Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ozark Henry
La Maroquinerie  (Paris)  19 décembre 2005

Il fait bon être belge par les temps qui courent. De surprises en extases, on découvre progressivement l'immensité de ce petit pays.

Musicalement j'entends. Coincé entre Ghinzu et dEUS, Half Asleep et Ann Pierlé. Et ce soir Ozark Henry. On est presque déçu, en un sens, que la salle se remplisse et que le monde afflue, tant l'écoute de Sailor not the sea nous aurait fait croire que Piet Goddaer ne chantait que pour nous, l'auditeur transi par la lumière intimiste de ses compositions.

Comble du bonheur, pas de première partie ; de quoi se dire que ce soir Ozark Henry est seul avec nous, près des enceintes. Prêt à déclarer les hostilités pacifistes d'un quatrième album salué par la presse.

Si les titres du dernier opus ne dénotent nullement avec les anciens ("Word up" et sa touche gospel…), les ambiances elles restent uniques. Il faut à ce stade parler d'ambiance et d'atmosphère, non de musique, tant Piet Goddaer parvient par sa voix à enchanter, au sens littéral du terme.

Sosie de Jay Jay Johanson, ressemblance avec Chris Martin – pour ses intonations vocales -, Piet reste loin des contrefaçons. Et entame "Jocelyn it's crazy" et "Vespertine" comme des classiques, derrière son clavier et droit comme un i.

Point de show à l'anglaise, on parle musique là, seules les mélodies s'échappent de la scène, comme sur "Indian Summer", le slow hivernal qui turbine sec. Ses claviers, son refrain…

On pense à Coldplay, Brian Eno, on pense surtout à Piet Goddaer, sobre comme un alcoolique belge, droit dans ses bottes, à la hauteur de sa voix entendue sur disque.

La foule, assise en tailleur, est étonnamment réceptive à la redécouverte des précédents albums comme Birthmarks, preuve que les bons titres comme "Rescue" n'ont pas besoin de marteler les ondes pour se faire un nom.

Soutenu par un groupe solide quoi que belge (sic), des requins de studio flamands (re-sic) à la quarantaine bedonnante, Piet assure. Piet confirme le bien qu'on pense de lui.

Comme si l'on pouvait encore en 2005 être capable des meilleurs arrangements et bidouillages sur un clavier et malgré tout captiver un salle grâce à des chansons anglo-saxonnes chantées par un belge qui lorgne du coté de l'Allemagne.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The sailor not the sea de Ozark Henry
Une 2ème chronique de l'album The sailor not the sea de Ozark Henry
Ozark Henry en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
L'interview de Ozark Henry (décembre 2005)

En savoir plus :

Le site officel de Ozark Henry

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2023-01-29 :
Billy Nomates - Cacti
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Maxime Chamoux (Pharaon de Winter) (émission 16 saison 4)
Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk - Prokofiev Violins Concertos
Paddang - Skopitone Sisko - Madam - Gliz - Dropdead Chaos - Ni Vus Ni Connus
Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid - Un violon dans l'histoire
Louis-Noël Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises - An Unexpected Mozart
Quatuor Van Kuijk - Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1
Guilhem Fabre - Bach / Rachmaninov
-Bat- - Quadrachromie

• Edition du 2023-01-22 :
Listen in Bed - Daisy (émission 15 saison 4)
La Mare Aux Grenouilles #59 - Talk Show Culturel
Haylen - Archie Deep - Le Grand Mal - Rivière - Treponem Pal - Ni Vus Ni Connus
Patrick Burgan - Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling
Isil Bengi - Agni Kunda
Mojo Sapiens - Empire of Dust
Gaz Coombes - Turn the car around
Gaspard Guerre - Translation Mao
Sker - Insomnia EP
Cancre - Tout s'efface
Fabrizio Chiovetta - Schumann
 

• Archives :
Lunt - Remember we were waiting for the snow
Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux - Rendez-vous
Muyiwa Kunnuji's Osemako - A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)
Sun - Brutal Pop II EP
Augenwasser - The Big Swin
Monsieur Lune - Écrans Plats
Not Scientists - Bilbao Kung-Fu - Grandma's Ashes - Paradis Minuit - Ni Vus Ni Connus
Nicolas Jules - Carnaval Sauvage
Listen in Bed - The fine print (Euphoria) (émission 13 saison 4)
La Pietà - Interview
Stan Mathis - 57.75
Emmanuel Borghi Trio - Watering the good things
Nathan Roche - A Break Away
Maîtrise des Bouches du Rhône - Asmarä Choeur de chambre - Requiem de Fauré - Poulenc - Henric
Shijin - Playful
Quatuor Psophos - Haydn - Opus 54
Les Lullies - Dernier soir
La Mare Aux Grenouilles Spéciale 2022 - Talk Show Culturel
44èmes Rencontres Trans Musicales de Rennes - Les Trans 2022 - Astéréotypie - Dalle Béton - Sarakiniko - Vicky Veryno - Grace Cummings
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Midget! (émission 12 saison 4)
Magdalena Geka & Kishin Nagai - Béla Bartók : Sonatas & Rhapsodies For Violin And Piano
Banjo Metal Nation - Resonator
Frank Rabeyrolles - Boat Songs
Magon - Enter by the narrow gate
Band of Dogs - Vol III.
Bonkers Crew - Coco Chérie
Freak It Out - Re:[activate]
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Thomas VDB (émission 11 saison 4)
Houle - Houle EP
LUX the band - Gravity
- les derniers albums (7029)
- les derniers articles (320)
- les derniers concerts (2360)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1119)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=