Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce CinéMode
La Cinémathèque française  (Paris)  Du 6 octobre 2021 au 16 janvier 2022

La Cinémathèque française propose sous le titre "CinéMode" une exposition conçue et scénographiée par Jean Paul Gaultier avec la collaboration de Florence Tissot, adjointe aux expositions en cette institution, comme son histoire croisée personnelle du cinéma et de la mode.

En effet, le couturier, qui a fait ses adieux à La Haute Couture en 2020, s'avère un cinéphile averti et, à l'instar de nombre de ses homologues, oeuvre régulièrement comme costumier-designer pour le 7ème art.

Avec cette monstration, il met en scène ses passions et dévoile son anthologie filmique.

CinéMode et viceversa

Ordonnée en un parcours thématique en cinq sections, la monstration appréhendée sous un angle syntétique dégage plusieurs angles d'approche.

D'une part, le cinéma comme source d'influence avec les films - "Falbalas" de Jacques Becker et "Qui êtes-vous Polly Maggoo ?" de William Klein.- que Jean-Paul Gaultier considère comme fondateurs de sa vocation artistique.

Et ceux qui ont influencé, sinon inspiré certaines de ses collections, tels "Querelle" de Rainer Werner Fassbinder et "Orlando" de Sally Potter.

D'autre part, la mode vue par le cinéma avec une sélection de sa cinémathèque avec des films sur le fashion world dont le scénario se situe dans le milieu de la couture de "The Women" de George Cukor à "Absolument Fabuleux" de Gabriel Aghion en passant par "Funny Face" de Stanley Donen et "Le Diable s’habille en Prada" de David Frankel.

Enfin, l'intervention de Jean-Paul Gaultier dans le cinéma en inscrivant son nom au générique en tant que costumier notamment de manière récurrente pour les films de Pedro Almodovar avec "La mala education, "La piel que habito" et "Kika" avec la tendance rétro-futuriste .

Un genre hérité du Space Age qui sévit dans la mode comme dans le cinéma, le Space-Age un genre qui nait dans les années 60, en 1968, Paco Rabanne crée les costumes de "Barbarella" de Roger Vadim et en 1997 Jean-Paul Gaultier signe ceux du film "Le Cinquième élément" de Luc Besson, et que ce dernier décline dans certaines de ses collections.

Comme chez son ainé Thierry Mugler pour lequel le Musée des Arts Décoratifs présente la rétrospective concomitante "Mugler, Couturissime", Jean-Paul Gaultier ayant eu la sienne, également conçue par le Musée des beaux-arts de Montréal, programmée au Grand Palais en 2015*.

Ce genre figure au rang des tropismes stylistiques et paradoxalement syncrétiques des happy few des Golden Eighties et des Années Palace avec, sur les cat-walks comme sur le grand écran, la sexualité outrancière, le porno-chic et la cosmogonie sulpicienne, l'exacernation de la representation genrée, avec une masculinité ambigue entre virilité affichée et homo-érotisme et une féminité hyper-sexualisée glamour et fatale, et la porosité voire l'inversion des genres avec, entre autres, le travestissement et la faluleuse Divine, égérie du cinéaste Paul Waters**.

Egalement actif dans le monde du spectacle, du costume de scène pour les vedettes du show business, dont Madonna et son iconique bustier à seins télescopiques pour sa tournée Blond Ambition, au domaine chorégraphique avec les cotumes du ballet "Le Défilé" retracé dans une exposition en 2007***, Jean-Paul Gaultier est devenu concepteur et directeur artistique de revue avec le spectacle-revue "Jean-Paul Gaultier Freak Show" présenté en 2018 aux Folies Bergère.

En préambule à la visite :
un diaporama de l'exposition in situ
le dernier défilé Haute Couture de Jean-Paul Gaultier
le documentaire sur Jean Paul Gaultier et son oeuvre racontée par lui-même

 

* l'exposition "Jean-Paul Gaultier" au Grand Palais
** l'exposition "Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel"à L'Hôtel de Ville de Paris
***" l'exposition Jean-Paul Gaultier/Régine Chopinot Le Défilé" au Musée des Arts Décoratifs

En savoir plus :

Le site officiel de la Cinémathèque française

Crédits photos : La Cinémathèque française
avec l'aimable autorisation de la Cinémathèque française


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 juin 2022 : Voilà l'été

Paul McCartney a 80 ans, La Mare aux Grenouilles vient de fêter ses 2 ans, il fait (trop) chaud : pas de doute, c'est bientôt l'été. En attendant une actualité plus légère sur juillet et août, voici de quoi découvrir et aiguiser votre curiosité !

Du côté de la musique :

"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy
et toujours :
"L'innocence" de Lisa Portelli
"Le syndrome de Goteborg" des Fatals Picards
Rencontre avec Laurent Honel des Fatals Picards
"Jokers" de Vincent Peirani
"Paris n'existe pas" de Son Parapluie
"The pleasure is goldmine" de Olivier Rocabois
"Les démons familiers" de Mathias Lévy
"Prince de plomb" de Marcia Higelin
"La dynastie du chouchou" de Listen In Bed à écouter en ligne
Festival Art Rock 2022 avec Kim Gordon, Flore Vesco, Pete Doherty ...
"Social Kaleidoscope" de Boris Maurussane
"Lost in confusion" de Amy Lee & the Loco Project Band
Cosse, Bukowski et Flor Del Fango dans une sélection de clips

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Believers" au Théâtre Lepic
"Ceci n'est pas une Framboise Frivole" à la Piccola Scala
"Hop-là !" au Théâtre Essaion
en avant-première du Festival Off d'Avignon :
"Une nuit avec Monsieur Teste"
"Je m'appelle Adèle Bloom"
"Second souffle"
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
derniers jours pour "Boilly - Chroniques parisiennes" au Musée Cognacq-Jay
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Jungle rouge" de Juan José Lozano et Zoltan Horvath
en streaming gratuit avec :
"Une femme fantastique" de Sebastian Lelio
"La tourneuse de pages" de Denis Dercourt
"Frost" de Sharunas Bartas
"Lady Chatterley" de Pascale Ferran
et le cinéma asiatique en 7 films

Lecture avec :

"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter
et toujours :
"Unfollow" de Luka Juliger
"Traquenoir" de Ed Lacy
"Reste près de lui" de Emily Koch
"Leonard de Vinci" de Jean Yves Boriaud
"Elle est le vent furieux" de Marie Alhinho, Marie Pavlenko, Sophie Adriansen, Flore Vesco, Cyndy Van Wilder & Coline Pierré

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=