Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Henri Cartier-Bresson - Revoir Paris
Musée Carnavalet  (Paris)  Du 15 juin au 31 octobre 2021

Le Musée Carnavalet et la Fondation Henri Cartier-Bresson proposent une exposition dédiée à l'oeuvre du photographe Henri Cartier-Bresson centrée sur la capitale française dont l'intitulé polysémique "Henri Cartier-Bresson - Revoir Paris fleure la nostalgie.

Revoir peut s'entendre simplement au premier degré comme "voir à nouveau" mais également comme un "au revoir" à des temps révolus.

D'autant que les commissaires scientifiques Anne de Mondenard, conservatrice en chef au Musée Carnavalet, Agnès Sire, directrice artistique, et Aude Raimbault, conservatrice des collections à la Fondation Henri Cartier-Bresson, ont opté pour un parcours chronologique s'achevant en 1968.

Scénographié par Alexis Patras, qui mise sur des cimaises à claire-voie pour dynamiser la relative étroitesse de l'espace muséal tout en ménageant un point de fuite, la déambulation est scandée par de nombreux tirages originaux dont une trentaine d'inédits, des publications ainsi que d'enregistrements audiovisuels.

Henri Cartier-Bresson, un homme dans la ville

Les commissaires le qualifie de "flâneur entre deux rives" et "artiste libre qui cultive les contraires : le reportage et l’image isolée, Paris et le reste du monde, la photographie et le dessin, l’engagement mais sans parti, la commande et son propre rythme". Tout est dit et confirmé par la visite.

Une visite qui commence avec quelques éléments mémoriels, comme l'appareil Leica et le "First album" des années 1929-1931

Cartier-Bresson, dont la référence tutélaire est Eugène Atget et la photographie documentaire, sillonne la capitale, les quais de Seine, ses beaux quartiers, avec la série "Rue Royale" mais aussi ses quartiers populaires avec leurs habitants et leurs travailleurs, des forts des Halles aux plâtriers du Quai de Javel.

l

Et il s'aventure en périphérie dans la petite couronne pour saisir tant les moments heureux, comme ceux passés dans les guinguettes de Joinville-le-pont, que le quotidien des miséreux dans le bidonville de Nanterre.

Cartier-Bresson fait des incursions dans le photojournalisme engagé en couvrant les grands événements d’actualité comme la Libération de Paris, les Six jours de Paris au Vélodrome d'hiver en 1957 et les manifestations des années 1960.

La visite n'est pas exempte de découverte pour le non exégète de Cartier-Bresson avec les portraits de figures des années d'après guerre, écrivains et artistes, tels, et entre autres, Jean-Paul Sartre, Irène et Frédéric Joliot-Curie, Louis Aragon, Christian Dior et Albert Camus, présentés en regard de l'album monographique "Images à la sauvette" avec une couverture originale de Matisse publié en 1952 et regroupant les photographies des vingt premières années de sa carrière.

Il y twiste le caractère nécessairement posé inhérent au genre du portrait en procédant à une scénarisation, notamment en scène de rue, Ce qui initie une réflexion critique sur sa doxa, la prise d'images sur le vif, qui a été institutionnalisé sous les termes "instant décisif".

A voir en résonance avec l'exposition "Eugène Aget - Voir Paris" proposée par les mêmes commissaires à la Fondation Henri Cartier-Bresson et poursuivre avec l'exposition concomitante "Henri Cartier-Bresson - Le Grand Jeu" à la Bibliothèque nationale de France.

Par ailleurs, l'année 2021 est celle de la réouverture du Musée Carnavalet après sa rénovation ce qui incite à la visite en accès gratuit de ses collections permanentes relatant l'Histoire de Paris depuis ses origines.

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée Carnavalet

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée Carnavalet


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=