Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ottilie [B]
Coeur <3  (Du Vivant ! / L'Autre Distribution)  août 2021

Dire que l’on aime Ottilie [B] chez Froggy’s Delight est un euphémisme. Nous l’adorons depuis ses débuts, avec son premier album Histoire d’O2 puis son superbe deuxième album Passage, datant déjà de 2017.

C’est donc un immense plaisir que celui de la retrouver en cette rentrée 2021 et cette fin d’été avec un nouvel album intitulé Cœur <3. Comme l’artiste sait ne jamais faire comme les autres, cet album a d’abord connu ses premiers battements sur scène, très vite arrêté par le contexte sanitaire.

Dès la première écoute de l’album, et il en faut plusieurs pour véritablement rentrer dans l’œuvre d’Ottilie [B] et en profiter totalement, on sent que cet album est taillé pour la scène, pour être au cœur d’un dispose permettant au public d’être en immersion avec sa musique. Des premiers concerts sont d’ailleurs prévus dès le mois d’octobre, Ottilie [B] ayant déjà fait quelques festivals cet été, je vous invite fortement à aller découvrir cette artiste sur scène.

Cœur <3 est un album superbe, dans la lignée des précédents. Une première écoute permet de se remettre dans l’univers d’Ottilie [B], comme un retour au source d’autant plus salvateur si on ne l’a pas écouté depuis longtemps. Une deuxième écoute permet de voir que l’artiste n’a pas fait le choix de rester dans la zone de confort de son précédent album. Avec Cœur <3, elle arrive encore à nous surprendre en nous proposant de nouvelles expériences musicales et sonores.

Epaulée par une autre tête chercheuse complice et familière de son univers, le musicien-compositeur-arrangeur Olivier Koundouno, Ottilie [B] mélange dans son album des textures électroniques, samples et orchestrations world avec une grace envoûtante. Envoûtant est sûrement le terme qui définit le mieux cet album. Un album plus minimaliste, charnel, viscéral et urbain que son précédent.

Constitué de douze titres, que je vous recommande d’écouter dans l’ordre, pour mieux vivre le voyage, on y retrouve une multitude de sons que seule une écoute attentive pourrait capter. D’ici là un sublime violoncelle apparaît sur un titre comme une fleur éclorait. Des micro-sons naviguent, sortent du bois sur certains titres comme un cristal baschet, des bruits d’ascenseur ou de manif.

Evidemment, écouter Ottilie [B], ce n’est pas seulement se laisser porter par sa musique, ses beats concassés et ses incantations tribales sur certains titres, c’est aussi porter attention sur la beauté de ses textes, sur sa poésie indomptable et sa littéralité mais aussi sur sa capacité à mettre en forme mots et idées au cœur de son art. Des mots et des textes que la voix incroyable de l’artiste sait mettre en relief.

Ottilie [B], ce n’est plus un secret possède un chant aux techniques vocales inouïes. Voix de tête, voix de gorge, vocalises, rien n’empêche l’artiste. Sa voix se fait parfois fragile, parfois puissante, elle peut être sensuelle et douce. Ottilie [B] chante, parfois elle chuchote ou elle murmure. Elle nous montre aussi sur certains titres sa technique de phrasé-parlé qu’elle manie à la perfection. Tout un art en quelque sorte.

Un art qu’elle partage sur ce disque avec quatre très beaux artistes. L’album s’ouvre sur un duo avec Oriane Lacaille intitulé "Définitif", un titre à la couleur créole de celle qui l’accompagne. Sur "Ton ombre", on retrouve la félinité de Dimoné qui l’accompagne. Sur "JSNPQD", nous retrouvons Nicolas Jules, qui vient de sortir récemment Le yéti. A la fin du disque, l’artiste nous propose un duo avec Wendy Martinez, "Marie M", dans lequel elle parle de l’érotisation du sexe de Jésus.

Une fois encore, Ottilie [B] nous éblouit de ses talents. Son album est une petite merveille, celui d’une artiste qui a du cœur et sait nous en faire profiter. Chapeau bas !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Ottilie [B]
Le Bandcamp de Ottilie [B]
Le Soundcloud de Ottilie [B]
Le Facebook de Ottilie [B]


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-06-16 :
Dendana - Interview
La Mare Aux Grenouilles #87 - Talk Show Culturel
Eels - Time
The Desperate Sons - Leaving You Alone Part 1
Wildstreet - IV
Geoffroy Couteau - Brahms : Sonates pour clarinette et piano, trio pour cor
Meilleure erreur - Meilleure erreur
Theo Hakola - Shalalalala
Leyla McCalla - Sun without the heat
Babx & La Maîtrise Populaire de L'Opéra-Comique - La Marche des Enfants
Jean-Pierre Pinet & Les curiosités esthétiques - Haydn : Intégrale des Trio avec flûte

• Edition du 2024-06-09 :
Moorea - Réalité
Houle - Ciel, cendre et misère noire
Alain Chamfort - Point Éphémère
Jérôme Lefebvre / FMR Orchestrâ - Jusqu'où s'évapore la musique ?
Olivier Triboulois - Bleu
Marie Pons & Geoffrey Jubault - Volupté
Olivier Rocabois - The Afternoon of our lives
Beau Bandit - Middle Class Luxury
Manila Haze - Upside Down
The Dandy Warhols - Rockmaker
Batist & the 73' - Interview
We Hate You Please Die - Jules & Jo - Hippocampe Fou - Ni Vus Ni Connus
Indigo Birds - As Seasons Changed
Mazingo - Hey You
Soft Michel - Thalasso
 

• Archives :
La Mare Aux Grenouilles #86 - Talk Show Culturel
Ravage Club - Ravage Club
Les Fouteurs de Joie - Nos courses folles
The Rapports - A life in a suitcase
Trigger King - The Giant Rooster
Lux - Tramhaus - Coeur-Joie - Mélys - Resto Basket - Ni Vus Ni Connus
Festival Rock In The Barn #15 (édition 2024) - Unschooling - Divorce - Samba de la Muerte - Vlure - Deadletter - JC Satan - Deeper - Loverman - Ellah A Thaun - Ditter - Peniche - Johnnie Carwash - Maddy Street - Dude Low - Augusta - Ultranouk - Carriegoss
Thomas Jarry - Bach : Cello suites
Ezéchiel Pailhès - Ventas Rumba
Ensemble Hexaméron - Pasticcio - Paris 1801
Festival More Women On Stage #3 (édition 2024) - Jeanne Added - Venin Carmin - Pythies TTRRUUCES - Ytso & Wayne - Les Shirley - Fallen Lillies - Dream Wife
Florian Noack - I wanna be like you
Arbas - L'écho des brasiers
Blue Deal - Can't Kill Me Twice
Jules & Jo - Le futur est génial
La Mare Aux Grenouilles #85 - Talk Show Culturel
Matt Low - Une vie Cool
Morgane Imbeaud - The Lake
Nicolas Paugam - La balade sauvage
Elysian Fields - What the thunder said
Sylvain Daniel - Slydee
Bad Juice - Amour Noir
Caesaria - Tonight will only make me love you more
Bruit d'Avril - Session Bruit d'Avril
MATW - Soft Michel - Sun - Sunshade - Seppuku - Servo - Dye Crap - Ni Vus Ni Connus
Space Alligators - London Tropical
Ha the Unclear - A kingdom in a cul-de-sac
Nicolas Paugam - La balade sauvage
El Perro del Mar - Big Anonymous
Ed Harcourt - El Magnifico
- les derniers albums (7566)
- les derniers articles (359)
- les derniers concerts (2398)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1134)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (9)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=