Rose - IAMDDB - Kumbia Borukas - SKA P - Rakoon - Joey Starr et Cut Killer  (Trelins)  2 au 4 août 2019

Troisième et dernier jour au Foreztival. Journée chargée et axée sur la famille. J'en ai profité pour visiter l'aire de jeux : pétanque, ventriglisse et brasseries locales. Rien de tel pour passer un bon moment et se rafraîchir juste ce qu'il faut.

Le premier concert commence à 17h10 et la journée finira avec Joey Starr à 00h40.

Naksookhaw, le régional de l'étape a la lourde charge d'ouvrir la journée avec son reggae. Efficace et de très bonne facture diraient les pro. Pourtant hermétique au reggae habituellement, je me suis laissé transporter jusqu'en Afrique lors du voyage qu'ils nous ont proposé.

Après une battle de vitesse entre le batteur, le chanteur et le public, victoire attribuée généreusement au public alors que le chanteur allait carrément plus vite, le chanteur distribue des exemplaires de leur dernier album ("Optimise") et clame haut et fort : ce qui compte, c'est d'être sur scène ! Une première. Bravo. Final époustouflant en flow rap. Putain de belle découverte.

Toujours des sons ensoleillés avec Calypso Rose débordante de malice et de pêche, malgré une arrivée aidée due à son âge. Âge qui n'existe plus une fois sur scène. Dès qu'elle commence à chanter, un sourire béat naît sur tes lèvres pour ne plus en repartir. Très sincèrement, la doyenne du Foreztival a mis le feu, ensoleillé le public, l'irradiant de sa bienveillance et de ses multiples facéties.

Place ensuite à Winston McAnuff and Fixi.

Un set de reggae assez classique en somme mais je t'avoue que c'est à ce moment que je suis allé recharger les batteries. Burger local et frites, si tu veux tout savoir.

Vient ensuite IAMDDB, rappeuse féline et réputée.

Elle enchaîne les titres seule devant le public laissant le DJ en arrière manier les platines.

Je vais être sincère, l'alternance reggae et rap depuis le début de la journée me fait perdre l'oreille.

Je trouve ça malheureusement fade, assez répétitif.

Kumbia Boruka enchaîne ensuite. Mélange de rock et de musique latina. Imagine un accordéoniste Mexicain, des musiciens Français et on obtient un excellent mélange mâtiné de cuivres. Ça chante, ça danse, ça vit.

Restons dans la musique hispanique qui bouge puisque arrivent ensuite les SKA P dans une configuration annoncée particulière puisque le chanteur s'est rompu le tendon d'Achille mais a maintenu le concert. Un punk reste un punk (dixit) et pour le coup, quel courage et quel beau geste !

Ça promet quand même du mouvement dans le public. Le ton est donné d'emblée. Nous sommes les jambes du chanteur et croyez-moi, elles ont bien servi. Tout y passe avec SKA P : légalisation du cannabis, discours anti monarchie, anti corrida, anti flic, plaidoyer pour la résistance et bien sûr l'anti fascisme.

Les pogo s'enchaînent et tout le monde est en liesse. Le groupe quitte la scène après un show épique où les mises en scène sont toutes réfléchies et efficaces. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas vu ça.

Autre scène autre univers avec l'électro pop de Rakoon. Le musicien associe guitare et électronique.L'association est surprenante mais efficace et dansante. L'ambiance mise par Ska P retombe à peine. C'est presque hypnotique voire chamanique par moment.

Pour clôturer, l'organisation a prévu du lourd : Joey Starr et Cut Killer. Après une intro de Cut Killer, Joey Starr déboule et rapidement met les choses au point, il vient faire du sound system et pas chanter du NTM ou du Joey Starr.

Après 3 jours de fureur, je t'avoue que je n'ai pas tenu très longtemps face aux hurlements des artistes comme du public mais vu l'ambiance, il était attendu et il a assuré le show.

Je finirai juste en redisant combien l'organisation est impeccable, les bénévoles impliqués, ce qui ne les empêche pas de bien se marrer et qu'est-ce que c'est agréable !

Je te conseille si tu aimes les festivals de veiller les dates et la programmation du 16ème Foreztival. Il fait bon dans notre Forez !

 

En savoir plus :
Le site officiel du Foreztival
Le Facebook du Foreztival

Crédits photos : Cyco Lys


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2023-01-29 :
Billy Nomates - Cacti
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Maxime Chamoux (Pharaon de Winter) (émission 16 saison 4)
Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk - Prokofiev Violins Concertos
Paddang - Skopitone Sisko - Madam - Gliz - Dropdead Chaos - Ni Vus Ni Connus
Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid - Un violon dans l'histoire
Louis-Noël Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises - An Unexpected Mozart
Quatuor Van Kuijk - Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1
Guilhem Fabre - Bach / Rachmaninov
-Bat- - Quadrachromie

• Edition du 2023-01-22 :
Listen in Bed - Daisy (émission 15 saison 4)
La Mare Aux Grenouilles #59 - Talk Show Culturel
Haylen - Archie Deep - Le Grand Mal - Rivière - Treponem Pal - Ni Vus Ni Connus
Patrick Burgan - Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling
Isil Bengi - Agni Kunda
Mojo Sapiens - Empire of Dust
Gaz Coombes - Turn the car around
Gaspard Guerre - Translation Mao
Sker - Insomnia EP
Cancre - Tout s'efface
Fabrizio Chiovetta - Schumann
 

• Archives :
Listen in Bed - C'est la vie qui veut ça (émission 14 saison 4)
Lunt - Remember we were waiting for the snow
Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux - Rendez-vous
Muyiwa Kunnuji's Osemako - A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)
Sun - Brutal Pop II EP
Augenwasser - The Big Swin
Monsieur Lune - Écrans Plats
Not Scientists - Bilbao Kung-Fu - Grandma's Ashes - Paradis Minuit - Ni Vus Ni Connus
Nicolas Jules - Carnaval Sauvage
Listen in Bed - The fine print (Euphoria) (émission 13 saison 4)
La Pietà - Interview
Stan Mathis - 57.75
Emmanuel Borghi Trio - Watering the good things
Nathan Roche - A Break Away
Maîtrise des Bouches du Rhône - Asmarä Choeur de chambre - Requiem de Fauré - Poulenc - Henric
Shijin - Playful
Quatuor Psophos - Haydn - Opus 54
Les Lullies - Dernier soir
La Mare Aux Grenouilles Spéciale 2022 - Talk Show Culturel
44èmes Rencontres Trans Musicales de Rennes - Les Trans 2022 - Astéréotypie - Dalle Béton - Sarakiniko - Vicky Veryno - Grace Cummings
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Midget! (émission 12 saison 4)
Magdalena Geka & Kishin Nagai - Béla Bartók : Sonatas & Rhapsodies For Violin And Piano
Banjo Metal Nation - Resonator
Frank Rabeyrolles - Boat Songs
Magon - Enter by the narrow gate
Band of Dogs - Vol III.
Bonkers Crew - Coco Chérie
Freak It Out - Re:[activate]
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Thomas VDB (émission 11 saison 4)
Houle - Houle EP
- les derniers albums (7029)
- les derniers articles (320)
- les derniers concerts (2360)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1119)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=