Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une histoire d'amour
La Scala  (Paris)  janvier 2020

Comédie dramatique écrite et mise en scène d’Alexis Michalik, avec Pauline Bression, Juliette Delacroix, Alexis Michalik et Marie-Camille Soyer (en alternance Lior Chabbat), Violette Guillon et Amélia Lacquemant).

Auteur, metteur en scène et comédien à succès, Alexis Michalik est un artiste touche à tout à la plume plutôt prolixe.

Après une rentrée littéraire qui a salué l’arrivée en librairie de son premier roman, "Loin", le voici reparti avec "Une histoire d’amour" à la conquête des planches, alors que pas moins de 4 de ses créations sont encore jouées aux quatre coins du monde ("Le Porteur d’histoire", "Le Cercle des Illusionnistes", "Edmond" et "Intra-Muros").

Cette fois-ci cependant il ne s’attelle pas seulement à l’écriture et à la mise en scène, mais retourne également à ses premiers amours scéniques en interprétant un des rôles titre du spectacle.

Une histoire d’amour est avant tout une histoire tout court, celles de plusieurs vies entremêlées par les relations et les émotions de ses protagonistes que l’on suit sur plus de 15 ans d’existence.

Tout commence en 2005 par une rencontre tout ce qu’il y a de plus courante et une discussion autour d’un café. Il y a d’une part Katia, jeune femme au passé familial douloureux qui a dressé de nombreuses barrières intérieures pour se protéger, et Justine plutôt inexpérimentée et équilibrée, incarnation parfaite de la jeune hétérosexuelle blanche que la vie a plutôt bien traitée.

Elles vont tomber amoureuses, s’unir, vouloir un enfant via une double insémination artificielle dont une, mais seulement une hélas, va fonctionner. Katia tombe enceinte, Justine s’éloigne. Le couple se sépare et Katia élève seule sa fille Jeanne.

Plusieurs années plus tard Katia tombe malade. Elle est condamnée. Qui va pouvoir s’occuper de sa fille ? William son alcoolique de frère, auteur cynique et amoché par la vie ? Justine ? Et Jeanne, adolescente sensible et précoce, qu’en pense-t-elle ?

S’enclenche alors une mécanique complexe de sentiments qui ne le sont pas moins, autour de l’amour, de son absence, de l’abandon, de la trahison, mais également de la beauté, de la création et au final, de la vie elle-même.

Avec "Une histoire d’amour", Alexis Michalik bascule sensiblement du registre qui a fait sa renommée, celui des récits historiques à tiroirs, vers une narration plus linéaire, plus épurée, au final plus intimiste et certainement plus propice à s’intéresser aux subtilités des âmes humaines.

Il n’en perd pour autant pas son sens du rythme, de la relance et de la répartie, entrainant avec brio le spectateur dans un perpétuel tourbillon de changements à vue, de joutes verbales drolatiques, de relances narratives et de musiques soigneusement placées pour exacerber les mots et les intentions.

Et s’il en fait parfois un peu trop, si les ficelles sont ci et là un peu épaisses, les bons sentiments trop exacerbés ou les situations convenues, c’est son sens du dosage et du timing qui maintient sans cesse la pièce sur le fil ténu de la réussite et fait passer sans coup férir le spectateur du rire au larme en un tour de main. Un véritable numéro d’équilibriste où, force est de constater spectacle après spectacle, il excelle.

Les comédiennes, impeccablement bien dirigées sont quant à elle absolument merveilleuses, drôles, justes, émouvantes et parfaitement complémentaires. À la douceur fuyante de Marie-Camille Soyer (Justine) répond la dureté et la souffrance de Juliette Delacroix (Katia), tandis que la grâce de Pauline Bression (Claire) et l’ingénue et très prometteuse Violette Guillon (Jeanne) contrebalancent le cynisme et le sourd désespoir de William joué par Alexis Michalik à la présence solaire, presque malgré lui.

Histoire universelle, casting impeccable, mise en scène intelligente et rythmée, cette histoire d’amour, complexe dans sa simplicité a tous les ingrédients d’un succès qu’on lui souhaite car mérité.

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2022-12-04 :
Gretel, Hansen et les autres - Théâtre de la Colline
Exil intérieur - Théâtre de la Reine Blanche
Peer Gynt - Lavoir Moderne Parisien
Farf is a ... - Théâtre Les Déchargeurs
Les 7 nuits de la reine - Théâtre de l'Epée de Bois
Pièce sans acteur(s) - Monfort Théâtre
Je ne suis pas de moi - Théâtre Le Lucernaire
3clowns - Théâtre Trévise
Carnet de la dernière pluie - Théâttre du Rond-Point
Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures - Théâtre Le 13ème Art
Les Spectacles -   

• Edition du 2022-11-27 :
Histoire(s) de baiser(s) - Lavoir Moderne Parisien
Sfumato, l'art d'effacer les contours - Théâtre Dunois
Nuit - Théâtre des Quartiers d'Ivry
La Cérémonie - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Avril Enchanté - Théâtre Le Guichet-Montparnasse
Je me souviens le ciel est loin la terre aussi - Monfort Théâtre
Depois do silêncio (Après le silence) - Le Centquatre
Playlist politique - Théâtre de la Bastille
Prenez garde à son petit couteau - Monfort Théâtre
Perte - La Piccola Scala
Deux amis - Théâtre du Rond-Point
Ruy Blas - Théâtre des Béliers Parisiens
 

• Archives :
Filles de personne - Le Laurier
Un bon job - La Manufacture des Abbesses
Un incident - Théâtre de la Reine Blanche
Sandra Colombo - Que faire des cons ? - Comédie des 3 Bornes
Au Coeur du Temps - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Klaire fait Grr - Le temps des sardines - Comédie des 3 Bornes
C'est un métier d'homme - Théâtre du Rond-Point
Herculine Barbin - Archéologie d'une révolution - Théâtre 14
Le Dindon - Théâtre Le Lucernaire
Nouvel Eden, chroniques d'un effondrement - Studio Hébertot
Canopée - Le Palais des Glaces
La Performance - International Visual Théâtre
La Galerie - La Scala
Smith & Wesson - Théâtre du Rond-Point
Rita au désert - Théâtre de la Colline
Liebestod - Théâtre national de l'Odéon
Le monde du silence gueule ! - Théâtre Le Luaernaire
Table rase - La Manufacture des Abbesses
Pour un temps sois peu - Théâtre de Belleville
Tombeau pour Palerme - Théâtre de Belleville
Le Monte-plats - Théâtre La Flèche
Gisèle Halimi, une farouche liberté - La Piccola Scala
Bégayer l'obscur - Théâtre de Belleville
La guerre n'a pas un visage de femme - Théâtre La Traversière
La Mer de Poséidon en caddie - Théâtre Les Déchargeurs 
Et pourtant j'aimerais bien te comprendre... - Maison de la Culture du Japon
Un jour en été - Théâtre de Poche-Montparnasse
Smile - La Nouvelle Eve
Dans 5 heures - Théâtre La Flèche
T.I.N.A. - Théâtre La Flèche
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (9)
- les derniers edito (1)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (4)
- les derniers spectacles (7464)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=