Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lorsque Françoise paraît
Théâtre Lepic  (Paris)  octobre 2020

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Eric Bu, avec Sophie Forte, Christine Gagnepain et Ste?phane Giletta.

De petite fille à grand-mère, sous la plume et les indications d'Eric Bu, Sophie Forte ressuscite celle que sa fille Catherine, sous le charme du spectacle, appelle une "étrange petite fille" : Françoise Dolto.

Sous-titré "Comment devient-on Françoise Dolto?", "Lorsque Françoise paraît" est la seconde "biographie théâtrale" d'Eric Bu, qui, avant le confinement, avait déjà donné vie avec Elodie Menant, merveilleuse dans le rôle, à Arletty dans "Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ?".

Avec la même empathie que pour la native de Courbevoie, Eric Bu, sans s'en tenir strictement au carcan de la chronologie, raconte la vie très intense de Françoise Marette, future épouse de Boris Dolto.

On saura en moins de 90 minutes aussi hilarantes qu'émouvantes, et surtout toujours passionnantes, comment une petite fille d'un milieu très catholique et très conservateur va révolutionner le regard des adultes sur les enfants.

Bravant avec une volonté d'acier tout ce que son milieu refusait aux femmes, faites pour le mariage et la maternité et jamais pour le travail et les études, elle sera bachelière, médecin, psychanalyste, partenaire de Lacan, heureuse mère de Carlos (le chanteur), star médiatique.

Et cela avec une mère morbide et pas toujours attentionnée, vivant dans le souvenir de Jacqueline, l'aînée morte et parée de toutes les qualités qu'elle déniait à Françoise, qui, dès l'enfance, avait pour elle la lubie de s'imaginer "médecin d'éducation"...

Sur une scène peuplée d'un fauteuil, d'une chaise et d'un grand meuble à tout faire (de poser les chapeaux à s'asseoir), Eric Bu a conçu son spectacle en saynètes assez brèves. Sophie Forte en Françoise Dolto à tous les âges est entourée de Christine Gagnepain et de Stéphane Giletta qui se transforment en nombreuses personnages.

Christine Gagnepain excelle dans le rôle de la mère et Stéphane Giletta multiplie les clins d'oeil malicieux. Tour à tour père ou mari de Françoise, il sera aussi Lacan, Carlos, Jacques Pradel, Bernard Pivot et bien d'autres.

Jamais théorique, Eric Bu montre même la pratique de Françoise toujours à l'aide de ses partenaires se transformant alors en enfants ou en parents éplorés.

Si l'on consulte une biographie de Françoise Dolto, on risque de se perdre dans les détails de cette vie si bien remplie. Pas Eric Bu qui a su conter l'essentiel, se défier des polémiques sans pour autant cacher les réticences et les malentendus occasionnés par les méthodes de la "grand-mère de la psychanalyse" qui, désormais, occupe le fronton de tant d'écoles. Il rend une copie parfaite sous une forme très personnelle qu'on ne peut qu'aimer tellement on y sent le plaisir de faire partager sans ennuyer.

Cette année 2020 sera pour lui celle de la consécration, puisque, outre ses deux "biographies théâtrales", où triomphe toute sa fantaisie, il n'a pas oublié qu'il était d'abord un cinéaste, en signant "Le retour de Richard 3 par le train de 9 h 24", film qui lui aussi a pour but de combattre l'épidémie de morosité actuelle.

On y retrouve aux côtés d'Hervé Dubourjal une pléiade d'acteurs, car Eric Bu - on l'a compris - les adore, et parmi eux, évidemment Sophie Forte sur laquelle il faut conclure, en répétant à l'envi qu'elle est une extraordinaire Françoise Dolto et une extraordinaire actrice tout court.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre
- 20 novembre 2022 : La coupe n'est plus dans le vent
- 13 novembre 2022 : Fichu Vendredi 13
- 6 novembre 2022 : Enfin l'automne
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=