Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ozark Henry
The sailor not the sea  (EPIC / Sony BMG)  août 2005

Ozark Henry. Un prête-nom pour Piet Goddaer, un fourre-tout musical, des influences plein le cabas et un quatrième album rentre-dedans qui fait de la Belgique la terre d'asile définitive des créations originales.

Un bout de terre rêvée où se croisent pêle-mêle Ghinzu, Girls in Hawaï, dEUS, Ann Pierle, Arno…Et Ozark Henry.

On l'avait simplement croisé au détour d'une page. Une page de bons plans pour les cadeaux de fin d'année, le regard fier sur sa pochette noire ; l'air mystérieux et la mèche rebelle empruntée à Jay Jay Johanson. Et puis on était sorti du métro, l'idée avait germée sur le trottoir : Il fallait revenir à The sailor not the sea, ce titre alambiqué, ces chansons dérivatives.

Ces chansons, dix chansons, autant de bonheur pour finir l'année. La finir tout simplement sur une note positive, portée par le chant lointain d'un pécheur de mélodies. Loin des rivages, La donna mobile plante le décor et empile les couches atmosphériques pour créer le nouveau courant. Du trip pop. Batteries low-tempos, basse discrète et voix haute perchée, La donna mobile permet de croire encore aux concepts albums, écoutables d'un trait, sans lassitude.

L'émotion de la voix de Piet Goddaer coupe le souffle et l'on cherche la ventoline sur Indian Summer, tout clavier dehors, belle comme un soleil qui se couche. Cette voix de crooner flamand, ces violons pincés, rythmique impec', la mélancolie… On compte les secondes qui s'égrènent, le spleen belge sans doute qui fait son effet.

Si Ozark Henry reste dur à définir, sorte d'ovni musical oscillant entre la world music et la pop raffinée, The sailor not the sea touche au cœur comme un patchwork variant les ambiances, les décors. Résolument rock aérien sur "Jocelyn it's crazy" (Ses guitares en reverb'…), ambiance cosy sur "Give yourself a chance with me", ritournelle à la manière de Coldplay sur "At sea"…

Si l'on reconnaît un album à la mémorisation facile de ses refrains, The Sailor not the sea s'installe dans le peloton de tête. Facile sans compromis, difficile sans obstacle, les émotions sans les larmes, ce quatrième album s'affirme comme une réussite. Structure hybride portée par un collectif hors pair, Ozark henry tente la Soul intimiste sur "Free Haven" ou l'instrumentale inspirée sur "The Sailor not the sea" (très Morcheeba dans le style).

A l'heure des featurings intempestifs, Piet préfère la collaboration, et pas la pire. En allant chercher Jaki Liebezeit, mythique batteur de Can (auteur du plus bel album Krautrock, Tago Mago), Ozark Henry frappe haut et fort, assurant un rythme endiablé et tribal à ses compositions. Un bien bel effort donc, pour un artiste, un vrai puisant ses influences autant du coté d'Eno que de Peter Gabriel.

De belles références pour un prêtre de cantiques modernes à découvrir très, mais alors très rapidement. Avant l'extinction des feux.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Une 2ème chronique de l'album The sailor not the sea de Ozark Henry
Ozark Henry en concert à La Maroquinerie (19 décembre 2005)
Ozark Henry en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
L'interview de Ozark Henry (décembre 2005)

En savoir plus :

Le site officel de Ozark Henry


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=