Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lofofora
Vanités  (At(h)ome)  novembre 2019

Il est des artistes, des morceaux, qui te marquent à jamais. Lofofora fait partie, dans mon cas, des ces artistes là. Je ne vais pas faire dans le pathos, j’écoute Lofofora depuis longtemps et je les ai vus sur scène pour la première fois en 2003 et j’ai pris une claque.

Ce mardi soir de décembre 2019 à Riorges a une saveur particulière pour moi. C’est la dixième fois que je vais à un concert de Lofofora et chance supplémentaire, je vais les interviewer. Tu liras que Reuno est comme un gosse en recevant un album, moi j’étais comme un gamin (oui, même à 47 balais) en rencontrant le groupe. Et j’ai repris une claque !

Je vais procéder par ordre ! Le nouvel album est puissant. Du vrai bon Lofofora, même si pour moi ils n’ont jamais été mauvais, il y a des morceaux que j’aime moins, et là, cet album, comme d’autres, est un album où tous les titres me parlent, me font chanter et hurler !

Aucune Vanités chez Lofo, juste du plaisir. Je ne vais pas te faire un inventaire à la Prévert, mais dès l’ouverture "Bonne guerre" plante le décor : ça va envoyer sévère ! On retrouve une intro en colère, un chant énervé.

"L’exemple" te cloue sur place avec une intro à la basse démentielle. Et les titres s’enchaînent, la rage de Lofofora est toujours bien présente et qu’est-ce que c’est bon !

"Le venin" aborde le sujet d’internet et des trolls qui se font un malin plaisir, sous couvert d’anonymat, de venir balancer leurs ordures.

"Le mâle", lui, dénonce les violences faites aux femmes et j’espère que cela deviendra un hymne pour nos filles (oui, comme Reuno, j’ai deux filles et je souhaite qu’elles ne se laissent jamais faire !). L’album déroule et nous bouscule, nous renverse, nous retourne. Il y a de la rage, de la colère mais aussi de l’énergie, de l’espoir et quel plaisir !

"Désastre" est plus posé mais c’est pour mieux nous remettre à l’envers avec les trois derniers titres…

Un album de folie et j’avais hâte de voir ça sur scène. J’ai été servi. Nous nous sommes retrouvés un mardi soir, glacial, dans une chouette salle à Riorges et nous étions nombreux.

Lofofora a joyeusement fêté ses 30 ans de carrière. Nous n’avons pas eu droit à un set venu vanter le dernier album. On retrouve des titres du dernier album, bien sûr mais aussi de bons "vieux" morceaux du répertoire de Lofofora, et ils se mélangent parfaitement bien.

Nous avons eu droit à Lofofora. La soirée commence avec "Le fond et la forme" et Lofofora enchaîne ensuite un show plein d’énergie. Oui, je sais, c’est un terme que j’emploie beaucoup mais j’ai rechargé mes batteries avec ce concert et j’ai pris un sacré pied dans les pogo.

Pas de blabla avec Reuno, il est venu cracher ses tripes, chanter et nous faire danser à en perdre la tête. Et il a réussit au-delà de nos espérances.

Pour les néophytes, pas de rappel avec Lofofora, on balance la sauce non stop, on échange avec le public, on rigole beaucoup et on voit la bienveillance de tous quand un enfant slam (pour les ignorants, c’est le fait de se jeter de la scène dans le public qui te porte).

Voilà une magnifique soirée qui s’achève et je vais terminer cette chronique par une petite anecdote. Quand mon fils est né, je lui chantonnais la chanson "Bienvenue", dont les paroles étaient sur sa porte de chambre. Voilà c’est con, mais pour moi Lofofora est dans tellement de souvenirs.

Alors tu le sais, je vais t’encourager à aller les voir sur scène, à acheter ce nouvel album. Je serais forcément subjectif, mais j’espère sincèrement t’avoir donné l’envie, si tu ne connais pas, d’aller découvrir ce groupe.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Simple appareil de Lofofora
La chronique de l'album Omnia Vanitas EP de Lofofora
Lofofora en concert au Festival Garorock 2005 (samedi)
Lofofora en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Lofofora en concert à Hellfest Open Air Festival #14 (édition 2019)
L'interview de Lofofora (avril 2005)
L'interview de Lofofora (mardi 3 décembre 2019)
L'interview de Lofofora (mai 2022)

En savoir plus :
Le site officiel de Lofofora
Le Facebook de Lofofora


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 janvier 2023 : Culture pour tous !
- 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !
- 15 janvier 2023 : C'est la rentrée pour de vrai !
- 8 janvier 2023 : 2023, l'année des exploits !
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=