Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce True Mothers
Naomi Kawaze  (juillet 2021) 

Réalisé par Naomi Kawaze. Japon. Drame. 2h20 (Sortie 28 juillet 2021). Avec avec Hiromi Nagasaku, Arata Iura, Aju Makita, Takedo Tanaka et Miyoko Asada

Depuis Ozu et bien d'autres cinéastes japonais, on connaît l'importance du thème de la famille dans le cinéma nippon.

Récemment, Hirozaku Kore-Eda en a fait avec bonheur l'essence de son cinéma ("Tel père, Tel fils", "Une affaire de famille"). On peut aussi citer Koji Fukuda, dont on est en train de découvrir les œuvres majeures ("Hospitalité", "Harmonium").

Avec "True Mothers", Naomi Kawase les rejoint pour aborder le problème de l'adoption, des deux côtés "maternels". La réalisatrice qu'on a connue plus portée sur les symboles, plus encline à un cinéma contemplatif et esthétique aborde, sans totalement renier sa manière de filmer, des choses plus terre à terre, troque son penchant pour les fins de vie pour suivre l'avènement d'un enfant et ce qui se cache derrière comme drame ou comme souffrance.

Une fois encore, elle plonge en immersion dans les non-dits de la société japonaise. Une jeune fille, presque une enfant, découvre l'amour sans y être préparée et se retrouve enceinte. Une jeune femme comblée socialement ne peut avoir d'enfant cherche.

Dans les deux cas, elles risquent d'être à l'index d'un monde qui ne supporte pas "l'anormalité", la transgression même involontaire de la norme est une faute qu'on va leur imputer et qui risque d'en faire des "marginales".

Alors, on découvre l'existence d'un lieu presque paradisiaque où les jeunes filles viennent passer leur grossesse loin de l'hostilité de leur milieu, et où les adoptants, qui financent ce séjour, viennent chercher ces enfants que leurs jeunes mères sont contraintes d'abandonner en signant une renonciation définitive...

Mais, quelques années plus tard, qui dit que la jeune fille ne sera pas obsédée par cet enfant perdu ? Ne souhaitera-t-elle pas le rechercher, le reprendre ? C'est le thème de "True Mothers" de Naomi Kawase.

On y vit cette confrontation des deux mères avec beaucoup d'émotion retenue avant d'être pris dans un flot lacrymal dont il ne faudra pas avoir honte. Sans être un mélo, le film décrit des sentiments forts qui n'échappent pas à la voie des larmes... et c'est tant mieux.

Naomi Kawase sait éviter le pathos et a pris soin de faire de ses personnages des êtres sans autre arrière pensée que de défendre leur bonheur ou de tenter de le retrouver. Les deux femmes d'âges et de milieux différents sont de belles personnes et la résolution du film semble le prouver.

L'intrusion de la réalisatrice dans l'univers des familles donne un film moins rationnellement construit que chez son collègue Kore-Eda mais propice à plus d'affects. On sent aussi une grande maîtrise sur l'objet film qui fait d'elle sans doute la plus grande cinéaste actuelle dont, désormais, il faut forcément suivre toutes les propositions.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 8 mai 2022 : Jour de paix !

Encore tant de guerres en ce jour de célébration de la paix qu'est le 8 mai. Croisons les doigts pour que tout cela s'apaise et n'oubliez pas, la culture est un rempart contre la barbarie... paraît-il.

Du côté de la musique :

"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys
"Peninsular III" de Robin Foster
et toujours :
"Jusqu'à la lumière" de Baptiste W. Hamon
"Désolé pour les fantômes" de Benoît Dorémus
"Torches of freedom" de Burning Heads
"The call" de Mudweiser
"#fakenews" de Dubioza Kolektiv
"A room of mirrors" de Emiliano Gonzalez Toro & Zachary Wilder
"Oui / Cubique" de Pierre de Bethmann
"Ravel influence(s)" de Trio SR9
"Ocean of days" de January Sons
"Say waht you will" le mix #16 de Listen In Bed à écouter

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"George Dandin ou le Mari confondu" au Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet
"Tout feu Tout femme" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Chaises" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Le chômeur" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"Caligula" au Studio Hébertot
"Le premier sexe" au Théâtre de la Reine blanche
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le Livre de l'intranquillité" au Théâtre Les Déchargeurs
"Pardonne-moi de me trahir" au Théâtre Les Déchargeurs
"Tout commence toujours par une histoire d'amour" au Théâtre de Belleville
"Bien sûr oui ok" au Théâtre 13/Glacière
des reprises :
"Peer Gynt" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Dieu habite Dusseldorf' au Théâtre Le Lucernaire
"La Femme qui marche" au Théâtre Pixel
"Les Bijoux de pacotille" au Théâtre 14
"Oh-la-la oui oui - Swing des années folles" au Théâtre de Passy
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Shirley Jaffe - Une américaine à Paris" au Musée national d'art moderne-Centre Pompidou
dernière ligne droite pour "Le Design pour tous : de Prisunic à Moniprix, une aventure française" au Musée des Arts Décoratifs
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle:
un documentaire : "Maître Contout - Mémoire de la Guyane" de Xavier Gayan
en streaming gratuit avec :
"Les chansons que mes frères m'ont apprises" de Chloé Zhao

"Qui vive" de Marianne Tardieu
"Amore" de Luca Guadagnino
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et le cinéma d'Arnaud Desplechin en 4 films

Lecture avec :

"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia
et toujours :
"Fup (l'oiseau canadèche)" de Jim Dodge & Tom Haugomat
"Au printemps" de Karl Ove Knausgaard
"La stupeur" de Aharon Appelfeld
"Le pas de la manu" de Baptiste Deyrail
"Les yeux de travers" de Guillaume Collet
"Russie-Turquie, un défi à l'occident" de Isabelle Facon

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 19 juin 2022 : Voilà l'été
- 12 juin 2022 : Votez pour la culture !
- 6 juin 2022 : Un festival de nouveautés
- 29 mai 2022 : En route vers l'été
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=