Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bombay Bicycle Club
Everything Else Has Gone Wrong  (Caroline Records)  janvier 2020

Dernier album des Bombay Bicycle Club, mais avant même d'emprunter les pistes de Everything Else Has Gone Wrong, une rétrospective est nécessaire. Pour mieux connaître et même assimiler les nuances musicales de cet album, permettons-nous de regarder le chemin musical parcouru par les Bombay.

Un premier album, en 2009 (I Had The Blues But I Shook Them Loose), tonitruant. L'encre en a coulé, et déjà étaient attribués des qualificatifs post-punk teenagers sur des morceaux engagés et qui déménageaient.

L'année d'après, étonnement ! On parlait encore il y a quelques mois de relève post-punk puis ce même groupe revient avec un album 100% acoustique, et pas de celle à déchirer les baffles mais plutôt à adoucir les mœurs. Bon, il faut l'avouer, on était plutôt sur un flop.

Loin de s'en ternir, les BBC reviennent aussi vite l'année d'après pour nous laisser découvrir un autre paysage musical du groupe. Ça se construit, des arrangements assurés et assumés, des sonorités appropriés et de nouvelles richesses de sons.

C'est bien à partir de ce troisième album que les Bombay Bicycle Club s'affirment dans un style synth-pop qui leur est propre. Et au fil de l'album suivant, on décèle des mélodies gratifiant les ouïes, des phrasés en tout bien construits.

Puis survient une pause à ce moment si propice à l'éclosion. Des projets persos s'élaborent pour chacun, sans grande conviction, et même pour le guitariste des études d'histoire de la guerre et de philosophie à Cambridge suivi d'un engagement politique, rien que ça. Mais certainement que ce choix fut pertinent et un véritable souffle pour éviter l'asphyxie.

Et enfin une retrouvaille, 5 ans après pour donner naissance à ce nouvel album Everything Else Has Gone Wrong auquel ils ont su nous faire languir avec des parutions de beaux morceaux bien espacées sur le temps, de quoi faire crisser les plus impatients.

En effet, il y avait du prometteur dans ces premiers morceaux charnus de sonorités entraînantes aux synthés comme à la guitare. Cette promesse se maintient dorénavant dans l'album au grand complet.

L'histoire ainsi contée est présente dès le premier morceau "Get Up" aux allures d'un démarrage d'une nouvelle ère dans une quiétude partagée, calme mais sans engagement avec une instrumentation sur la retenue, une bande-annonce pour la suite.

Cet album ne déroge pas aux sonorités accomplies des deux précédents albums et ainsi le groupe s'affirme en un pop-rock avec des thèmes maintenus par des nappes de claviers.

Malgré certains passages s'enlisant ("Good day", "Do you feel loved"), un rythme est maintenu par le panache de quelques titres flirtant sur l'énergie des Two Door Cinema Club ("Is it real").

Quelques notes désordonnées ou d'imprécisions se révèlent au fil des titres, on y reconnaît cependant des arrangements moins confus ("Eat, sleep, wake (nothing but you)") que sur les précédents albums.

Pas totalement rock indé mais plus pop indé, voire psychédélique, de bonne facture mais plutôt silencieux et un manque d'audace pouvant laisser quelques fans en retenue. Conservons tout de même une réunification contre toute attente et une belle nostalgie nourrit de l'expérience commune de cette pause.

Alors gardons l'entité des Bombay Bicycle Club qui nous assurent une identité semblant assumée dans cet album Everything Else Has Gone Wrong, et il y a du beau, profitons.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album So Long, See You Tomorrow de Bombay Bicycle Club
Bombay Bicycle Club en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du dimanche
Bombay Bicycle Club en concert au Festival International de Benicàssim #18 (vendredi 13 juillet 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Bombay Bicycle Club
Le Soundcloud de Bombay Bicycle Club
Le Facebook de Bombay Bicycle Club


Séb.T         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=