Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lofofora
Vanités  (At(h)ome)  novembre 2019

Il est des artistes, des morceaux, qui te marquent à jamais. Lofofora fait partie, dans mon cas, des ces artistes là. Je ne vais pas faire dans le pathos, j’écoute Lofofora depuis longtemps et je les ai vus sur scène pour la première fois en 2003 et j’ai pris une claque.

Ce mardi soir de décembre 2019 à Riorges a une saveur particulière pour moi. C’est la dixième fois que je vais à un concert de Lofofora et chance supplémentaire, je vais les interviewer. Tu liras que Reuno est comme un gosse en recevant un album, moi j’étais comme un gamin (oui, même à 47 balais) en rencontrant le groupe. Et j’ai repris une claque !

Je vais procéder par ordre ! Le nouvel album est puissant. Du vrai bon Lofofora, même si pour moi ils n’ont jamais été mauvais, il y a des morceaux que j’aime moins, et là, cet album, comme d’autres, est un album où tous les titres me parlent, me font chanter et hurler !

Aucune Vanités chez Lofo, juste du plaisir. Je ne vais pas te faire un inventaire à la Prévert, mais dès l’ouverture "Bonne guerre" plante le décor : ça va envoyer sévère ! On retrouve une intro en colère, un chant énervé.

"L’exemple" te cloue sur place avec une intro à la basse démentielle. Et les titres s’enchaînent, la rage de Lofofora est toujours bien présente et qu’est-ce que c’est bon !

"Le venin" aborde le sujet d’internet et des trolls qui se font un malin plaisir, sous couvert d’anonymat, de venir balancer leurs ordures.

"Le mâle", lui, dénonce les violences faites aux femmes et j’espère que cela deviendra un hymne pour nos filles (oui, comme Reuno, j’ai deux filles et je souhaite qu’elles ne se laissent jamais faire !). L’album déroule et nous bouscule, nous renverse, nous retourne. Il y a de la rage, de la colère mais aussi de l’énergie, de l’espoir et quel plaisir !

"Désastre" est plus posé mais c’est pour mieux nous remettre à l’envers avec les trois derniers titres…

Un album de folie et j’avais hâte de voir ça sur scène. J’ai été servi. Nous nous sommes retrouvés un mardi soir, glacial, dans une chouette salle à Riorges et nous étions nombreux.

Lofofora a joyeusement fêté ses 30 ans de carrière. Nous n’avons pas eu droit à un set venu vanter le dernier album. On retrouve des titres du dernier album, bien sûr mais aussi de bons "vieux" morceaux du répertoire de Lofofora, et ils se mélangent parfaitement bien.

Nous avons eu droit à Lofofora. La soirée commence avec "Le fond et la forme" et Lofofora enchaîne ensuite un show plein d’énergie. Oui, je sais, c’est un terme que j’emploie beaucoup mais j’ai rechargé mes batteries avec ce concert et j’ai pris un sacré pied dans les pogo.

Pas de blabla avec Reuno, il est venu cracher ses tripes, chanter et nous faire danser à en perdre la tête. Et il a réussit au-delà de nos espérances.

Pour les néophytes, pas de rappel avec Lofofora, on balance la sauce non stop, on échange avec le public, on rigole beaucoup et on voit la bienveillance de tous quand un enfant slam (pour les ignorants, c’est le fait de se jeter de la scène dans le public qui te porte).

Voilà une magnifique soirée qui s’achève et je vais terminer cette chronique par une petite anecdote. Quand mon fils est né, je lui chantonnais la chanson "Bienvenue", dont les paroles étaient sur sa porte de chambre. Voilà c’est con, mais pour moi Lofofora est dans tellement de souvenirs.

Alors tu le sais, je vais t’encourager à aller les voir sur scène, à acheter ce nouvel album. Je serais forcément subjectif, mais j’espère sincèrement t’avoir donné l’envie, si tu ne connais pas, d’aller découvrir ce groupe.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Simple appareil de Lofofora
La chronique de l'album Omnia Vanitas EP de Lofofora
Lofofora en concert au Festival Garorock 2005 (samedi)
Lofofora en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Lofofora en concert à Hellfest Open Air Festival #14 (édition 2019)
L'interview de Lofofora (avril 2005)
L'interview de Lofofora (mardi 3 décembre 2019)
L'interview de Lofofora (mai 2022)

En savoir plus :
Le site officiel de Lofofora
Le Facebook de Lofofora


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2023-02-05 :
La Mare Aux Grenouilles #60 - Talk Show Culturel
This Immortal Coil - The World Ended a Long Time Ago
Laura Cox - Head Above Water
She Owl - Invisible Heart
La Féline - Tarbes
Ichiro Onoe - Messages from water
Olivier Temime - Inner Songs
Me and My Friends - Before I saw the sea
Archi Deep - What's our name ?
Rivière - Dans la splendeur EP
Dirty Deep - Lana Desôza - Diamond Dog - Who Parked the Car - Ni Vus Ni Connus
Listen in Bed - DJ Jerri (émission 17 saison 4)

• Edition du 2023-01-29 :
Billy Nomates - Cacti
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Maxime Chamoux (Pharaon de Winter) (émission 16 saison 4)
Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk - Prokofiev Violins Concertos
Paddang - Skopitone Sisko - Madam - Gliz - Dropdead Chaos - Ni Vus Ni Connus
Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid - Un violon dans l'histoire
Louis-Noël Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises - An Unexpected Mozart
Quatuor Van Kuijk - Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1
Guilhem Fabre - Bach / Rachmaninov
-Bat- - Quadrachromie
 

• Archives :
Listen in Bed - Daisy (émission 15 saison 4)
La Mare Aux Grenouilles #59 - Talk Show Culturel
Haylen - Archie Deep - Le Grand Mal - Rivière - Treponem Pal - Ni Vus Ni Connus
Patrick Burgan - Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling
Isil Bengi - Agni Kunda
Mojo Sapiens - Empire of Dust
Gaz Coombes - Turn the car around
Gaspard Guerre - Translation Mao
Sker - Insomnia EP
Cancre - Tout s'efface
Fabrizio Chiovetta - Schumann
Listen in Bed - C'est la vie qui veut ça (émission 14 saison 4)
Lunt - Remember we were waiting for the snow
Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux - Rendez-vous
Muyiwa Kunnuji's Osemako - A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)
Sun - Brutal Pop II EP
Augenwasser - The Big Swin
Monsieur Lune - Écrans Plats
Not Scientists - Bilbao Kung-Fu - Grandma's Ashes - Paradis Minuit - Ni Vus Ni Connus
Nicolas Jules - Carnaval Sauvage
Listen in Bed - The fine print (Euphoria) (émission 13 saison 4)
La Pietà - Interview
Stan Mathis - 57.75
Emmanuel Borghi Trio - Watering the good things
Nathan Roche - A Break Away
Maîtrise des Bouches du Rhône - Asmarä Choeur de chambre - Requiem de Fauré - Poulenc - Henric
Shijin - Playful
Quatuor Psophos - Haydn - Opus 54
Les Lullies - Dernier soir
La Mare Aux Grenouilles Spéciale 2022 - Talk Show Culturel
- les derniers albums (7039)
- les derniers articles (322)
- les derniers concerts (2360)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1119)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=