Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Anne-Marie la beauté
Théâtre de la Colline  (Paris)  mars 2020

Monologue dramatique écrit et mis en scène par Yasmina Reza interprété par André Marcon.

Une vieille femme au physique hommasse vêtue comme une ménagère apprêtée des années 50 et assise, quoi que sur une méridienne, évoque "La Femme assise" apparue en 1964 sous le crayon du dessinateur et dramaturge Copi sur une page du magazine le Nouvel Observateur.

Une vieille femme au physique hommasse vêtue comme une ménagère apprêtée des années 50 et assise, quoi que sur une méridienne, évoque "La Femme assise" apparue en 1964 sous le crayon du dessinateur et dramaturge Copi sur une page du magazine le Nouvel Observateur.

La similitude ne s'avère pas saugrenue d'autant que le personnage protagoniste du monologue intitulé "Anne-Marie la beauté" écrit par la romancière et auteure dramatique Yasmina Reza porte sur le monde et, notamment, sur sa vie un regard presque philosophique, innervé d'humour décapant et d'autodérision.

Anne-Marie la beauté, Anne-Marie Mille pour l'état civil, prend la parole en s'adressant à un(e) journaliste invisible qui a entrepris de recueillir ses propos sur la carrière d'une amie récemment défunte, comme elle comédienne de théâtre, avec laquelle elle a débuté mais qui a acquis une certaine notoriété alors qu'elle est demeurée dans la catégorie des appelés non élus.

Et la dame va dériver en confidences tant autobiographiques que sur le monde des théâtreux délivrées sous forme de vignettes sans chronologie linéaire mais suscitées par l'esprit d'escalier et un regard .

La scénographie "boîte à chaussure" polysémique de Emmanuel Clolus - trois murs gris, parfois a peine animés de la projection de silhouettes toutes aussi grises, celles réalisées par le peintre Orjan Wikstrom, encadrant le plateau presque vide, évoque tant un espace mental, une chambre austère qu'une cellule de réclusion.

Et surtout elle signifie la pétrification de la solitude et de l'attente de la mort que la dame tente, sinon de déjouer, du moins de retarder en livrant ses réflexions illustrées sur le pathétique et le dérisoire d'une vie que seul le théâtre a pu rendre supportables.

Au jeu, pour cette partition écrite sur mesure par Yasmina Reza qu'elle met en scène, et dont il est un des compagnons de route théâtrale, André Marcon campe parfaitement cette femme à la fois tendre et féroce qui joue son meilleur rôle, le sien, dans une composition totalement maîtrisée.

Du grand art du comédien.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 4 décembre 2022 : L'hiver approche
- 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre
- 20 novembre 2022 : La coupe n'est plus dans le vent
- 13 novembre 2022 : Fichu Vendredi 13
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=