Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Théo Charaf
Théo Charaf  (Wita Records)  janvier 2021

Quand on lit le dossier de presse de Théo Charaf, on peut lire : traversé par les esprits de Mississippi John Hurt, Skipe James, Blaze Foley ou tous ces folksingers des grands espaces cabossés par l'existence de la route.

Ce qui peut paraître a priori assez pompeux quand on a à peine 27 ans et jamais sorti d’album et pourtant, dès que les premières notes de "Vampire" qui ouvre l’album résonnent, on est complètement subjugué par la musique de Théo Charaf.

Ce jeune homme de 27 ans qui joue de la guitare et chante avec un supplément d'âme de ceux qui le font pour les bonnes raisons, pour s'exprimer et passer un flambeau qui réchauffe plutôt que par imitation.

Il est venu au blues après avoir joué dans des groupes de punk-rock, et c’est en passant par le rock et les vieilles racines de Led Zeppelin ou des Stones qu’il est arrivé là où il est aujourd’hui.

Effectivement, Théo Charaf est bien traversé par les esprits de Mississippi John Hurt entre autres. Il rend aussi hommage à Skip James en reprenant deux titres : "Devil Got My Woman" et "Hard Time Killing Floor".

Son album est un concentré de folk blues avec une voix grave, posée et des compositions simples, en apparence, mais terriblement efficace pour les amateurs du genre. Sur le premier titre "Vampire", la guitare me rappelle un titre de Bon Jovi mais très vite on est aspiré par le titre qui prend son envol. L’album est un très bon album de folks et debBlues, vous connaissez mon goût pour les étiquettes depuis le temps.

Après quelques rencontres, notamment celle de l'illustrateur et fan de blues Jean-Luc Navette qui va signer la pochette de ce premier album, qui n’est pas sans évoquer un peu Neil Young je trouve et qui avait signé en son temps celle de Triple Ripple d’Automatic City, que j’avais déjà trouvé très belle et qui est complètement différente, il va être mis en contact avec le label Wita Records.

Ils vont alors donner une chance à Théo Charaf, leur coup de cœur et vont sortir son premier album, le deuxième pour le label. Album enregistré et mixé chez Electronic Recording, le studio vintage d’Hervé Bessenay.

Le rêve de Théo Charaf est de vivre de sa musique et lui qui a commencé sa carrière à Lyon à servir des bières pendant 8 ans dans les salles de concert sera, on le souhaite tous, dans ses mêmes salles mais sur scène.

Le label Wita Records a été créé entre autres par deux membres de Automatic City qui sont Éric Duperray et Emmanuel Mercier. Si ces deux-là dans leur groupe jouent de la musique en aventuriers et en alchimistes, ils veulent aussi produire de la musique, la leur et puis celle des autres.

Voilà donc leur fantaisie libertaire, leur soif d’aventure, devenir une ligne directrice. Ils ont des beaux projets : un live d’Automatic City et un album des Dynamics également. Dont on ne manquera pas de parler en temps et en heure.

On leur souhaite une longue carrière et que leur production rejoigne sur les étagères des disquaires des titres et des albums qui ne prendront jamais la poussière.

 

En savoir plus :
Le Bandcamp de Théo Charaf
Le Facebook de Théo Charaf


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-05-26 :
Festival Rock In The Barn #15 (édition 2024) - Unschooling - Divorce - Samba de la Muerte - Vlure - Deadletter - JC Satan - Deeper - Loverman - Ellah A Thaun - Ditter - Peniche - Johnnie Carwash - Maddy Street - Dude Low - Augusta - Ultranouk - Carriegoss
Thomas Jarry - Bach : Cello suites
Ezéchiel Pailhès - Ventas Rumba
Ensemble Hexaméron - Pasticcio - Paris 1801
Festival More Women On Stage #3 (édition 2024) - Jeanne Added - Venin Carmin - Pythies TTRRUUCES - Ytso & Wayne - Les Shirley - Fallen Lillies - Dream Wife
Florian Noack - I wanna be like you
Arbas - L'écho des brasiers
Blue Deal - Can't Kill Me Twice
Jules & Jo - Le futur est génial

• Edition du 2024-05-19 :
La Mare Aux Grenouilles #85 - Talk Show Culturel
Matt Low - Une vie Cool
Morgane Imbeaud - The Lake
Nicolas Paugam - La balade sauvage
Elysian Fields - What the thunder said
Sylvain Daniel - Slydee
Bad Juice - Amour Noir
Caesaria - Tonight will only make me love you more
Bruit d'Avril - Session Bruit d'Avril
MATW - Soft Michel - Sun - Sunshade - Seppuku - Servo - Dye Crap - Ni Vus Ni Connus
Space Alligators - London Tropical
 

• Archives :
Darius - Murmuration
La Mare Aux Grenouilles #84 - Talk Show Culturel
Isolation - Creatures Lies
Prudence Hgl - Newcastle
Jéhan - On ne sait jamais
The Everminds - Colliding Spaces
AA & Les Oneiroi - Le Souffle de l'Hybris
Comédie Noire - Hermetic Delight - Gogojuice - Cosmopaark - L'Ambulancier - No Money Kids - Ni Vus Ni Connus
Marine Thibault - Sublimer
Mélys - For Once EP
Johnnie Carwash - TV Sundaze - Le Clapier
Edgär - Edgär is Dead
The Darts - Boomerang
Olivier Marois - Tu sauras pas quoi faire de moi
Les Soucoupes violentes - J'irai Ailleurs
Johnnie Carwash - Interview
Isolation - Resto Basket - Greyborn - Bad Juice - Last Temptation - One Rusty Band - We Hate You Please Die - Ni Vus Ni Connus
Jacky Molard & François Corneloup Quartet - Entre les terres
Trio SR9 & Kyrie Kristmanson - Venus Rising
Yann Jankielewicz, Josh Dion & Jason Lindner - Keep It Simple
Watertank - Liminal Status
Fontanarosa - Take a Look at the sea
Fishtalk - Out
Ambre - Génération (Tome 1)
Whispering Sons - The Great Calm
Vesperine - Perpétuel
Burning Heads - Embers Of Protest
Waxahatchee - Tigers Blood
Bertrand Betsch - Kit de survie en milieu hostile
Nikita Mndoyants - Prokofiev
- les derniers albums (7539)
- les derniers articles (357)
- les derniers concerts (2397)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1132)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (9)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=