Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Ame primitive
Musée Zadkine  (Paris)  Du 29 septembre 2021 au 27 février 2022

Avec l'exposition "L’Ame primitive", le Musée Zadkine propose d'éclairer la démarche créatrice du sculpteur Ossip Zadkine et sa mise en regard avec les artistes néo-primitivistes de son temps et sa postérité dans l'art contemporain.

A cette fin, Les commissaires Jeanne Brun, conservatrice en chef du patrimoine, directrice du développement culturel et du Musée de la Bibliothèque Nationale de France, et Claire Le Restif, directrice du Centre d’art contemporain d’Ivry-le Crédac, ont sélectionné une centaine d'oeuvres, de la statuaire à la vidéo, dont certaines inédites.

Elles sont ordonnées dans un parcours thématique en trois étapes, le concept de primitif et ses principaux motifs que sont le corps et la demeure, et selon une mise en résonance avec les oeuvres d'Ossip Zadkine qui incite le visiteur à une déambulation réflexive.

L'Ame primitive, l'Ame des origines

Né en 1890 en Biélorussie, le sculpteur Ossip Zadkine a ancré et développé son oeuvre autour de la notion d'âme primitive, qui constitue le fondement du paganisme slave et des croyances animistes des Slaves de la Baltique ordonnées autour du culte de la nature, encore vivaces notamment dans la littérature russe du 19ème siècle comme chez Nicolas Gogol d'origine ukrainienne.

Et d'une conception de l'art comme une discipline transcendantale pour approcher et, sinon révéler, retrouver et représenter l'âme archaïque celle qui présidait à l'aube de l'Humanité.

Le propos de l'exposition comme indiqué par les commissaires - explorer un langage sculptural qui permet d'exprimer la palpitation de la vie humaine bouleversée par le tragique" s'inscrit dans la filiation du triptyque précédémment présenté par le Musée Zadkine dans le cadre de "l'exploration des matérialités créatrices" opérée par Zadkine constitué de "Etre pierre", "L'instinct de la matière" et "Le Rêveur de la forêt".

Ce dans une approche transdisciplinaire avec une centaine de sculptures, peintures, dessins et vidéos, dont certaines inédites, et une perspective historique avec la mise en regard des oeuvres de Zadkine et de celles tant des modernes de son temps affiliés au néo-primitivisme que des artistes contemporains par le prisme de la postérité.

Ainsi sont déployés autour du concept de "primitif" et de ses deux motifs essentiels, ceux du corps et de la demeure, le premier constituant le véhicule du second entendu comme souffle vital.

Les oeuvres du maître en ce lieu, maison-atelier devenue musée, telles notamment "Les Vendanges" et "La Porteuse d'eau" rythment la monstration.

En compagnie de grands noms de l'art moderne, tels Kandinsky, Rodin et Jean Arp.

Ainsi que des moins connus du grand public comme Marisa Merz représentante au féminin de de l'Arte Povera avec la belle figure reproduite sur l'affiche et la plasticienne Hannah Höch affiliée au mouvement Dada.

Et en résonance tant avec le néo-primitivisme russe avec Natalia Gontcharova que les sculpteurs contemporains inscrits dans le minimalisme ou la figuration.

Comme, dont, et entre autres, Valérie Blass et Morgan Courtois ainsi que Rebecca Digne, Mathieu Kleyebe Abonnenc et Gyan Panchal.

 

En préambule à la visite voir en vidéo :

Ossip Zadkine dans son atelier à Les Arques en 1965
Zadkine, sculpté par le Quercy un documentaire de Ruxanna Annonier
les bande-annonces des expositions du triptyque muséal précité

               
 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée Zadkine

Crédits photos : Raphaël Chipault
avec l'aimable autorisation du Musée Zadkine

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 juin 2022 : Voilà l'été

Paul McCartney a 80 ans, La Mare aux Grenouilles vient de fêter ses 2 ans, il fait (trop) chaud : pas de doute, c'est bientôt l'été. En attendant une actualité plus légère sur juillet et août, voici de quoi découvrir et aiguiser votre curiosité !

Du côté de la musique :

"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy
et toujours :
"L'innocence" de Lisa Portelli
"Le syndrome de Goteborg" des Fatals Picards
Rencontre avec Laurent Honel des Fatals Picards
"Jokers" de Vincent Peirani
"Paris n'existe pas" de Son Parapluie
"The pleasure is goldmine" de Olivier Rocabois
"Les démons familiers" de Mathias Lévy
"Prince de plomb" de Marcia Higelin
"La dynastie du chouchou" de Listen In Bed à écouter en ligne
Festival Art Rock 2022 avec Kim Gordon, Flore Vesco, Pete Doherty ...
"Social Kaleidoscope" de Boris Maurussane
"Lost in confusion" de Amy Lee & the Loco Project Band
Cosse, Bukowski et Flor Del Fango dans une sélection de clips

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Believers" au Théâtre Lepic
"Ceci n'est pas une Framboise Frivole" à la Piccola Scala
"Hop-là !" au Théâtre Essaion
en avant-première du Festival Off d'Avignon :
"Une nuit avec Monsieur Teste"
"Je m'appelle Adèle Bloom"
"Second souffle"
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
derniers jours pour "Boilly - Chroniques parisiennes" au Musée Cognacq-Jay
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Jungle rouge" de Juan José Lozano et Zoltan Horvath
en streaming gratuit avec :
"Une femme fantastique" de Sebastian Lelio
"La tourneuse de pages" de Denis Dercourt
"Frost" de Sharunas Bartas
"Lady Chatterley" de Pascale Ferran
et le cinéma asiatique en 7 films

Lecture avec :

"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter
et toujours :
"Unfollow" de Luka Juliger
"Traquenoir" de Ed Lacy
"Reste près de lui" de Emily Koch
"Leonard de Vinci" de Jean Yves Boriaud
"Elle est le vent furieux" de Marie Alhinho, Marie Pavlenko, Sophie Adriansen, Flore Vesco, Cyndy Van Wilder & Coline Pierré

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=