Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Ordre moral
Mario Barroso  (Paris)  septembre 2020

Réalisé par Mario Barroso. Portugal. Drame. 1h31 (Sortie 30 septembre 2020). Avec Maria de Medeiros, Marcello Urgeghe, João Pedro Mamede et João Luís Arrais.

Les amateurs du grand cinéma portugais, celui réalisé par les légendaires Manoel de Oliveira et Joao César Monteiro et par le cousin chilien Raoul Ruiz, tous produits par Paolo Branco, retrouveront avec nostalgie son ambiance incomparable dans "L'Ordre moral" de Mario Barroso.

Sous-titré "L'histoire d'une femme libre", il est aussi l'occasion de donner à Maria de Medeiros l'un de ses plus beaux rôles, celui de Maria Adelaide Coelho da Cunha.

On y découvrira le Portugal d'avant Salazar, en pleine épidémie de grippe espagnole et oscillant entre modernité et conservatisme. Le personnage joué par Maria de Medeiros y réunit toutes les aspirations des Portugais à participer au monde de l'après-guerre alors que ses ennemis réactionnaires veulent à tout prix garder leur pouvoir et maintenir le pays dans des structures archaïques pour mieux le contrôler.

Héritière d'un journal important, Maria Adelaide Coelho da Cunha va être spoliée par son mari et, à l'instar de ce qui est arrivé à Camille Claudel en France, celui-ci va la faire interner. On ne peut pas être femme et vouloir jouir de sa liberté sans être folle.

"L'ordre moral" de Mario Barroso est formellement une splendeur et nul besoin d'épiloguer quand on sait qu'il a photographié les plus grands films lusitaniens depuis quarante ans, à commencer par ceux de Manuel de Oliveira, dont le sublime "Val Abraham" et ceux de Joao César Monteiro.

Il a aussi trouvé en Maria de Medeiros l'actrice idéale pour incarner cette femme qui voulait briser les carcans d'une société portugaise qui venait de devenir une république mais sans pour autant chasser tout l'archaïsme de la monarchie, et notamment son puritanisme chrétien.

Aimer son chauffeur était pour une femme de la haute société pire qu'un crime moral, c'était pratiquement équivaloir à un dérangement mental, alors que dans le même temps, son peu scrupuleux mari pouvait collectionner les maîtresses.

Mais le film de Mario Barroso se situe dans une période où le Portugal pouvait encore basculer vers autre chose qu'un régime qui allait étouffer le pays justement sous un ordre moral passéiste, à l'écart de toutes les évolutions et révolutions européennes.

C'est pour cela que son personnage survit à tous les épisodes les plus noirs auxquelles elle est confrontée, et notamment son long séjour dans un hôpital psychiatrique digne de celui de Camille Claudel.

Au lieu d'être un pur drame montrant le sort des femmes vers 1920, "L'Ordre moral" de Mario Barroso est aussi une espèce de feuilleton elliptique avec parfois des ambiances à la Arsène Lupin, peuplées d'anarchistes en autos d'époque.

Au final, un film plus baroque qu'il n'y paraît malgré un titre n'annonçant ni péripéties ni fantaisie. Un film d'esthète qui ne prend jamais la tête.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 janvier 2023 : Culture pour tous !
- 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !
- 15 janvier 2023 : C'est la rentrée pour de vrai !
- 8 janvier 2023 : 2023, l'année des exploits !
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=