Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce CinéMode
La Cinémathèque française  (Paris)  Du 6 octobre 2021 au 16 janvier 2022

La Cinémathèque française propose sous le titre "CinéMode" une exposition conçue et scénographiée par Jean Paul Gaultier avec la collaboration de Florence Tissot, adjointe aux expositions en cette institution, comme son histoire croisée personnelle du cinéma et de la mode.

En effet, le couturier, qui a fait ses adieux à La Haute Couture en 2020, s'avère un cinéphile averti et, à l'instar de nombre de ses homologues, oeuvre régulièrement comme costumier-designer pour le 7ème art.

Avec cette monstration, il met en scène ses passions et dévoile son anthologie filmique.

CinéMode et viceversa

Ordonnée en un parcours thématique en cinq sections, la monstration appréhendée sous un angle syntétique dégage plusieurs angles d'approche.

D'une part, le cinéma comme source d'influence avec les films - "Falbalas" de Jacques Becker et "Qui êtes-vous Polly Maggoo ?" de William Klein.- que Jean-Paul Gaultier considère comme fondateurs de sa vocation artistique.

Et ceux qui ont influencé, sinon inspiré certaines de ses collections, tels "Querelle" de Rainer Werner Fassbinder et "Orlando" de Sally Potter.

D'autre part, la mode vue par le cinéma avec une sélection de sa cinémathèque avec des films sur le fashion world dont le scénario se situe dans le milieu de la couture de "The Women" de George Cukor à "Absolument Fabuleux" de Gabriel Aghion en passant par "Funny Face" de Stanley Donen et "Le Diable s’habille en Prada" de David Frankel.

Enfin, l'intervention de Jean-Paul Gaultier dans le cinéma en inscrivant son nom au générique en tant que costumier notamment de manière récurrente pour les films de Pedro Almodovar avec "La mala education, "La piel que habito" et "Kika" avec la tendance rétro-futuriste .

Un genre hérité du Space Age qui sévit dans la mode comme dans le cinéma, le Space-Age un genre qui nait dans les années 60, en 1968, Paco Rabanne crée les costumes de "Barbarella" de Roger Vadim et en 1997 Jean-Paul Gaultier signe ceux du film "Le Cinquième élément" de Luc Besson, et que ce dernier décline dans certaines de ses collections.

Comme chez son ainé Thierry Mugler pour lequel le Musée des Arts Décoratifs présente la rétrospective concomitante "Mugler, Couturissime", Jean-Paul Gaultier ayant eu la sienne, également conçue par le Musée des beaux-arts de Montréal, programmée au Grand Palais en 2015*.

Ce genre figure au rang des tropismes stylistiques et paradoxalement syncrétiques des happy few des Golden Eighties et des Années Palace avec, sur les cat-walks comme sur le grand écran, la sexualité outrancière, le porno-chic et la cosmogonie sulpicienne, l'exacernation de la representation genrée, avec une masculinité ambigue entre virilité affichée et homo-érotisme et une féminité hyper-sexualisée glamour et fatale, et la porosité voire l'inversion des genres avec, entre autres, le travestissement et la faluleuse Divine, égérie du cinéaste Paul Waters**.

Egalement actif dans le monde du spectacle, du costume de scène pour les vedettes du show business, dont Madonna et son iconique bustier à seins télescopiques pour sa tournée Blond Ambition, au domaine chorégraphique avec les cotumes du ballet "Le Défilé" retracé dans une exposition en 2007***, Jean-Paul Gaultier est devenu concepteur et directeur artistique de revue avec le spectacle-revue "Jean-Paul Gaultier Freak Show" présenté en 2018 aux Folies Bergère.

En préambule à la visite :
un diaporama de l'exposition in situ
le dernier défilé Haute Couture de Jean-Paul Gaultier
le documentaire sur Jean Paul Gaultier et son oeuvre racontée par lui-même

 

* l'exposition "Jean-Paul Gaultier" au Grand Palais
** l'exposition "Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel"à L'Hôtel de Ville de Paris
***" l'exposition Jean-Paul Gaultier/Régine Chopinot Le Défilé" au Musée des Arts Décoratifs

En savoir plus :

Le site officiel de la Cinémathèque française

Crédits photos : La Cinémathèque française
avec l'aimable autorisation de la Cinémathèque française


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 4 décembre 2022 : L'hiver approche
- 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre
- 20 novembre 2022 : La coupe n'est plus dans le vent
- 13 novembre 2022 : Fichu Vendredi 13
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=